L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 25 mai 2018
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2017
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Poches  
 

Ultime révérence
François Nourissier   Un petit bourgeois
Gallimard - Folio 2002 /  8,50 € - 55.68 ffr. / 384 pages
ISBN : 2-07-042441-3
Imprimer

François Nourissier \"s’en va\". Sa mise en congé volontaire est à la fois noble et émouvante, à mesure que se confirment les étapes de son retrait de la vie publique dont l\'illustration la plus probante reste sa démission de la présidence de l’Académie Goncourt. Combien de nos puissants vieillards n’offrent-ils pas l’exemple inverse, s’agrippant à leurs postes de commande comme pour conjurer le sort d’une vie qui les quitte lentement ? Le dernier épisode en date de ce travail d\'inventaire consiste en la réédition de nombre des œuvres auxquelles François Nourissier tient le plus. Stock réédite ainsi son premier roman, L’Eau grise (1951), tandis que Gallimard publie six romans en collection de poche, dont Un petit bourgeois, Le Musée de l’homme et A défaut de génie. Est enfin attendu chez Grasset un livre inédit intitulé Armistice dans la guerre aux femmes.

Du petit appartement familial de la rive gauche parisienne aux ors de la République des Lettres se déroule l’itinéraire d’un petit bourgeois, seul ouvrage autobiographique \"pur\" (non romancé) de François Nourissier, et qui fut publié en 1964. L’auteur, alors âgé de 37 ans, avait voulu écrire ce récit pour ses enfants encore en jeune âge. Sorte de testament et de mise au point dans le même temps, ce livre est placé sous le signe de la maladie, dans l’ombre tutélaire de son propre père dont la mort précoce devait l’angoisser à vie.

Aussi, comment faut-il entendre l’expression de \"petit bourgeois\" ? Sur un mode essentiellement péjoratif, désignant la gêne et la médiocrité ; ou bien comme le compte rendu d’une vie d’enfant appartenant effectivement à cette classe ?\"Petit bourgeois avide d’autres possessions que celles auxquelles on l’eût volontiers destiné, avide surtout d’une \"sorte de vie\", pour parler vaguement, qu’aucun de ses ancêtres n’avait même imaginée\" : on sent dans cette définition la tension d’une vie, le frémissement intime qui devait l’inspirer jour et nuit.

En fait, c’est son apprentissage de l’existence, la façon dont ses origines devaient l’orienter à jamais, qui sont ici relatés, avec une emphase particulière sur l’adolescence, \"période privilégiée, princière, celle qui donna le ton à ma vie\". L’humour, la sincérité de ces confessions impudiques, mettent en scène un garçon torturé, qui \"bavait de jalousie\" devant les signes ostentatoires et souvent pompiers du confort bourgeois. Un aveu, qui en appelle cent autres : \"tout se tient dans l’histoire de mes relations avec mon corps\", l’instrument de la conquête sociale comme de la découverte de la joie, du plaisir. Et donc, à ce titre, objet de toutes les attentions, de toutes les hontes également.

Comme un fait exprès, resurgissant après trente-huit ans de silence, l’incipit Un petit bourgeois reprend Céline dans son Voyage au bout de la nuit : \"La plupart des gens ne meurent qu’au dernier moment ; d’autres commencent et s’y prennent vingt ans d’avance et parfois d’avantage. Ce sont les malheureux de la terre.\" A l’aune de ce mot, François Nourissier remet donc ses affaires en ordre, après avoir mené la vie pleine que l’on découvre dans ce roman. Et, à la lumière de ce signal, on ne pourra s’empêcher d’aimer ce \"petit bourgeois\", alors que la pénombre s’étend sur ses mains fanées.


Vianney Delourme
( Mis en ligne le 31/05/2002 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd