L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 17 janvier 2018
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Revues, essais & documents  
 

Des bulles et des bulles
Alain Lachartre   Malabar - Histoire de bulles
Dupuis 2015 /  28 € - 183.4 ffr. / 384 pages
ISBN : 9782800163321
FORMAT : 17x24 cm
Imprimer

Tous les enfants des années 1970 et 1980 se souviennent avec émotion des vignettes Malabar qui accompagnaient le bubble-gum d\'une petite historiette avec un grand blond et ses bulles invincibles. Seuls les plus passionnés d\'entre eux savent que derrière ces bandes dessinées se cachaient une série d\'auteurs connus, dont les noms sonnent doux aux oreilles des amateurs : Maurice Rosy, Frank Margerin, Jean-Claude Poirier... Franck Tempéreau, dit «Mr Malabar», transmet depuis quelques années la passion de sa collection via des articles et un foisonnant site Internet. Voilà enfin un livre chez Dupuis qui vient synthétiser cette rencontre entre dessin et de publicité.

La liste est longue. C\'est d\'abord Jean-René Le Moing qui met en place les fondamentaux, dans une série de tatouages diffusés entre 1969 et 1975. Maquettiste de Pilote, il dessine un benêt musclé qui rappelle Obélix. Puis c\'est Maurice Rosy, après son départ de Spirou et de la scène de la bande dessinée, qui y revient par la petite porte en réalisant les premières aventures de Malabar. Récits de quatre, voire cinq vignettes, au trait épuré, où le champion vient à l\'aide des enfants avec son bubble-gum rose. Le modèle sera ensuite appliqué par tous les successeurs : Philippe Poncet de la Grave dans un style emprunté à Franquin, le jeune Frank Margerin à peine débutant dans Métal Hurlant, le formidable Jean-Claude Poirier juste avant sa mort, et encore Yannick, Dimberton, Delinx, Luguy, Motti, Loisel et Taffin, Avril, Pierre Tasso et Arthur Rainho et enfin le studio de Brice Goepfert... Chaland ou Ben Radis commencent des essais avortés. À noter que Lucky Luke ou Astérix (par le biais de Marcel Uderzo), ainsi que Touïs et Charles Berbérian, appartiendront également à l\'aventure. Après 1994, les changements de stratégie de la compagnie impliqueront enfin Curd Ridel ou Gil Formosa. Le cousinage entre publicité et bande dessinée française a eu lieu avec d\'autres marques (Benco, Prince de Lu, Poulain par exemple), mais jamais sans doute avec autant d\'ampleur.

Alain Lachartre, qui nous raconte cette histoire singulière, connaît son sujet. Il a pris en charge l\'identité graphique de Malabar entre 1982 et 1985, et témoigne personnellement sur cette période. Il y ajoute une iconographie complète, même s\'il est dommage que les images, ramenées le plus souvent au format original des vignettes, soient parfois difficiles à lire pour des yeux fatigués d\'adulte.

Une fois dépassé le clin d\'œil nostalgique du livre, trapu et aéré comme un vrai Malabar, on découvre avec étonnement la profondeur de certaines réflexions sur le marketing psychologique, nous expliquant par exemple la stratégie de la marque de répondre à la pulsion anale par l\'exhibitionnisme et l\'agressivité. La trajectoire historique du chewing-gum et de Kréma-Hollywood mérite aussi le détour. Mais c\'est surtout par son destin éditorial que Malabar nous accroche. On retrouve étonnamment bien la patte de tel ou tel en parcourant l\'ouvrage, y compris les variations de six auteurs testés sur des reprises des mêmes strips. Pour autant, une charte de 1978 précise bien les limites des éléments autorisés ; mais sur cette base, il est très amusant de voir comment chacun réinvestit la série, au gré des instructions des agences de publicité. On peut même lire les réactions d\'enfants sondés après «consommation» de la vignette, situation d\'analyse industrielle de la bande dessinée rare et passionnante.

Riche en informations insolites, ce livre réjouira à la fois historiens et nostalgiques d\'une enfance illustrée.


Clément Lemoine
( Mis en ligne le 16/12/2015 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd