L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 20 février 2018
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2017
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Récits  
 

Facettes parisiennes
 Collectif   Merci Paris ! - 20 écrivains amoureux de leur quartier
Tallandier 2017 /  17,90 € - 117.25 ffr. / 336 pages
ISBN : 979-10-210-2747-3
FORMAT : 14,0 cm × 20,5 cm

Douglas Kennedy (Préfacier)
Imprimer

Un petit ouvrage que l’on peut lire comme vingt récits autobiographiques sur la relation qu’entretiennent avec leur arrondissement parisien vingt écrivains. Vingt écrivains de générations différentes : François Bott est né en 1935, Denis Grozdanovitch en 1946, Kethevane Davrichewy en 1965, Julien Blanc-Gras en 1976 ; chacun entretient avec la ville et avec son arrondissement une relation différente. Autant d’auteurs, autant d’aventures pour un ouvrage sans prétention mais qui se lit avec plaisir.

Comme la plupart des Parisiens, plusieurs sont nés hors les murs, mais Gérard Mordillat habite un appartement occupé par sa famille depuis cinq générations ! Quant à Douglas Kennedy, le plus exotique, auteur d’une préface savoureuse, il passe une semaine par mois dans son appartement du Xe arrondissement.

Vingt récits personnels, autant de rencontres avec la ville et ses habitants, un petit livre qui illustre à merveille l’idée souvent émise que Paris n’est qu’une collection de villages. Il ne faut pas chercher une histoire académique de Paris ici, mais plutôt une série d’impressions, et le portrait des écrivains eux-mêmes. Irène Frain, bretonne, donne l’impression d’avoir retrouvé sa Bretagne lorsque, après un exil sur la rive droite qui s’est traduit pas une désorientation absolue dans une ville dont elle ne parvenait pas à maitriser les codes géographiques, elle s’est enfin fixée dans le XVe, non loin de la gare Montparnasse ; et brusquement, la géographie parisienne n’a plus eu de secrets pour elle… Agnès Desarthe aime Paris et son Xe mais… elle le quitte pour des bords de mer…

Un des charmes de ce livre tient au rapport personnel que chacun entretient avec son quartier, construisant ainsi un portrait éclaté de Paris au début du XXIe siècle.


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 31/01/2018 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd