L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 18 janvier 2018
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Revues, essais & documents  
 

La (vraie) finance pour les nuls (c'est-à-dire nous)
Christian Chavagneux   Les aventuriers de la finance perdue
Casterman 2016 /  15.95 € - 104.47 ffr. / 126 pages
ISBN : 9782203096561
FORMAT : 18x23 cm
Imprimer

Imaginons le procès d’un ex-trader dénommé Mr K… Si l’enjeu du procès est la culpabilité ou non du personnage, encore faut-il avoir en main les éléments d’explications, à commencer par savoir ce qu’il est et ce qu’il fait. Il y a dans la profession de « trader » quelque chose de mystérieux, d’hermétique qui décourage le profane : on imagine un mélange de financier et de joueur, placé devant des écrans et jouant avec le temps, l’espace et les variations de cotation pour empocher de l’argent selon des mécanismes complexes, qui mêlent statistiques et pifomètre (pour les plus forts)… avec des relents de montages abscons pour tromper l’épargnant. Il y a aussi le fantasme des salaires fous, des primes vertigineuses, d’un argent « facile » pour addicts au jeu et aux mathématiques. Bref, un stéréotype qui n’explique pas vraiment les mécanismes de la finance internationale, et ne réponds pas à des questions simples : comment les traders travaillent-ils ? Pourquoi sont-ils payés autant ? Sont-ils à l’origine des crises financières par excès de risques et irresponsabilité ? Et d’abord, comment se déclenchent les crises financières ? Quelle est la responsabilité des banques et quels sont les mécanismes qui expliquent profits et pertes, crédits et intérêts, crises et profits ? Quels sont ces fameux produits dérivés, subprimes, et autres credit default swaps qui fleurissent dans l’actualité sans que la majorité des épargnants n’en comprennent vraiment les enjeux et les complexités ? Et plus largement, comment font les banquiers pour créer de l’argent ? Et qui les surveille ? L’Etat a-t-il les moyens (et l’envie) de réguler ce marché ? Bref, comment en est-on arrivé là ?

Pour répondre à ces questions, on peut se tourner vers quelque manuel de finance « pour les nuls », un essai sur la question, des revues spécialisées ou de vulgarisation, de bons films et documentaires (de Wall Street et son célébrissime « greed is good » à des films plus engagés comme Inside Job, The Big Short ou Le loup de Wall Street), des sites éclairés (Les économistes atterrés), etc. Les voies d’information ne manquent pas. Mais les amateurs de bande dessinée peuvent aussi, selon le vieux principe qu’un petit dessin vaut mieux qu’un long discours, se tourner vers James et Chavagneux : l’album, tiré d’une BD publiée dans la revue Alternatives économiques, réputée pour son approche pédagogique, propose un cours accéléré de finance, en répondant par vignettes aux diverses questions posées par un juge à la fois curieux, efficace et sarcastique. Chaque page, divisée en quatre vignettes, s’insère dans la démonstration en illustrant, de manière assez drôle et réussie, le propos du journaliste économique Christian Chavagneux, à savoir un éclairage critique et informé sur la manière dont fonctionne la finance. Soyons réalistes : dans ce procès K., il s’agit d’un témoignage à charge, qui dénonce et s’indigne autant qu’il éclaire. L’idée est toutefois non pas de proposer une lecture simpliste, mais d’expliquer simplement des mécanismes complexes. En quelque sorte, Chavagneux et James instruisent le procès de la finance et démontent les discours stéréotypés : un album bienvenu, à offrir à tous ceux que la crise économique questionne, et que la finance intrigue.


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 16/06/2016 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd