L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 21 novembre 2017
  
 
     
Le Livre
Essais & documents  ->  
Questions de société et d'actualité
Politique
Biographies
People / Spectacles
Psychologie
Spiritualités
Pédagogie/Education
Poches
Divers

Notre équipe
Littérature
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Essais & documents  ->  People / Spectacles  
 

Partial, subjectif et... indispensable
Roland de Candé   Nouveau dictionnaire de la musique
Seuil 2000 /  29.77 € - 194.99 ffr. / 752 pages
Imprimer

C’est un précieux service que Roland de Candé rend à tous ceux qui s’intéressent à la musique, amateurs ou professionnels, avec la nouvelle édition de son Dictionnaire. A l’amateur, il offre l’essentiel du savoir nécessaire grâce à ce gros volume dont le \" rapport qualité-quantité-prix \" est sans doute l’un des meilleurs de la saison. Au professionnel, il permettra d’économiser pas mal de temps s’il lui faut vérifier les dates de Conrad Paumann (1410-1473) ou la conformation du qanun (instrument arabe à cordes pincées).
L’édition de 1983 a fait l’objet d’une sérieuse mise à jour, particulièrement précieuse pour les compositeurs contemporains qui se voient, à juste titre, accorder la place qu’ils méritent. Les explications des articles sont toujours claires et l’on ne reprochera pas à cet ouvrage d’en contenir moins que les 20 volumes du Grove 1981 – pour ne pas parler des 29 de la prochaine édition du célèbre Dictionary of music and musicians !
Quant à l’exercice (dont les critiques se délectent généralement) qui consiste à compter les absences ou les erreurs, il semble particulièrement vain quand il s’agit d’un ouvrage aussi soigné et utile que celui-là. Certes, on se demandera pourquoi l’auteur affirme que Verdi, qui fit des études classiques soignées et se passionnait pour la littérature, n’était qu’un \" paysan peu cultivé \" ; on s’interrogera sur les \" longs développements fastidieux \" qu’il reproche à Elgar... etc., etc.
En fait, si, contrairement au lecteur du XVIIIe siècle pour qui un dictionnaire pouvait être un ouvrage de polémique, nous exigeons aujourd’hui d’un dictionnaire une certaine objectivité, Roland de Candé ne se laisse aller que très rarement à exprimer des opinions. Certes, la place consacrée aux divers compositeurs permet de subodorer les préférences de l’auteur — qui ne sont pas toujours les miennes. Mais ceci est une autre histoire. En tout état de cause et si l’on me permet un bon latinisme et un affreux américanisme, ce vademecum n’en reste pas moins un best buy.


Gérard Gefen
( Mis en ligne le 01/02/2001 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd