L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 18 janvier 2018
  
 
     
Le Livre
Beaux arts / Beaux livres  ->  
Peinture & Sculpture
Arts graphiques
Architecture & Design
Photographie
Histoire de l'art
Manuels & guides
Beaux livres & Catalogues

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Beaux arts / Beaux livres  ->  Histoire de l'art  
 

Ceci n’est pas une biographie
Michel Draguet   Magritte
Gallimard - Folio biographies 2014 /  8,90 € - 58.3 ffr. / 407 pages
ISBN :  978-2-07-045017-6
FORMAT : 11,0 cm × 17,6 cm
Imprimer

Les éditions Folio proposent un inédit dans la collection «Biographies» en la personne de René Magritte (1898-1967), le peintre belge surréaliste.

A la fois indépendant intellectuellement mais proche de par sa production artistique du courant surréaliste (1924-1966), le peintre reste assez mystérieux. Sa vie ne pouvant véritablement se «raconter» au moyen des œuvres, le champ biographique reste un travail d’enquête, et c’est ce à quoi s’attèle Michel Draguet, commissaire de nombreuses expositions et créateur entre autres du musée Magritte en 2009. C’est à la fois la force et les limites de son ouvrage qui retrace un itinéraire artistique moderne.

René Magritte aurait pu devenir le Dali belge s’il s’était laissé emporter par les fantômes de son enfance. Un père volage et une mère qui met fin à sa vie, suicidée dans un étang, peuvent en effet déclencher des névroses que la peinture peut exprimer par la suite. Mais sur la toile, le peintre prodige, qui suit différentes écoles d’art, crée une œuvre à la fois singulière et en même temps teintée de merveilleux, ce, durant sa longue carrière. \'\'Les Rêveries du promeneur solitaire\'\' (1926), \'\'Les Amants\'\' (1928), \'\'Golconde\'\' (1953), \'\'L’Empire des lumières\'\' (1954), \'\'Les Vacances de Hegel\'\' (1958), etc., montrent un univers surréaliste et poétique marqué par une relative uniformisation des êtres et des objets mais avec des couleurs qui vont à l’encontre du lugubre. C’est la contraction de l’univers kafkaïen et de la poésie de Breton… Une grâce, une légèreté qui prennent place dans un univers aseptisé, à la Jacques Tati (Playtime).

S\'il suit pas à pas (prêtant attention aux productions, expositions, tracts, catalogues, prises de position idéologique) la carrière de l’artiste, Draguet ne parvient hélas pas à placer un brin de vie dans cette existence riche en événements. Son travail de biographe reste figé dans un genre plat et à sens unique. Si l\'on n\'a pas les tableaux en mémoire, l’analyse des œuvres du peintre reste assez floue et le lecteur se perd quelque peu dans un univers qu’il ne maitrise pas. La vie de Magritte s’étend alors, tel un long fleuve plutôt tranquille (sauf pour l\'enfance), entre les productions artistiques, ses amitiés (Nougé, Breton) et sa femme Georgette. Tout autant que sa vision esthétique qui reste assez vague quand on s’intéresse aux grands thèmes surréalistes : le hasard, le rêve, la femme, la liberté, la révolution, le merveilleux, etc.

Cette biographie reste donc un bon travail universitaire, riche en informations et en citations diverses mais il manque ici le souffle de l’écrivain pour passionner un lecteur avide de pans méconnus d\'une existence, surtout concernant un peintre qui fut un artiste prolifique mais détaché des contingences médiatiques.


Jean-Laurent Glémin
( Mis en ligne le 14/04/2014 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd