L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 15 décembre 2017
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2017
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Conte oriental
Leïla Sebbar   La Confession d’un fou
Bleu autour 2011 /  12 € - 78.6 ffr. / 118 pages
ISBN : 978-2-358-48025-3
FORMAT : 13cm x 17cm
Imprimer

Dans \'\'La Petite collection\'\' chez Bleu autour, un court roman de Leïla Sebbar. Le lieu : nulle part et partout ; au Maghreb ? au Proche-Orient ? Des plateaux, des montagnes, des villages. L’époque : aujourd’hui... mais un cadre intemporel somme toute.

Un roman entre conte et récit ; le narrateur : un justicier qui raconte la vie de son père, son assassinat sauvage, la douleur de sa mère, douleur qui la ravage à en devenir folle : «la folle des Plateaux». La dépossession totale, absolue, après le meurtre de la mère et du fils ; mère qui erre désormais, sans esprit, habitée par sa seule douleur, fils qui grandit, devient un implacable justicier au rasoir, recherché par la police. Disparu, ne reste de lui que ce journal trouvé dans un coffre en cèdre près du lit sur lequel repose une femme endormie.

Tout le charme du récit, découpé en 122 paragraphes, tient dans un équilibre subtil entre description précise et évocation. La langue est belle qui dit à la fois les paysages, les sentiments, les personnalités. Toute une société émerge des souvenirs : les servantes rieuses au temps du bonheur prospère, l’amour de l’homme pour son épouse, de la mère pour son fils, les usages imposés par la tradition, la violence qui émerge, s’installe. Qui est fou ? Le narrateur ou les assassins de son père ?

Il y a de la tragédie antique dans ce court texte d’un homme jeté vers le mal pour avoir enfant été victime et témoin du mal absolu : le refus des meurtriers de son père de laisser son épouse donner une sépulture au corps jeté sous ses yeux. Ce fou n’est pas Antigone, mais il y fait irrésistiblement penser… Une Antigone qui se jouerait de la justice des hommes.


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 29/08/2011 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Mes Algéries en France
       de Leïla Sebbar
  • Aflou, djebel Amour
       de Leïla Sebbar , Jean-Claude Gueneau , Nora Aceval
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd