L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 25 février 2018
  
 
     
Le Livre
Beaux arts / Beaux livres  ->  
Peinture & Sculpture
Arts graphiques
Architecture & Design
Photographie
Histoire de l'art
Manuels & guides
Beaux livres & Catalogues

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Beaux arts / Beaux livres  ->  Beaux livres & Catalogues  
 
Dossier : Paroles de poilus
Les Poilus
Lettres d'un fils 1914-1918
L'Occupation allemande de Noyon. 1914-1917
Carnets d'un poilu girondin
Chronique de la Grande Guerre à Riquewihr
Un évêque aux armées en 1916-1918
La Guerre de mon père
Mémoire de papier
Frères de tranchées
Ultimes sentinelles
Les Années sanglantes 1914-1918
La Peur
Ecrit du front
Ceux de 14
Journal d’un poilu
Mon Papa en guerre
Croquis et dessins de combattants. Des hommes dans la guerre
Ennemis fraternels 1914-1915
La Guerre censurée
Si je reviens comme je l'espère
14-18, le cri d'une génération
Musicien-brancardier...
Histoire d'un Poilu
Petite chronique d'une grande guerre
Je t'écris de la tranchée
Les Carnets de l'aspirant Laby,
Le Procès des témoins de la grande guerre
5ème de campagne
1914-1918
Le Feu

Dessins de tranchées
Croquis et dessins de combattants. Des hommes dans la guerre
Somogy 2002 /  38 € - 248.9 ffr. / 192 pages
ISBN : 2-85056-514-8
FORMAT : 25 x 28
Imprimer

Classés par thèmes, les dessins se succèdent, traitant ici des fantassins en marche et là des prisonniers. Comment ont-ils été sélectionnés ? Certainement pour leur qualité et en partie pour leurs auteurs. Si les scènes illustrent principalement les angoisses et les craintes de ces soldats partant au front, des moments plus paisibles ne sont pas oubliés. Le lecteur sera étonné de l’état d’achèvement de certains dessins ou, au contraire, de la simplicité de scènes prises sur le vif comme ce Soldat à la popote de Perrin. Crayon, encre, ou gouache suffisent pour immortaliser les convois de fantassins français dans les œuvres de Gaston Balande, Alerte ou Sur la route de Nieuport. La vie du soldat ne pouvait passer outre des vues de tranchées. Ainsi, aux champs désertés gravés par Yves De Jacquelot-Diaz s’oppose les corps de cisailleurs allemands tombés devant le front américain, dessinés par Jean-Jacques Berne-Bellecour.

Ce dernier, élève de Gérôme et exposant régulièrement au Salon des artistes français, était passé maître dans ces scènes au graphisme soigné comme ce soldat touché par un éclat d’obus ou cette partie de cartes sur un champ de bataille. Si le matériel photographique ne pouvait être utilisé, car trop encombrant, le crayon de Lucien Jonas n’a pas omis d’immortaliser cette Attaque de chars français lourds. Son apprentissage chez Léon Bonnat apporte à ses personnages une puissance psychologique. Une mise en page classique permet de croiser les illustrations et les textes d’écrivains comme Jean Giono, John Dos Passos ou Jules Romains.

Certains croquis, rares, laissent même paraître une note d’humour. Hautoy et Ricardo Florès en sont les principaux représentants avec leurs dessins à la plume ou au crayon illustrant les moments de détente du poilu. Abel Pann dresse un portrait des alliés avec un trait proche de la dérision. Puis, il y a les paysages de déploration comme Le Ravin de la mort, Verdun ou Le Bois bourru d’Henri Justin Marret qui rivalisent de tristesse avec les vues de la cathédrale de Reims de Paul Bouroux ou les esquisses de Louis Dauphin. Si l’infirmerie est présentée comme un lieu de détente et d’amusement par de Jeanne Thil dans Le moral est toujours bon, Charles Jouas y voit un lieu d’expérimentations médicales. La dernière partie de l’ouvrage fait référence à la série des Fronts de mer de Charles Fouqueray. Les dessins de Georges Bruyer se distinguent par leur originalité et leurs couleurs vives. Des Guetteurs français aux Patrouilleurs, ce dessinateur cerne personnages et paysages dans un style proche de la bande dessinée. De bonne qualité graphique, les illustrations sont nombreuses bien que les grands formats soient souvent coupés par la pliure centrale. En index, une biographie des artistes permet d’en savoir plus sur l’apprentissage artistique de ces hommes envoyés au front : Gaston Balande était élève de Cormon, Louis Abel-Truchet avait suivi
l’enseignement de l’académie Julian et René Gustave Pierre celui de Gustave Moreau. Pourtant certains artistes comme Aton, Hautoy ou Perrin n’ont laissé comme biographie que ces témoignages dessinés.


Stéphanie Maghalaes  Sélectionné par ArtAujourdhui.com
( Mis en ligne le 16/05/2002 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd