L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 28 mai 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Temps Présent  
 

La Chine humaine et singulière
Jean-Luc Domenach   Comprendre la Chine d'aujourd'hui
Perrin - Tempus 2008 /  9 € - 58.95 ffr. / 352 pages
ISBN : 978-2-262-02829-9
FORMAT : 11,0cm x 18,0cm

Première publication en mars 2007 (Perrin - Asies).

L’auteur du compte rendu : Rémi Luglia, professeur agrégé d’Histoire et interrogateur en deuxième année dans une classe préparatoire commerciale, est doctorant à Sciences-Po Paris où il mène une recherche sur l’histoire de la protection de la nature en France de 1854 à nos jours à travers le mouvement associatif.

Imprimer

La plupart des livres actuels sur la Chine se partagent en deux tendances. Le premier groupe n’a de cesse de louer les bienfaits d’un décollage «à la chinoise», d’un développement inséré dans une mondialisation profitable à tous, de l’ouverture d’un marché gigantesque où les entreprises doivent investir sous peine d’être disqualifiée dans l’âpre concurrence libéralisée et internationalisée, des Chinois qui accèdent enfin à la consommation et à l’automobile, etc. Le second groupe est son contraire et dénonce une Chine qui s’assied allègrement sur les droits d’auteur et la propriété intellectuelle, qui pille les entreprises qui viennent s’y installer, qui développe des inégalités de plus en plus profondes, qui maintient son contrôle totalitaire sur une population soumise et sa négation des droits de l’homme, qui détruit son patrimoine sur l’autel du profit à court terme, qui pollue pour se développer, etc.

Tous ces ouvrages ont bien souvent en commun que leurs auteurs n’ont mis, dans le meilleur des cas, que subrepticement un pied en Chine… Bref, ils écrivent et réfléchissent, souvent de manière intéressante d’ailleurs, sur les phénomènes visibles par tous mais sans vraiment tenir compte du terrain et des dynamiques et permanences profondes qui parcourent cette société multiple et complexe. Il leur manque du réel et du concret ; de la vie et du quotidien ; de la substance humaine au-delà de statistiques. Le livre de Jean-Luc Domenach ne peut que nous réjouir car il nous propose ici une vision intelligente et complémentaire des autres publications en nous racontant ses voyages et longs séjours faits en Chine entre 2002 et 2006, sous la forme d’un journal.

Vision complémentaire car Jean-Luc Domenach brosse un portrait singulier de la Chine quotidienne. Au travers de nombreuses anecdotes, toutes plus truculentes les unes que les autres, on saisit mieux la vie et les préoccupations des Chinois. N’imaginons pas que l’auteur tombe dans le factuel et le racolage anecdotique. Au contraire, chaque évènement, chaque portrait est significatif car porteur de sens et d’enseignement. Jean-Luc Domenach tire de chaque fait qu’il rapporte les fils explicatifs qui permettent de saisir finement la pensée des Chinois et les évolutions de leur société. C’est en cela que cette analyse est intelligente : on passe en quelques lignes du singulier au général ; du fait à l’analyse.

Définitivement ancrée dans le concret, nous avons l’image d’une Chine qui commence à respirer mais qui se cherche beaucoup et parfois se perd comme la «bulldorization» des hutongs le signale bien. Le couvercle du système laisse filtrer un peu de liberté, notamment dans l’expression, mais bien des éléments viennent nous rappeler que la Révolution culturelle n’est pas loin. On est étonné de voir combien l’argent est un élément central de la vie du Chinois dans ses relations avec l’autre. Symptomatique de cette nouvelle Chine, son système de soins où il faut déposer avant toute intervention une grosse somme d’argent, d’où une effarante inégalité dans les traitements.

De même, l’immense désir de partir, d’émigrer, particulièrement vers les États-Unis, y compris et singulièrement parmi les élites dirigeantes, permet de relativiser la soit-disant brillante réussite chinoise. Passionnantes aussi, les quelques pages sur le SRAS et la réaction des autorités. De même que l’instrumentalisation nationaliste des haines persistantes contre les Japonais et la capacité de mobilisation presque intacte des «masses» par le régime quand il le souhaite.

La conclusion proposée par Jean-Luc Domenach résume parfaitement l’esprit des enseignements que l’on peut tirer de l'ouvrage : «Une Chine qui émerge avec fièvre des horreurs du passé, et qui a réalisé des rattrapages nombreux et importants, mais une Chine qui demeure à l’étroit dans les carcans qu’elle conserve, et qui doit sans doute encore travailler sur elle-même…» Un ouvrage qui remet les choses en place ainsi qu’en perspective, c’est assez rare pour être signalé, et particulièrement sur la Chine. A lire avec profit et détente !


Rémi Luglia
( Mis en ligne le 19/04/2008 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Chine, peuples et civilisation
       de Pierre Gentelle , collectif
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd