L'actualité du livre et du DVDrencontre rencontrefemme Samedi 20 décembre 2014
    
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Période Contemporaine  
 

On s’accroche !
Jacques Sapir   Frank Stora   Loïc Mahé    Collectif   1941-1942. Et si la France avait continué la guerre... - Essai d'alternative historique
Tallandier 2012 /  26.90 € - 176.2 ffr. / 720 pages
ISBN : 978-2-84734-774-6
FORMAT : 14,5 cm × 21,5 cm

L'auteur du compte rendu : Gilles Ferragu est maître de conférences en histoire contemporaine à l’université Paris X – Nanterre et à l’IEP de Paris.
Imprimer

1941. Voilà déjà deux ans que la France est entrée en guerre mondiale : écrasé sur son sol, le gouvernement français s’est – logiquement – replié sur l’ultime département français, l’Algérie, et puise dans son empire colonial des forces pour continuer la lutte. La guerre a donc pris un tour très méditerranéen : l’Italie fasciste est aux premières loges et voit sa colonie libyenne vaciller… Les rives de la Méditerranée sont devenues un immense champ de bataille, et si Hitler a pu, un temps, rêver d’attaquer l’URSS, il doit pour le moment se débarrasser de cette très grosse épine, qui vient s’ajouter à l’épine anglaise… Moscou, ce sera pour 1942 ! Reste l’Asie et un Japon qui décide finalement de passer à l’attaque début décembre 1941… contre les colonies françaises et anglaises. Et dans la foulée, l’affaire de Pearl Harbor engage les États-Unis dans le conflit. Si l’URSS entre en guerre, la situation sera quasi mondiale ; pourtant, l’Allemagne tente bien de se ré-assurer de ce côté, mais dès décembre 1941, les vols de reconnaissance allemand (et ce ne sont même pas des U2) laissent présager autre chose ! Une attaque pour mai 1942 peut-être… ce qui laisserait tout le printemps et l’été, de quoi atteindre Moscou ?

Le premier tome de Et si la France avait continué la guerre, consacré à l’année 1940, était réussi, partant de l’hypothèse, très cohérente, d’un repli sur l’Afrique du Nord… Un «point de divergence» qui s’imposait. Mais ce second tome est bluffant. Bluffant car il faut désormais s’engager plus avant (deux années !) dans l’histoire alternative, aller au-delà d’une simple hypothèse de départ et reconstruire une guerre mondiale partie sur de nouveaux rails. Certes, on récupère des morceaux de l’authentique, mais placés différemment, avec quelques surprises, telle la question de l’arme nucléaire. En outre, il y a des faits qui demeurent têtus, comme la Solution finale, laquelle n’est pas dictée par des questions stratégiques (mais qui, à terme, pèsent sur ces questions)… Toutefois, l’influence de la Shoah par balles est ainsi minimisée.

La méthodologie demeure solide, et comme l’expliquent avec humour les auteurs en introduction, l’ouvrage procède d’une approche peut-être plus logique que celle qui présida à la «vraie» histoire ! La démarche est toujours la même : une réflexion collective sous forme de wargame, menée sur internet, étayée par une bibliographie scientifique vaste. On se reportera utilement à la postface pour saisir l’ampleur des réflexions, la logique des choix (en fonction de facteurs qui ne sont pas uniquement militaires, telle la fuite des cerveaux français)… Une réflexion qui débouche finalement sur la grande inconnue, l’URSS (mais l’opération Barbarossa – décalée de 11 mois – sera forcément l’un des clous de l’année 1942/1943…).

En tous les cas, on retrouve ce ton wargame ; chaque opération, chaque journée, tout est détaillé, émaillé de quelques citations historiques conçues comme des hommages. Les auteurs, sur le modèle d’un ouvrage scientifique, ont inclus des discours, des cartes, des références, des clins d’œil (tel ce «renard des Balkans» qui, s’il avait pu traverser la Méditerranée, aurait certainement fait des étincelles dans le désert Libyen). L’ensemble alterne micro et macro-histoire, s’attaque aux questions diplomatiques, économiques, s’engage dans des hypothèses de politique intérieure.

Et donc les amateurs d’histoire de la guerre, comme les fans de wargame peuvent, à bon compte, continuer le combat : la démarche des auteurs permet de réfléchir non seulement à ce qui aurait pu être, à se prêter au jeu du «et si…», mais elle invite surtout à revenir sur une histoire réelle parfois étonnante. Une série à suivre, et une démarche historique toujours aussi originale et séduisante.


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 26/06/2012 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • 1940. Et si la France avait continué la guerre...
       de Jacques Sapir , Frank Stora , Loïc Mahé , Collectif

    Ailleurs sur le web :
  • Le projet des auteurs, sur internet :
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2014
     
    rencontre site de rencontre annonce rencontre rencontre belgique rencontre femme rencontre homme livre dvd chat rencontre