L'actualité du livre et du DVDrencontre rencontrefemme Vendredi 21 novembre 2014
    
 
     
Le Livre
Beaux arts / Beaux livres
Peinture & Sculpture
Arts graphiques
Architecture & Design
Photographie
Histoire de l'art
Manuels & guides
Beaux livres & Catalogues

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Beaux arts / Beaux livres  ->  Beaux livres & Catalogues  
 
Dossier PARIS
Saint-Germain-des-Prés
Les Cocottes. Reines du Paris 1900
Histoire insolite des cafés parisiens
Louvre secret et insolite
Paris, Avant Après
Une histoire de Paris par ceux qui l'ont fait
Les Halles de Paris et leur quartier
Paris dans la collaboration
Paris d'église en église
Les Maux & les soins
Vivre à Paris de la Restauration à la Belle Epoque
Paris pour mémoire
Violences et passions dans le Paris de la Renaissance
Les Plus beaux panoramas de Paris
Le Carreau du Temple
Paris en latin / Legenda est Lutetia
Curiosités du Paris haussmannien
Quel maire pour Paris ?
Paris et la photographie
Paris au XVIIIe siècle
Un Parisien à travers Paris
I hate Paris
Regard d'un Parisien sur la Commune
Paris 1200
Balades littéraires dans Paris
Mémoire des Rues
Les Douze heures noires
Place des Victoires
Le Paris arabe
Le Piéton du Grand Paris
Paris 1900
Nous irons chanter sur vos tombes
Haussmann
Haussmann le Grand
Les Grands Boulevards
Les Ponts de Paris
La Ville promise
Pays parisiens
Le carnaval des Halles
Henri d’orléans, comte de Paris (1908-1999)
La Trace du fleuve
Napoléon III contre Haussmann ?
Mémoires
Histoire politique de Paris au XXe siècle

Badaud dans le Paris du XIXe siècle
Philippe Mellot   Vivre à Paris de la Restauration à la Belle Epoque
Omnibus 2012 /  39 € - 255.45 ffr. / 290 pages
ISBN : 978-2-258-09500-7
FORMAT : 24,1 cm × 30,0 cm

L’auteur du compte rendu : agrégée d’histoire et docteur en histoire médiévale (thèse sur La tradition manuscrite de la lettre du Prêtre Jean, XIIe-XVIe siècle), Marie-Paule Caire-Jabinet est professeur honoraire de Première Supérieure au lycée Lakanal de Sceaux. Elle a notamment publié L’Histoire en France du Moyen Age à nos jours. Introduction à l’historiographie (Flammarion, 2002).
Imprimer

Admirable connaisseur de Paris et de son histoire, Philippe Mellot est aussi un infatigable dénicheur de raretés, de curiosités, aussi bien dans les écrits que pour les documents iconographiques. Il poursuit depuis déjà plusieurs ouvrages une œuvre sur la vie des Parisiens, dans ses aspects souvent les moins connus. Après La Vie secrète de Montmartre, La Vie secrète du Quartier latin, Le Livre d’or des petites gens, des mauvais garçons et des filles de joie, entre autres, c’est à des promenades dans le Paris du XIXe siècle qu’il invite son lecteur, à la suite de guides de l’époque, célèbres ou totalement oubliés…

La partie la plus étonnante du livre est en fin d’ouvrage : c’est un atlas en couleurs des vingt arrondissements de Paris entre 1863 et 1870 ; l’auteur en est inconnu : «Vraisemblablement topographe à la ville de Paris, l’auteur anonyme de ce travail proposait sur des plans, sans doute exécutés en 1862, le tracé des nouvelles voies et la modification du nom des rues nouvellement rebaptisées(…)». Un travail déniché par Philippe Mellot, qui le présente ici pour la première fois, et qui est une mine de renseignements sur ces années cruciales de la période haussmannienne. Arrondissement par arrondissement, le lecteur curieux retrouve un Paris disparu, aux espaces encore vides pour les arrondissements extérieurs qui viennent d’être intégrés.

Deux chapitres le précèdent : ''Paris et les Parisiens'' et ''A travers Paris''. Dans le premier, on découvre à la suite d’auteurs du XIXe siècle un parisien, éternel badaud, qui met son point d’honneur à ne s’étonner de rien. Un texte peu connu de Balzac, écrit en 1845, fait revivre les petits métiers, la ravaudeuse logée dans un tonneau, l’allumeur de réverbères, le marronniste ou encore le décrotteur qui peuplaient les rues de Paris au début du XIXe siècle et tant d’autres aujourd’hui oubliés, dont l’auteur annonçait à juste titre la disparition au profit de la «boutique», tandis qu’il déplorait dans le même élan l’alourdissement du coût de la vie. Une ville nouvelle nait avec les travaux d’Haussmann, les vieilles maisons et quartiers disparaissent, mais Paris reste ville de mode, qui donne les tendances au monde…

La seconde partie mène le lecteur de la barrière du Trône à la barrière de l’Etoile : un voyage en omnibus en 1830. Avec l’auteur, Ernest Fouinet, on s’intéresse à la foule disparate des habitués de l’omnibus, à la femme délicate vêtue de mousseline pâle qui monte à la Porte saint Martin pour descendre rue de la Ferme, après avoir fait rêver son voisin. «Omnibus veut dire à tous»… Philippe Mellot s’arrête sur des quartiers aujourd’hui totalement modifiés : l’île de la Cité, Montmartre ; des industries disparues à jamais : celles installées au bord de la Seine, «ravouilleux, tafouilleux, déchireurs, hâleurs, sabliers, lavandières…» ; une rivière enfouie qui naguère coulait à l’air libre : la Bièvre (avec un texte de 1890 de Joris Karl Huysmans), mais aussi de nouveaux quartiers : les boulevards grouillants de vie et d’activités.

On rêve devant les photos qui disent une vie quotidienne totalement oubliée : les chevaux qui tirent les marchandises livrées sur les quais de la Seine (1886), le bouquiniste absorbé dans sa lecture, cape sur le dos, à côté de ses «boîtes» en équilibre fragile, à demi écrasées sous le poids des papiers entassés sans ordre, le corps d’un suicidé déposé sur la berge pendant la Première Guerre mondiale, entouré d’une foule de curieux. Une affiche d’Adolfo Hohenstein, vers 1905, vante ces «Couveuses d’enfants avec bébés vivants, Maternité Lion, 26 bvd. Poissonnière, Paris». Une double page est consacrée aux dames galantes recensées par Victor Leca dans un Guide du viveur à Paris (vers 1902), description minutieuse de ces dames et de leurs charmes : «Irène de Jabora. Espagnole authentique. Femme énergique et cruelle… (…)» ; «Azcouïta Brionatska. Plantureuse négresse aux cheveux crépus(…) Ne manque pas d’éducation et parle volontiers de Madagascar, où elle est née».

On feuillette l’album de photos de lieux disparus ou profondément changés : le jardin du Moulin Rouge avec son grand éléphant vers 1898, l’éléphant de la Bastille, une gravure de la calme abbaye Saint-Antoine-des-Champs au XVIIIe siècle… Il y en a pour tous les goûts et toutes les curiosités. La richesse remarquable de l’iconographie donne tout son relief aux textes rassemblés par Philippe Mellot. En fin de livre : bibliographie et index. Une belle maquette, couverture reliée, beau papier.

Bref, un bel ouvrage tout à fait passionnant sur un Paris disparu.


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 13/11/2012 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2014
 
rencontre site de rencontre annonce rencontre rencontre belgique rencontre femme rencontre homme livre dvd chat rencontre