L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 26 avril 2018
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Historique  
 

Survivants… à quel prix !
Pierre Lemaitre   Christian De Metter   Au revoir là-haut
Rue de Sèvres 2015 /  22,50 € - 147.38 ffr. / 168 pages
ISBN : 978-2-36981-199-2
FORMAT : 21,7 cm × 28,3 cm
Imprimer

Prix Goncourt 2013, Au revoir là-haut est désormais aussi une bande dessinée. Christian de Metter avait déjà reçu en 2008 le prix des libraires de bande dessinée pour son adaptation du roman de Dennis Lehane, Shutter Island. Adapter un roman en bande dessinée est toujours un pari risqué ; ici, il est pleinement réussi.

Rappelons l’histoire : Pierre Lemaitre raconte le destin pendant, et surtout après la guerre, de deux poilus que tout aurait opposé avant guerre, devenus amis dans les tranchées : Albert Maillard et Édouard Péricourt. Trouillard, inquiet, sans grand talent, Albert est issu de milieu populaire alors que le brillant Édouard, artiste, est en rupture de ban avec son père, riche industriel. Participant à une attaque dans les derniers jours de la guerre, ils sont les témoins de la violence d’un de leurs officiers, le lieutenant Pradelle, qui a tiré dans le dos de ses soldats pour les contraindre à monter à l’assaut. Par miracle, l’un et l’autre survivent, enterrés vivants. Albert est sauvé alors qu’Édouard est profondément défiguré et qu’Albert le prend en charge comme il peut, en dépit des manœuvres de Pradelle qui tente de faire disparaître des témoins gênants. Pour lui échapper, Albert réussit à faire endosser à Édouard l’identité d’un soldat mort, et à les faire revenir à Paris.

Rescapés misérables de la guerre, Albert tente de trouver des moyens de subsistance alors qu’Édouard, qui ne veut plus avoir aucun contact avec sa riche famille, vit cloitré. Le roman commence véritablement à ce stade, avec la survie difficile des deux hommes dans le Paris des Années Folles, et l’arnaque aux monuments aux morts qu’ils inventent pour tenter de gagner leur vie, tout en rêvant de s’enfuir au loin. Tandis que les familles se reconstruisent dans la douleur et le souvenir, que le père d’Édouard tente de faire son deuil, l’infâme Pradelle voit le profit à tirer du désir des familles de récupérer les corps de leurs morts…

Pierre Lemaitre a rédigé les textes et Christian de Metter campe à merveille cette atmosphère glauque, dans des tons sourds de bruns, verts, rouges. Chaque personnage existe à part entière sous le crayon du dessinateur, excellent portraitiste. Une adaptation parfaitement fidèle au livre original, et qui constitue un très beau roman graphique.


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 07/10/2015 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Au revoir là-haut
       de Pierre Lemaitre
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd