L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 24 janvier 2018
  
 
     
Le Livre
Jeunesse  ->  
Avant 18 mois
A partir de 18 mois
A partir de 3 ans
A partir de 4 ans
A partir de 5 ans
A partir de 7 ans
A partir de 10 ans
Adolescents
Tout-carton / en tissu
Livres animés & Jeux
Albums
Romans historiques
Romans d'aventures
Romans classiques
Romans policiers
& frissons
Romans sentimentaux
Romans SF
& fantastique
Bande dessinée
Les grands classiques
Contes & légendes
Poésie & comptines
Documentaires
Guides divers
Activités & Loisirs créatifs
Livres-CD

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Jeunesse  ->  Romans historiques  
 

L’adolescent et l’architecte
Esther Freud   Moi et Mister Mac
Albin Michel 2016 /  22,50 € - 147.38 ffr. / 375 pages
ISBN : 978-2-226-31925-8
FORMAT : 14,0 cm × 20,5 cm

Dominique Kugler (Traducteur)
Imprimer

Un roman fort bien écrit d’Esther Freud, fille du peintre Lucian Freud et petite fille de Sigmund. Romancière anglaise, elle place son récit pendant la Première Guerre mondiale dans un village du Suffolk. Le narrateur, Thomas, treize ans, vit avec ses parents qui tiennent un pub, le Blue Anchor Inn, avec comme clientèle les paysans. L’autre pub du village, le Bell, a la clientèle des marins pêcheurs. Mais dans la famille de Thomas, la mer est vécue comme une calamité, une tueuse d’hommes, le père de Thomas a été marin et veut éviter ce sort à son fils.

Celui-ci d’ailleurs, né une nuit où trois marins pêcheurs se sont perdus en mer, est handicapé, il a un pied difforme ce qui devrait lui interdire tout métier de la mer, lui interdire aussi de partir pour la guerre. Thomas est l’un des trois survivants des neuf enfants, les deux autres sont des filles : Mary, servante dans la grande demeure du seigneur local, et Ann qui travaille avec ses parents et rêve d’un joli marin… Le père boit plus que de raison, tandis que la mère s’efforce de tenir l’auberge, et d’éduquer ses enfants. Elle finance les études de Thomas, mais celui-ci ne rêve que de mer, remplissant les marges de ses cahiers de dessins de bateaux. Si disparate qu’elle paraisse, la famille est profondément unie.

Or cette vie qui semble sans histoire va brusquement prendre du relief avec deux événements simultanés ou presque : l’arrivée au village d’un curieux personnage et de son épouse, un écossais, Mister Mac, et la déclaration de guerre. Survient aussi la jolie Betty qui éblouit Thomas. Si l’adolescent et Mister Mac deviennent amis, les villageois voient d’un mauvais œil cet «étranger», écossais, qui passe de longues heures à observer la mer avec ses jumelles. Ne serait-il pas un espion à la solde des Allemands ?

Au-delà de l’histoire personnelle de Thomas, qui voit son destin changer et qui découvre en fin de roman un terrible secret, le roman est une façon pour Esther Freud de rendre hommage au grand architecte Charles Rennie Mackintosh (1868-1928) qui est le principal représentant de l’Art Nouveau en Écosse. Esther Freud le montre en vacances observant la nature, dessinant fleurs et feuillages qui prendront plus tard place dans ses créations. Elle le montre aussi uni à son épouse avec qui il a fondé le mouvement Arts and crafts, et avec qui il a travaillé toute sa vie.

Un joli roman, bien écrit et bien traduit, qui est aussi une leçon de courage : apprendre à ne pas avoir peur !


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 23/03/2016 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • La Bonne étoile
       de Esther Freud
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd