L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 17 janvier 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Biographie  
 

Le Roi Jean au temple de Janus...
Bernard Destremeaux   De Lattre
Flammarion - Grandes biographies 1999 /  22.75 € - 149.01 ffr. / 609 pages
ISBN : 2-08-067376-9
Imprimer

Frais émoulu de Saint-Cyr, Jean de Lattre de Tassigny, lieutenant au 12e régiment de dragons, commence la Grande Guerre en chargeant sabre au clair une patrouille de uhlans. Il y récolte un méchant coup de lance et la Légion d\'honneur. Trente ans plus tard, le général d\'armée de Lattre de Tassigny commande aux destinées de l\'Indochine et du corps expéditionnaire qui s\'y est embourbé depuis près de six ans. Cette \"aventure\" indochinoise semble un dernier baroud d\'honneur où de Lattre jette toute sa superbe et toutes ses forces avant d\'être emporté par la maladie, le 11 janvier 1952. Le maréchalat récompense alors une vie de soldat au service de la France, un destin tour à tour romanesque et dramatique, mais toujours hors du commun.

Maintes fois évoquée dans de nombreux ouvrages dont peu dépassent le stade de l\'hagiographie, la vie du maréchal de Lattre restait encore un terrain vierge pour une étude rigoureuse et complète. Ancien officier qui servit sous les ordres de de Lattre, Bernard Destremeaux, diplomate, membre de l\'Institut, s\'est attelé à cette tâche. Il nous livre une biographie qui se distingue par une exploitation méthodique d\'archives tant françaises qu\'étrangères, tant publiques que privées et au premier rang de celles-ci les archives même du maréchal. Solidement étayé par une bibliographie extrêmement riche, l\'ouvrage, par la richesse et l\'élégance du style, offre une véritable épaisseur à son héros dont le charme et la personnalité éclatent au fil des pages. Le portrait tout en nuances de Destremeaux insiste particulièrement sur les apparentes contradictions qui caractérisent le personnage même de de Lattre.

Jean de Lattre de Tassigny naît en 1889, à Mouilleron-en Pareds, bourgade de Vendée qui se targue déjà d\'être le berceau du \"Tigre\", Georges Clemenceau. En cette année de centenaire de la Révolution française, la venue au monde de ce descendant du mariage d\'un \"Bleu\" vendéen et de la fille d\'un \"Blanc\" semble déjà une marque du destin qui rend de Lattre inclassable. A une époque où débats entre parti clérical et partisans de la laïcité, monarchistes et républicains, dreyfusards et anti-dreyfusards divisent la France, de Lattre, élevé dans la tradition catholique, étonne par son ouverture d\'esprit. L\'ambivalence de son caractère influe largement sur sa carrière militaire. Il oscille entre tradition et modernité, goût du panache et réalisme. Loin de considérer ces valeurs inconciliables, de Lattre ne voit pas l\'une sans l\'autre. Officier de cavalerie, il choisit de participer au coeur des combats en passant dans l\'infanterie, alors \"reine des batailles\" de la Première Guerre mondiale. Officier de terrain, il fait ses preuves au feu tant en Europe qu\'au Maroc avec Lyautey. Il devient un remarquable officier d\'état-major aux côtés du général Weygand. Malgré son hostilité envers les idées communistes, de Lattre se pose comme l\'un des artisans du rapprochement militaire franco-soviétique au milieu des années 30 afin de parer au danger allemand.

En dépit d\'un caractère parfois cassant, intransigeant sur l\'allure de ses subordonnés, de Lattre ne cède pas au \"caporalisme\" mais cherche avant tout à inculquer le sens des forces morales à ses hommes. Au sein de l\'armée d\'armistice, sa première école de cadres, créée au lendemain de la débâcle de 1940 et implantée sur le plateau de Gergovie, illustre parfaitement le style de Lattre. La Deuxième Guerre mondiale et les combats de la 1re Armée de la Provence à l\'Allemagne consacrent l\'image de de Lattre, devenu le \"Roi Jean\". Il excelle dans la conciliation comme il le prouve notamment lors de l\'amalgame des résistants au sein de la 1ère Armée française en 1944. Cultivant parfois le mépris et l\'indifférence avec une férocité consommée envers ceux qu\'il juge incapables, malhonnêtes ou résignés, de Lattre n\'aime rien tant que d\'insuffler la volonté de tendre vers l\'objectif qu\'il a fixé et d\'inspirer l\'enthousiasme à son entourage et à ses subordonnés. Si ses colères homériques sont entrées dans la postérité, de Lattre recherche la confrontation des idées, l\'ébullition des cerveaux afin de prendre en conscience ses propres décisions.

Le dernier acte indochinois est en tous points conforme à l\'épopée de de Lattre. Destremeaux rejoint tout à fait Lucien Bodard qui a consacré une partie entière de sa somme sur la guerre d\'Indochine à l\'action du \"Roi Jean\" en Indochine. Dépeignant de Lattre entrant en guerre comme on entre en scène, mettant son personnage au service de ses objectifs, le récit de Bodard conforte bien ce que nous démontre Destremeaux. Commandant en chef, il réussit à faire du corps expéditionnaire un magnifique outil et renoue avec le succès. Haut-commissaire, de Lattre se préoccupe largement du plan politique du conflit, il joue la carte Bao-Daï et tente d\'impliquer les Vietnamiens pour l\'avenir de l\'Indochine. En convainquant le camp occidental du bien-fondé de l\'intervention française en Extrême-Orient, il place \"sa guerre\" sur le plan international et lui donne une autre dimension que celle d\'un simple conflit colonial. Comme à son habitude, l\'engagement est total dans ce combat, durant lequel son fils unique Bernard trouvera la mort.

La méticulosité du récit de Destremeaux, son approche du personnage à travers ses origines, sa carrière, ses relations avec les grandes personnalités de l\'époque confèrent un véritable poids à cette biographie. On peut espérer, par le biais de tels ouvrages, un regain d\'intérêt pour le genre biographique, particulièrement de la part du monde universitaire afin de redonner toute leur dimension aux grandes figures qui ont su imposer leur griffe au destin collectif. L\'action du maréchal de Lattre de Tassigny appelle de telles études apportant un éclairage supplémentaire et essentiel à une période des plus tourmentées de l\'histoire de France.


Philippe Alix
( Mis en ligne le 10/08/2001 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd