L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 23 novembre 2017
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Période Moderne  
 
Dossier PARIS
Sous le ciel de Paris
Paris et la photographie
Paris au XVIIIe siècle
Un Parisien à travers Paris
I hate Paris
Violences et passions dans le Paris de la Renaissance
Paris pour mémoire
Vivre à Paris de la Restauration à la Belle Epoque
Les Cocottes. Reines du Paris 1900
Histoire insolite des cafés parisiens
Louvre secret et insolite
Paris, Avant Après
Une histoire de Paris par ceux qui l'ont fait
Quel maire pour Paris ?
Le Piéton du Grand Paris
Le Monde à Paris
Paris, La forme d’une ville
Paris et ses grands monuments en 3 D
Paris, Restaurants d’antan et de toujours
Atlas du crime à Paris du Moyen-âge à nos jours
Paris promenades au bord de l’eau
Huit quartiers de roture
Saint-Germain-des-Prés
Les Plus beaux panoramas de Paris
Le Carreau du Temple
Paris en latin / Legenda est Lutetia
Curiosités du Paris haussmannien
Les Halles de Paris et leur quartier
Paris dans la collaboration
Mémoire des rues. Paris 6e arrondissement
Un peu de Paris
Le Paris arabe
Place des Victoires
Les Douze heures noires
Balades littéraires dans Paris
Paris 1200
Regard d'un Parisien sur la Commune
Paris d'église en église
Les Maux & les soins
Paris 1900
Nous irons chanter sur vos tombes
Haussmann
Haussmann le Grand
Les Grands Boulevards
Les Ponts de Paris
La Ville promise
Pays parisiens
Le carnaval des Halles
Henri d’orléans, comte de Paris (1908-1999)
La Trace du fleuve
Napoléon III contre Haussmann ?
Mémoires
Histoire politique de Paris au XXe siècle

Un Paris contrasté
Daniel Roche    Collectif   La Ville promise - Mobilité et accueil à Paris (fin XVIIème-début XIXème siècle)
Fayard 2000 /  26.72 € - 175.02 ffr. / 438 pages
ISBN : 2-213-60647-1
Imprimer

Louis Chevalier, cité par Daniel Roche, nous a laissé une image somme toute valable d’un Paris \"avant la Révolution, ville stable, à l’augmentation lente, due essentiellement au croît naturel des populations\". Les sources subsistantes, très lacunaires, ne permettent guère de rectifier ce canevas ancien et malheureusement imprécis, qui condamne les démographes à ne disposer pour la capitale que de séries inférieures à celles établies, pour la même période, dans des villes comme Caen ou Rouen. L’historiographie parisienne semble d’ailleurs s’être accommodée de cet état de fait, en concentrant ses travaux sur des études pionnières consacrées aux pratiques et à la culture de la population parisienne, dont Daniel Roche a maintes fois forgé le modèle.

En se proposant d’étudier la \"mobilité et l’accueil à Paris\" entre la fin du XVIIè et le début du XIXè siècle, les auteurs de la Ville promise entendent revenir sur ce constat à leurs yeux un peu défaitiste, et, pour certains d’entre eux, démontrer la possibilité de réécrire, grâce à une nouvelle approche des sources, l’histoire démographique de la capitale. L’étude des garnis, des logeurs, des étrangers, doivent permettre de revaloriser selon eux la place des migrants dans l’histoire de Paris, débouchant sur un portrait certes partiel, mais plus fidèle de sa population.

Cet ambitieux défi est-il tenu ? Si l’on ne peut qu’admirer le travail de relecture de toutes les sources synthétiques (rapports de police, recensement des étrangers, guides) effectué à l’occasion de cet ouvrage, il faut pourtant, à l’issue d’une lecture souvent fastidieuse, rarement égayée d’une anecdote, s’affirmer déçu d’une méthode qui est, au total, loin de tenir toutes ses promesses : sauf de façon ponctuelle, l’assemblage de registres lacunaires, de recensements partiels, combinés à de trop rares sondages dans les sources notariales, judiciaires ou fiscales ne permet guère de combler les documents disparus, et en tout cas ne donne pas une vision un tant soit peu générale de l’histoire de la population parisienne sous l’Ancien Régime.

La Ville promise contient pourtant de nombreuses analyses intéressantes, et le lecteur goûtera, comme toujours, les contributions abondamment documentées de Daniel Roche, dans lesquelles l’Histoire s’élève encore, grâce à une compréhension extrêmement fine de la psychologie d’Ancien Régime et à un art consommé de la langue, au rang de genre littéraire. Il risque toutefois d’être rebuté par la nécessité de devoir piocher les notations expertes au fil de pages abondamment consacrées à la description des sources, de nombreux tableaux statistiques, de développements qui n’auraient sans doute jamais dû quitter les revues spécialisées, où la taille des articles est opportunément limitée pour forcer les auteurs à la concision.

L’absence de présentation unique et cohérente du sujet (contexte institutionnel, état des sources, analyses…), comme celle de coordination entre les auteurs, amène le lecteur à relire, à chaque fois que la plume change de main, les mêmes développements sur une histoire finalement assez simple, celle de la police à Paris sous l’Ancien Régime, qui sert de toile de fond à la plupart des sources exploitées. L’examen du travail de la police amène les auteurs à décrire l’enchevêtrement des compétences administratives entre commissaires et inspecteurs, à détailler un système idéal de \"contrôle\" des garnis, tellement ambitieux qu’il est impossible à mettre en oeuvre et n’est ravivé que pendant les périodes de troubles, un système qui a l’efficacité de l’arbitraire mais où l’importance des pouvoirs attribués aux représentants du roi ne suffit pas à pallier les lacunes de l’organisation.

Cette description serait pleinement valable si elle n’était trop souvent accompagnée d’interprétations à la Michel Foucault sur la \"culture policière du soupçon\" qui reviennent périodiquement comme de naïves rengaines, au point qu’à l’occasion de telle minime erreur de détail, on en vient à douter de la manière dont certains auteurs mettent en oeuvre leurs connaissances : est-il ainsi exact d’affirmer que le \"métier de la porcelaine s’est largement vulgarisé (sic)\" au temps de Louis XVI, ce qui expliquerait le peu d’ouvriers étrangers dans cette branche à Paris, alors que justement la nécessité du privilège royal amenait à limiter à l’extrême la diffusion de cette technique, et que la présence de quelques \"Allemands\" venus exercer cette spécialité, semble précisément démontrer, à l’inverse de ce que paraît avancer l’auteur, la dépendance toujours réelle de la manufacture de Sèvres à l’égard de l’étranger ?


Jean-Philippe Dumas
( Mis en ligne le 20/10/2000 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Le Monde des Lumières
       de Vincenzo Ferone , Daniel Roche
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd