L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 23 novembre 2017
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2017
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Rentrée Littéraire 2017  
 

À l’époque j’étais heureuse
Omar El Akkad   American War
Flammarion 2017 /  21,90 € - 143.45 ffr. / 450 pages
ISBN : 978-2-08-141155-5
FORMAT : 15,1 cm × 22,3 cm

Laurent Barucq (Traducteur)

Imprimer

Journaliste de 35 ans, né au Caire, élevé à Doha, de nationalité canadienne mais vivant aux États-Unis, Omar El Akkad a couvert plusieurs conflits au Moyen Orient ; il abandonne le journalisme pour devenir romancier. American War est une dystopie qui imagine une nouvelle guerre de sécession aux États-Unis.

L’action se situe entre 2075 et 2093 : le réchauffement climatique est définitivement installé et les États du Nord (les Bleus) ont voulu interdire aux Etats du Sud l’usage des énergies fossiles ; le refus des Sudistes (les Rouges) a déclenché une guerre sans merci et la ruine des Etats du sud, une nouvelle fois vaincus de l’Histoire. Mais au lendemain de la guerre, une terrible peste a ravagé l’ensemble du pays durant dix ans. «On estime que onze millions de personnes ont péri pendant la guerre et dix fois plus durant la période qui a suivi».

Le narrateur du début (dont on ne connaît l’identité qu’à la fin du livre) est un vieillard atteint d’un cancer et dont les jours sont comptés. Enfant, il a été sauvé de la peste, et a passé sa vie d’adulte à analyser en historien cette seconde guerre de Sécession. Le roman raconte l’histoire de la famille Chesnut, famille de sudistes vivant le long du Mississippi, broyée par la guerre, et plus précisément l’histoire de l’une des filles, Sarat, 6 ans en 2075.

C'est une petite fille curieuse de tout, heureuse entre ses parents : «Enfant, je vivais avec mes parents, mon frère et ma sœur, dans une petite maison au bord de la mer du Mississippi. À l’époque j’étais heureuse». Sa vie bascule avec la guerre, la mort de son père, leur exil dans un camp de réfugiés ; elle traverse ces années de guerre destructrices et impitoyables en y laissant une partie de son âme, même si elle demeure indomptable. Un beau personnage féminin.

Situé dans un avenir pas si lointain, American War est un roman fascinant par la description qu’il donne d’un monde en guerre que nous reconnaissons comme familier, et qui se nourrit de l’expérience de l’auteur, reporter en Afghanistan, au procès de Guantanamo, au Printemps arabe, auprès du mouvement Black Lives Matter. Transposés dans un futur proche, on reconnaît la situation dramatique des guerres civiles au Moyen Orient, la question de la fabrication des terroristes, les profiteurs de guerre, le peu de poids d’une vie humaine dans ce grand chaos. Un premier roman prometteur qui se lit d’une traite.


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 08/11/2017 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd