L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 23 février 2017
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Revues, essais & documents  
 

Journal des débats
Thierry Groensteen   La bande dessinée au tournant
Les Impressions nouvelles La cité internationale de la bande dessinée et de l’image 2017 /  12 € - 78.6 ffr. / 128 pages
ISBN : 978-2-7449-436-9
FORMAT : 14,5x21 cm
Imprimer

On n'attendait pas Thierry Groensteen dans un livre d'actualité, lui dont les publications régulières ont d’abord eu le mérite de théoriser le médium ou d'en observer l'évolution sur le long terme. Pourtant, l’historien et penseur majeur a toujours pris le temps de commenter aussi à chaud le milieu de la bande dessinée, dans les Cahiers de la bande dessinée, sur le blog de NeuvièmeArt2.0 ou dans quelques livres plus occasionnels comme La bande dessinée depuis 1975. Les Etats généraux de la bande dessinée et le retour réflexif qu'ils imposent à tous les observateurs lui ont donné l'occasion d'un nouveau bilan.

Les limites de cet exercice sont prévisibles : un livre qui sera vite daté (les considérations sur Gallimard ne sont déjà plus parfaitement à jour à la sortie, avec le rachat de Fluide Glacial par Bamboo) et qui fera doublon avec les nombreux blogs et billets commentés dans la profession. L'intérêt spécifique à cet ouvrage-ci vient des qualités de Groensteen, qui fait preuve de son habituelle rigueur dans les raisonnements, et qui n'hésite pas à prendre position dans les débats en cours ou à venir.
Les Etats généraux, lancés en 2015 et auxquels Groensteen participait comme chercheur associé à la cité, coéditrice de l'ouvrage, ne sont pas tout à fait au cœur de l’étude. Le volume revient surtout sur les dimensions culturelles, voire esthétiques de la bande dessinée contemporaine. Laissant à d'autres (Xavier Guilbert dans ses Numérologies, Gilles Ratier dans ses listings et Didier Pasamonik dans ses billets polémiques) les analyses économiques fouillées, Groensteen se contente de peser le milieu et ses environs.

On notera notamment une réflexion sur les nouveaux champs éditoriaux, et souvent une critique de la démarche commerciale des gros éditeurs, reconnus responsables de la surproduction de la décennie passée. Groensteen dénonce en particulier la vogue du francobelge classique, qui conduit à rééditer des séries qu’il aurait préféré voir oubliées et à disséminer l'identité des personnages en les tirant dans des directions trop éloignées. Il me semble personnellement que cette position, de plus en plus entendue ces temps-ci, est contestable et paradoxalement contradictoire avec la défense de la bande dessinée d’auteur. En comparaison, les livres de non fiction, qui ont plus que leur lot de concepts marketings et de degré zéro du style, ne sont pas traités avec la même méfiance.

Par ailleurs, accusé de sexisme dans sa collection "traits féminins", le fondateur des éditions de l'an 2 revient aussi sur les polémiques récentes et la place des femmes parmi lecteurs et auteurs. En marchant sur des œufs, il parvient à synthétiser les enjeux des débats, avec des conclusions parfois discutables mais pesées avec soin.

Enfin, c'est sur la question de l'institutionnalisation qu'il apporte le plus de précisions inédites. Dix ans après Un objet culturel non identifié, qui avait fait date, il souligne à quel point le regard sur la bande dessinée a muté, et mute encore dans les milieux intellectuels.
A la lecture du livre, cette mutation interroge. Groensteen a participé aux révolutions de la "nouvelle bande dessinée", il y a vingt ans. La création allait alors de pair avec l'éveil critique d'un médium que les intellectuels semblaient redécouvrir. Aujourd'hui, au contraire, les médias célèbrent les auteurs en place et les éditeurs traditionnels, tandis que l'édition alternative peine à parler d'une seule voix.

Avec ce petit volume, il s’agit peut-être pour le penseur de poser les bases d’une nouvelle critique engagée, et de construire un discours à même de porter une nouvelle révolution.


Clément Lemoine
( Mis en ligne le 03/01/2017 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Un art en expansion
       de Thierry Groensteen
  • Un objet culturel non identifié
       de Thierry Groensteen
  • La Bande dessinée, mode d’emploi
       de Thierry Groensteen
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd