L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 23 novembre 2017
  
 
     
Le Livre
Art de vivre  ->  
Voyage & loisirs
Gastronomie & Vin
Art du jardin
Décoration & Intérieurs
Guides pratiques

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Art de vivre  ->  Art du jardin  
 

Un bel ouvrage, pratique et esthétique
Denis Pépin   Le Grand livre des Haies - Les 120 meilleurs arbustes, tous les modèles
Larousse 2005 /  19.90 € - 130.35 ffr. / 140 pages
ISBN : 2-03-560430-3
FORMAT : 22x28 cm

L’auteur du compte rendu : Rémi Luglia, professeur agrégé d’Histoire et interrogateur en deuxième année dans une classe préparatoire commerciale, est doctorant à Sciences-Po Paris où il mène une recherche sur l’histoire de la protection de la nature en France de 1854 à nos jours à travers le mouvement associatif.
Imprimer

En consultant les remerciements au début du livre, l’on voit apparaître le nom de Dominique Soltner. Ce nom seul atteste déjà de la qualité de l’ouvrage. En effet, dès les années 1970, Dominique Soltner, fut l’un des précurseurs et des promoteurs d’un nouvel intérêt pour les haies, à la fois du point de vue paysager et donc esthétique, mais aussi dans la manière de planter et du point de vue de l’utilité pour l’agriculture et les systèmes écologiques. On retrouve dans cet ouvrage de Denis Pépin le même fonds commun et cette même dualité esthétique et pratique. Sauf qu’ici, l’ouvrage est avant tout destiné au grand public, chez un éditeur généraliste, et non plus limité aux spécialistes, professionnels ou amateurs.

Simple de lecture, clair, bien organisé, didactique en somme, ce Grand livre des haies est une indéniable réussite dans la vulgarisation de principes et de techniques. Au fil des pages, le profane va progressivement, tout au long d’une construction logique, acquérir les connaissances de base et les savoirs faire qui vont lui permettre de concevoir ces propres haies, ou à tout le moins d’éviter les erreurs grossières qui conduiront immanquablement à des échecs dans les plantations et à une monotonie préjudiciable au plaisir des yeux comme à la diversité écologique.

Au fil des pages, l’auteur nous fait découvrir une multitude de jardins tous différents mais tous plus étonnants les uns que les autres. Agrémenté de belles photographies, ce que la couverture illustre bien, il s’avère très agréable à lire ou même simplement à feuilleter pour le plaisir.

L’ouvrage commence par nous présenter les différents types de haies possibles et nous conseille par rapport au site choisi et à son environnement. On comprend qu’une haie de clôture dans un lotissement n’a pas les mêmes fonctions qu’une haie pour séparer le jardin potager et le jardin à fleurs ou une enclosure. Il faut aussi trancher entre haie taillée et haie libre. L’adéquation entre la haie choisie et le lieu d’implantation s’avère déterminante d’un point de vue paysager et pour une pleine réussite esthétique mais aussi pour la vigueur des végétaux et leur reprise. A cet égard, le sol et l’exposition sont des critères essentiels qui vont guider, de manière parfois dirimante, et même limiter le choix.

Dans un second temps, il s’agit de sélectionner les végétaux qui composeront la haie. Là encore, Denis Pépin nous est d’une grande utilité en exposant les critères importants à considérer tant d’un point de vue intellectuel que concrètement quand on est dans la pépinière et que l’on hésite entre un spécimen et un autre. D’ailleurs, on ne rappellera jamais assez qu’il est généralement très fortement conseillé de n’acheter que des plantes qui se sont acclimatées aux sol et climat du lieu. En clair, rien ne remplace la pépinière locale qui produit ses propres plantes (attention, certaines pépinières se font livrer des plantes cultivées parfois très loin et ne servent alors que de comptoirs de vente…). Pour faciliter notre tâche, Denis Pépin nous fournit un «guide du créateur de haies». Il établit des listes d’arbustes selon une importante variété de critères : sols (acides, calcaires, compacts, superficiels), terrains (humides, secs), exposition et climat (ombre, mi-ombre, bord de mer, froid, méditerranéen), et l’époque de floraison. Et il est conseillé de croiser les listes, par exemple, en sélectionnant une espèce dans la liste \"floraison printanière\" et en vérifiant ensuite qu’elle est bien dans la liste «très résistants au froid» ainsi que dans la liste «sols acides». Très pratique, n’est-ce pas ?!

Une fois le type de haie retenu et les végétaux déterminés d’une manière encore générale, il convient de préciser les choses et donc de composer la haie. Des critères paysagers sont alors à prendre en compte : Denis Pépin nous les expose. Il faut aussi tenir compte du port des arbustes pour définir des alternances visuellement satisfaisantes qui permettent en même temps à la haie de remplir ses fonctions de coupe-vents et d’écran. Rien ne vaut le croquis de plantation à l’échelle qui permet de visualiser au mieux son projet.

Une fois cette partie théorique, mais très plaisante en définitive, achevée, il faut se retrousser les manches et se mettre au terrassement. Là encore, les conseils de Denis Pépin sont précieux et permettent d’agir, dans la mesure du possible, pour amender et améliorer le sol. Une technique de plantation éprouvée et efficace est proposée. La plantation est décrite avec force dessins de bout en bout ; il n’y a plus qu’à se laisser guider. Là encore, la précision et l’exhaustivité associées à la clarté font de cet ouvrage un compagnon indispensable. De la même manière, Denis Pépin termine ce chapitre plus technique par la taille. Les explications sont une nouvelle fois pleinement roboratives. L’ouvrage se complète par une partie consacrée à des exemples nombreux et détaillés de haies possibles avec schéma de plantation et caractéristiques nécessaires.

Et surtout, Denis Pépin fournit un dictionnaire des meilleurs arbustes, qui présente de manière précise et pragmatique les 120 espèces les plus fréquemment utilisées et toutes celles qui sont en tout cas à recommander. Ce dictionnaire s’avère très utile, associé aux autres parties de l’ouvrage et particulièrement aux listes du «guide du créateur de haie». Des index viennent compléter l\'ensemble.

On peut regretter qu’un lexique ne soit pas adjoint aux annexes. Il aurait permis de faire le point sur un certain nombre de mots inhabituels comme «marcescent» (les feuilles sèches restent attachées aux rameaux pendant l’hiver). Heureusement, on trouve toutes les définitions souhaitées au fil de l’ouvrage. Il aurait aussi fallu que les renvois soient plus nombreux. Par exemple, que la liste «sols acides» nous renvoie au paragraphe qui indique comment définir ce type de sol. Mais, en définitive, vous l’aurez compris, on ne peut que recommander cet ouvrage qui s’avère à la fois très plaisant et fort utile.


Rémi Luglia
( Mis en ligne le 07/03/2005 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd