L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 19 janvier 2018
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Entretiens  
 

Poils de moustache
 Fred   François Le Bescond   Un magnéto dans l’assiette de Fred - Entretiens avec l’auteur de Philémon
 15.99 € - 104.73 ffr. / 112 pages
ISBN : 9782205071795
FORMAT : 18x25 cm
Imprimer

De 1991 à 2008, le client des librairies spécialisées en bande dessinée avait à sa disposition tous les deux mois les riches informations de La lettre de Dargaud. L’éditeur répondait ainsi à la longue absence de presse rédactionnelle consacrée à l’actualité du médium, et peaufinait sa communication au passage. Parmi les rubriques qui alimentaient le périodique, la plus intéressante était sans doute ce Magnéto dans l’assiette de Fred, entretiens anecdotiques menés dans des restaurants parisiens par le dessinateur de Philémon et François Le Bescond. Les souvenirs spontanés alternaient avec les thèmes d’actualité, festival d’Angoulême ou collection Poisson Pilote.

Dix ans plus tard, l’ensemble de ces pages sont réunies dans un recueil joliment illustré. Vingt-sept rencontres qui ponctuent cinq ans de la vie d’un grand dessinateur. Les hommages officiels rythment les citations, et le dernier Philémon se profile, annoncé par instants, puis reporté, comme il l’a été d’année en année jusqu’en 2012. L’atelier est là, porte entrouverte.
Fred n’est pourtant pas du genre à se livrer facilement. Ses confidences sont maigres et il pense surtout à rendre hommage à un auteur, un complice, un ami. C’est au journaliste de bousculer son humilité pour étoffer le portrait de l’artiste.
Ne nous attendons donc pas à des révélations fracassantes, à des précisions techniques ou à des épisodes inédits sur lesquels une lumière nouvelle serait donnée. On dirait au contraire que ce sont les anecdotes les plus dérisoires qui retiennent les deux hommes. Les préfaces non écrites, les coccinelles à la fenêtre et les magasins d’encre de chine. Mais de détail en pirouette, on feuillette à nouveau tout l’album de famille de la bande dessinée franco-belge.

Le style journalistique de François Le Bescond est souvent bien explicite face aux légèretés spirituelles de Fred, mais il remplit bien son office. Surtout, il retrace toutes les grandes pages de la vie du dessinateur. Il y a l’épisode Hara-Kiri, révolution par le rire dont Fred fut directeur artistique. Goscinny, qui le fait entrer dans Pilote et l’y maintient, malgré les lettres de lecteurs indignés. L’âge des succès culturels, quand Jacques Dutronc chante ses bandes ou quand, plus tard, il est invité à retrouver son école primaire. Même Joann Sfar, en bon disciple, qui le rejoint pour une conférence. Les noms se pressent aux portillons, de Louise Attaque à Florence Cestac, de Christian Desbois à Hugo Pratt.

Fred ne disparaît pas pour autant sous le nombre. On le retrouve dans des planches tirées de ses albums, dans des dessins d’humour, dans des photographies. Des extraits sélectionnés un peu partout dans sa bibliographie, au meilleur de sa forme : Philémon, mais aussi Le Corbac aux baskets, Magic Palace Hotel, Le Petit Cirque et de nombreux dessins d’humour noir. Lui qui disait, il y a quelques années, vouloir toujours surprendre son lecteur, apparaît aussi déguisé en Blériot, posant aux côtés de l’équipe de Pilote dans un ordinateur en carton, ou scénarisant un récit pour le jeune Terry Gilliam. Le livre prend l’aspect d’un hommage au défunt, alors même qu’il était prévu avant sa disparition. On n’a pas l’impression de lire un nouveau Fred, mais on est heureux d’entendre encore un peu sa voix.


Clément Lemoine
( Mis en ligne le 10/06/2013 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Fredissimo. Le meilleur de Fred. L'album du millénaire
       de Fred
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd