L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 21 juillet 2017
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée littéraire 2016
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Fantastique & Science-fiction
Classique
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->    
 

[NAT-]
Marie Darrieussecq   Le Pays
Gallimard - Folio 2007 /  5.60 € - 36.68 ffr. / 247 pages
ISBN : 978-2-07-034704-9
FORMAT : 11x18 cm

Première publication en août 2005 (P.O.L.)
Imprimer

Au long de ce récit drôle et tendre, faussement polyphonique, Marie Darrieussecq alterne la narration d\'une femme et celle évoquant le chemin de la même héroïne, sorte de focalisation faussement dédoublée où le «je», en gras, succède au «elle». La narratrice dit «J/e», comme il nous est expliqué... Ce qui donne un texte couleur de zèbre, un rythme aussi, et l\'idée que «je» est un autre...

Un alter ego pris entre plusieurs identités, plusieurs frontières, états, époques. Entre le Paris d\'adoption et le Pays de naissance, ce mystérieux Pays Youangui lové à des latitudes Basques entre la France et l\'Espagne, un fantasme génétique d\'où l\'héroïne tirerait sa sève, son encre et, finalement, où elle revient enfanter : une petite fille au nom évocateur d\'Epiphanie... Entre les souvenirs, l\'enfance et l\'épanouissement parisien dans l\'âge adulte, entre cet âge adulte et la maturité du retour au bercail.

Roman génétique, Le Pays décline au féminin les mots en [nat-] : nation, nativité, mais aussi natation, l\'eau qui porte la mère, la chaleur amniotique de l\'eau placentaire, cette eau des bords du pays Youangui, chauffée innocemment par une centrale toute proche. [Nat-] comme nature, enfin... «Mais le sol, c\'est aussi le lieu au-dessus duquel s\'ouvre l\'utérus des femmes.». Il est question de naissance, celle de la fille dont la narratrice nous dit la gestation donc, mais aussi de la genèse littéraire, car le roman se raconte dans sa construction : «Ce roman que j\'avais en tête, j\'étais incapable de m\'y mettre. Mais ce n\'était pas grave. Les livres viennent. [...] L\'attente est l\'état originel de l\'écriture ; l\'atermoiement, son lieu de naissance.» Retour à la naissance par une réflexion sur la langue maternelle... Retour à la naissance par l\'exhumation électronique des morts qui, dans ce pays Youangui, peuvent revenir parler aux vivants sous forme holographique, construits et embellis du souvenir de ceux qui restent... Ainsi du petit frère de l\'héroïne, mort trop tôt, beaucoup trop tôt, et dont le fantôme électronique peine à trouver sa forme dans le silence familial : «Moi je crois que c\'est juste une histoire de famille, la même pour tout le monde : mort, secret, silence, et la vie qui pousse là-dessus comme une tubéreuse.»

Un roman génétique et assez génial donc, riche, dense, mais aussi léger, féminin pour ce qu\'il a de maternel et de subtil...


Bruno Portesi
( Mis en ligne le 03/09/2007 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • White
       de Marie Darrieussecq
  • Bref séjour chez les vivants
       de Marie Darrieussecq
  • Claire dans la forêt
       de Marie Darrieussecq
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd