L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 17 janvier 2018
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

Traître !
Eric Fottorino   Caresse de rouge
Gallimard - Folio 2005 /  5.30 € - 34.72 ffr. / 197 pages
ISBN : 2-07-031810-9
FORMAT : 11x18 cm

Première publication en février 2004 (Gallimard).
Imprimer

Ce roman est une prise d’otage sans demande de rançon. Eric Fottorino montre d’une plume non seulement innocente mais superbe le dangereux pouvoir de l’écriture. Une enivrante puissance… Trois lignes lues suffisent au lecteur pour adopter l’auteur, le narrateur, les personnages, et cette histoire, le récit littéralement chavirant d’une paternité qu’on dira totale.

Félix, assureur estimé, nous embarque dans l’histoire d’un papa fou de son fils. Le petit Colin, enfant en bas âge, est l’objet de tout son amour, de ses tendresses, de son attention. Fils d’un père en fuite et d’une mère désinvolte, abandonné sur contrat par Marie, qui lui a fait un enfant et s’en est allé, Félix focalise son existence sur le petit être, au point d’incarner pour lui le père et la mère à la fois. Caresse de rouge, c’est le nom de ce brillant à lèvres passé au visage pour créer l’illusion d’une maternité : Félix se travestit pour offrir à Colin les caresses d’une maman.
On plonge sans retenue dans l’évocation de cette histoire d’amour, incrédule au départ, puis finalement convaincu. Sans doute parce que cet engagement excessif dans la mission parentale apparaît comme symbolique, comme un appel métaphorique à des paternités plus maternelles, en somme… Comme Félix, on n’écoute pas vraiment les avertissements de la maîtresse d’école, trouvant dangereux un pareil débordement d’amour et cette équivoque confusion des genres…

On ne l’écoute pas parce que cette paternité revêt une perfection presque platonicienne, idéelle, idéale. Félix donne le monde à son fils : les métros aériens, un pont, la danse gracile d’un bateau de bois sur le bassin du Luxembourg, les framboises de l’épicier du coin, les jouets dans les paquets de céréales… On se laisse porter par la légèreté toute simple et évidente de cet amour là, sa gratuité. On admire, piégé, convaincu que le travestissement s’inscrit dans la suite logique de cette dévotion paternelle…

Mais cette belle histoire est aussi un malheur car c’est au passé que Félix nous la remémore. Colin est mort, fauché à trois ans et demi par un bolide sur un trottoir parisien. Alors, à la beauté du père s’ajoute celle, tragique et mélancolique, de l’homme seul, orphelin de son fils… On pense à quelques chefs-d’œuvre cinématographiques qui ont su, eux aussi, suggérer avec douceur et justesse la folle intensité de ces pertes-là : La Chambre du fils de Nanni Moretti, Sous le sable de François Ozon… «Pour moi, le mercredi est devenu un jour absurde», confesse Félix (p.43). Caresse de rouge est alors aussi le récit d’une existence vidée de sa raison première. Félix est seul, emmuré, abruti par les heures et les jours passés sans son fils. Et le lecteur boira jusqu’à la lie ce mélange douceâtre fait de souvenirs heureux et de l’horreur du présent, le deuil et le bon vieux temps, le choc thermique de la chaleureuse entente entre les deux individus et de l’esseulement existentiel d’un homme qui n’est plus un père…

Jusqu’à la lie… Car cette histoire malheureuse est aussi une histoire insoutenable. On en veut alors à l’auteur de ne pas nous avoir épargné ça… Car quatre lignes suffisent pour détester Eric Fottorino, écrivain tout puissant… Le détester et lui faire, aussi, une sincère révérence.


Bruno Portesi
( Mis en ligne le 13/09/2005 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Korsakov
       de Eric Fottorino
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd