L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 23 janvier 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Biographie  
 

Disputes à l’Université
Sophie Delmas   Un franciscain à Paris au milieu du XIIIe siècle - Le maître en théologie Eustache d'Arras
Cerf - Biographies 2010 /  45 € - 294.75 ffr. / 471 pages
ISBN : 978-2-204-08912-8
FORMAT : 14,5cm x 23,5cm

Préface de Nicole Bériou

L'auteur du compte rendu : Emmanuel Bain est agrégé d’histoire, il prépare une thèse en histoire médiévale.

Imprimer

Eustache d’Arras n’est pas un des grands penseurs du Moyen Âge. En ce riche XIIIe siècle, il fait pâle figure aux côtés des célèbres Bonaventure et Thomas d’Aquin. Mais c’est justement là que se situe le pari qu’a tenté Sophie Delmas dans sa thèse de doctorat, dont ce livre est une version remaniée. L’étude d’une figure méconnue, voire “de seconde zone”, est d’un grand intérêt pour l’historien dans la mesure où elle permet d’approcher la réalité ordinaire dont les personnages exceptionnels ne sont pas représentatifs. À travers ses recherches sur Eustache d’Arras, Sophie Delmas enrichit la connaissance du milieu des maîtres en théologie et de la vie de l’Université au XIIIe siècle.

Cette tâche se heurtait cependant à de nombreuses difficultés, notamment celle des sources. Certaines étaient trop rares : très peu de textes évoquent la vie d’Eustache, ses relations, ses actions. Il n’était donc pas possible d’écrire une biographie, et il faut se contenter de quelques repères et hypothèses. D’autres en revanche sont très nombreuses, mais difficiles d’accès : ce sont les textes en relation directe avec l’activité d’Eustache comme maître universitaire. Dans les fonds des archives des bibliothèques européennes, se trouvent des centaines de pages manuscrites, datant souvent du XIIIe siècle, écrites en latin dans une écriture souvent serrée, petite et très abrégée – qui transmettent tout ou partie de l’activité magistrale d’Eustache d’Arras : des sermons, des questions disputées, des commentaires. C’est sur ces données que Sophie Delmas, se livrant à un travail d’exhumation dans les bibliothèques, a fondé son étude.

Il en ressort qu’Eustache d’Arras, même s’il est peu connu, n’a pas été un personnage négligeable. Originaire d’Arras, son entrée dans l’ordre franciscain et probablement ses capacités intellectuelles lui ont ensuite permis d’accéder à l’Université de Paris, dans laquelle il a enseigné comme maître en théologie en 1268-1269. Il a alors eu l’occasion de côtoyer la cour capétienne, pour laquelle il a plusieurs fois prêché, et il a été envoyé en mission par Louis IX à Viterbe en 1270. C’est malheureusement à peu près tout ce qui est connu de ce personnage, dont même la date de mort n’est pas certaine.

C’est donc principalement sur les quelques années universitaires que porte le livre de Sophie Delmas. Mais de ce point de vue, la période d’activité d’Eustache se situe à un moment particulièrement important. L’Université est à son apogée : il a pu y croiser les plus grands maîtres de son siècle. C’est aussi un moment d’intenses débats entre faculté des arts et faculté de théologie, entre séculiers et réguliers, et déjà entre Franciscains et Dominicains. L’Université est par ailleurs au cœur de tous les débats qui agitent l’Église de son temps, depuis la question de la place des femmes jusqu’à celle des relations avec les orthodoxes. Or Eustache a participé, par son enseignement, à tous ces débats, et c’est un des mérites de ce livre que d’y introduire. En effet l’auteur, pour chacune de ces questions, qu’elle soit théologique (ce qui concerne la Trinité, par exemple), philosophique (notamment sur l’âme ou la création), ecclésiologique (la place des ordres mendiants), ou liturgique (sur la fonction des images ou des sacrements) – présente de façon particulièrement claire la façon dont se pose la question à l’époque d’Eustache pour comprendre l’originalité de sa position. En cela ce livre constitue une introduction aux débats qui agitent la faculté de théologie.

À travers la présentation de ces questions et des réponses qu’y apporte Eustache d’Arras, se dessine ce qui constitue la thèse principale du livre, à savoir que l’Université est traversée par une série de débats parfois virulents, dans lesquels il arrive que les invectives fusent dans «une véritable foire d’empoigne» où l’on «n’hésitait pas à recourir à un franc-parler vigoureux» (p.343). De plus, les positions dans ces débats résulteraient plus du choix des individus que de l’expression d’un groupe social ou d’une école. Le cas d’Eustache d’Arras montre que tantôt il rejette les positions de Thomas d’Aquin, tantôt il s’y rallie, et il agit de même par rapport aux maîtres franciscains qui l’ont précédé, si bien qu’il serait difficile de discerner des “écoles” au sein de l’Université. En temps que maître, Eustache n’apparaît pas spécifiquement comme franciscain.

Le livre de Sophie Delmas, qui est toujours d’une grande clarté, exhume donc une figure du XIIIe siècle, tout en enrichissant la connaissance des débats intellectuels, en faisant pénétrer le lecteur au sein de la vie de la faculté de théologie. À ce titre, il s’adresse aussi bien aux spécialistes qu’à un plus vaste auditoire désireux de s’initier aux débats théologiques, philosophiques et sociaux de ce siècle. Sa seule limite est celle des sources, qui ne permettaient pas de construire autre chose qu’une biographie intellectuelle, et qui ne laissent pas toujours accéder aux enjeux des débats.


Emmanuel Bain
( Mis en ligne le 29/06/2010 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd