L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 28 mai 2018
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Fantastique  
 

Le beau bestiaire de Bonhomme et Bonneval
Gwen de Bonneval   Matthieu Bonhomme   Messire Guillaume (vol.2) - Le pays de vérité
Dupuis - Repérages 2007 /  9.80 € - 64.19 ffr. / 48 pages
ISBN : 99782800139265
FORMAT : 22x31 cm
Imprimer

Dans ce second épisode du « road movie médiéval » (comme le qualifie l'éditeur) de Gwen de Bonneval et Matthieu Bonhomme, Messire Guillaume est toujours à la recherche de son père disparu. Sa quête le conduit dans un monde fantastique peuplé de créatures effrayantes. Recueilli par une étrange tribu d'hommes sans tête, puis capturé par de féroces hommes-chiens, le jeune garçon est finalement amené devant le Prêtre Jean, souverain dément d'un royaume perdu où le mensonge est puni de mort... et où la vérité est toute relative.

Après un premier album ancré dans un Moyen Âge réaliste teinté de surnaturel, la série bascule pleinement dans le fantastique (comme annoncé par la dernière image, saisissante, du premier tome). Dans « Le pays de vérité », les auteurs s'attachent à faire revivre d'authentiques croyances moyenâgeuses : les hommes sans tête, griffons et autres manticores sont directement issus de gravures d'époque. Matthieu Bonhomme excelle à s'approprier cette imagerie naïve pour la rendre moderne, crédible et véritablement impressionnante.
L'élément le plus intéressant est sans conteste le mythe du Prêtre Jean, autour duquel s'articule tout l'album. Ce personnage, inspiré de faits historiques, est décrit comme un despote illuminé, à la fois terrible et pathétique. Le monarque, qui érige sa vérité arbitraire en foi absolue et punit le blasphème dans le sang, personnifie le fanatisme religieux.

En dehors de l'acte central qui se déroule dans le « pays de vérité », l'album est constitué d'une suite de péripéties qui valent surtout par la richesse et l'originalité de l'univers qu'elles mettent en place, notamment du point de vue graphique. Le trait de Matthieu Bonhomme est toujours épatant d'élégance, de clarté, d'efficacité, tant dans les scènes les plus descriptives que dans les scènes d'action. Le dessinateur maîtrise à la perfection le langage de la bande dessinée, et cet album très visuel lui donne pleinement l'occasion de laisser éclater son talent. Le mariage entre le trait net de l'encrage et le trait gras des ombrages fonctionne idéalement, et la mise en couleurs de Walter est d'une belle sobriété.

Messire Guillaume est décidément une très belle série jeunesse, en forme de quête initiatique, où les auteurs développent un univers médiéval-fantastique très éloigné des clichés de l'heroic fantasy.


Michaël Bareyt
( Mis en ligne le 07/05/2007 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Le Voyage d'Esteban
       de Matthieu Bonhomme , Delphine Chedru
  • Samedi et Dimanche
       de Fabien Vehlmann , Gwen
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd