L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 20 février 2018
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Fantastique  
 

La nuit…
Taiyou Matsumoto   Les Chats du Louvre (tome 1)
Futuropolis 2017 /  26 € - 170.3 ffr. / 208 pages
ISBN : 9782754822770
FORMAT : 19,5x26,5 cm
Imprimer

Nouvel album de cette belle collection issue du partenariat entre le Musée du Louvre et les éditions Futuropolis. Nouvel album et nouvel invité de marque puisque c’est Taiyô Matsumoto qui réalise aujourd’hui ces Chats du Louvre, premier d’un diptyque, qui prend place dans les salles du musée parisien.
Matsumoto c’est un mangaka qui a toujours été un peu à part. Avec son univers onirique et noir, et ses dessins qui se démarquent du reste de la production japonaise, on dirait une inspiration européenne de son trait, Matsumoto a su depuis Amer Béton créer une œuvre personnelle, chargée de symboles, mêlant quotidien, onirisme et légendes.

Le Musée du Louvre est pour lui un décor idéal : lieu chargé d’histoire et de fantômes, de coins et de recoins, mêlant modernité survoltée (ces hordes de touristes qui déferlent par vagues) et patrimoine culturel émouvant. Depuis Belphégor, le Louvre est aussi le théâtre des apparitions surnaturelles et du fantastique qui vient se loger derrière un tableau, dans une coursive. Le lieu même, avec ses innombrables salles, secrètes ou non, qui se déploient en de prodigieux labyrinthes, appelle au mystère, au secret, au fantastique.

Ce surnaturel commence de façon plutôt anodine, lorsque Cécile, une jeune conférencière du musée surprend un chaton blanc dans une salle du musée, au milieu de tous les visiteurs. Apparition fugace, absurde, qui va déclencher le récit. Car on découvre vite qu’il n’y a pas qu’un seul chat, mais toute une petite tribu, cachée dans les combles du musée. Le gardien de nuit les connaît bien puisqu’il vient leur rendre visite tous les soirs. Le vieil homme est aussi à la recherche de sa sœur, qui a disparu dans le musée il y a de cela plus de 50 ans !...

Ici la nuit tous les chats sont gris, mais aussi bel et bien vivants, anthropomorphisés, parfaitement conscients et lucides. Matsumoto passe en effet, dans un même élan, du monde des humains à celui des chats qui se parlent et se répondent, marchent sur deux pattes, se cherchent, se battent. La vie n’est pas facile au sein de ce gang et on retrouve des thèmes déjà abordés par l’auteur dans ses précédents ouvrages: la jeunesse vite corrompue par la violence, les rivalités, les jalousies qui mènent au conflit. Pour le lecteur, ce passage d’un monde à l’autre peut être déroutant. Il s’agit d’accepter cet insolite parti pris, et l’ensemble se lit avec plaisir et intérêt, nous faisant espérer une suite.


Alexis Laballery
( Mis en ligne le 15/01/2018 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Ping pong (vol. 4)
       de Taiyou Matsumoto
  • Le Samouraï Bambou (vol.1)
       de Taiyou Matsumoto , Issei Eifuku
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd