L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 18 janvier 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Biographie  
 

Portrait kaléidoscopique de l’Incorruptible
Michel Biard   Philippe Bourdin    Collectif   Robespierre. Portraits croisés
Armand Colin 2012 /  24.50 € - 160.48 ffr. / 285 pages
ISBN : 978-2-200-27771-0
FORMAT : 15,2 cm × 23,5 cm

L'auteur du compte rendu : Cécile Obligi est conservatrice au Département des arts du spectacle de la Bibliothèque nationale de France. Titulaire d'un DEA à l'Institut d'histoire de la Révolution de Paris-I, elle a publié en 2012 une biographie de Robespierre (Robespierre, la probité révoltante, Belin).
Imprimer

Robespierre est l’une des figures incarnant la Révolution française et sans conteste un personnage qui ne laisse pas indifférent, en bien ou en mal. C’est bien sûr l’un des objets d’étude de la Société des études robespierristes, qui est une association d’historiens ayant pour but de promouvoir des publications scientifiques sur la Révolution et non, comme son nom pourrait le faire croire, un groupement de passionnés préoccupés d’écrire l’hagiographie du grand homme. Elle a choisit de lui consacrer un ouvrage aussi utile qu’agréable à lire à un moment où le personnage fait beaucoup parler de lui. La vente des manuscrits de la main du révolutionnaire chez Sotheby’s en mai 2011 n’est sans doute pas pour rien dans ce regain d’intérêt.

Prenant acte de la virulence des défenseurs et des contempteurs de l\'Incorruptible, les auteurs se sont proposés de repartir de la phrase de Marc Bloch : «Robespierristes, antirobespierristes, nous crions grâce ; par pitié, dites-nous simplement : quel fut Robespierre ?». À l’heure où une chaîne du service public colporte des inepties (l’émission «Robespierre, bourreau de la Vendée ?» diffusée sur France 3 en mars 2012) et où la revue Historia nous gratifie d’un dossier sur le «psychopathe légaliste» (n°777, août 2011), un ouvrage abordant le problème sous un angle dépassionné et surtout scientifique (il propose des contributions étayées d’historiens et non des aberrations dépourvues de fondement historique) sans pour autant se lancer dans une défense sans conditions du grand homme ni refuser les questions qui fâchent, est le bienvenu.

Les auteurs ont réalisé non pas une traditionnelle biographie chronologique mais un portrait par touches, fait d\'une succession de quinze contributions sur quinze thèmes essentiels pour comprendre le personnage. Ils forment ainsi un passionnant portrait kaléidoscopique, fait de réflexions sur des aspects différents de la vie, de la pensée et de l’action de Robespierre. Sont successivement abordés le Robespierre avocat, l’héritier de Jean-Jacques Rousseau, l’engagement du révolutionnaire pour les droits de l’homme et du citoyen, sa position sur la peine de mort, sur la question coloniale, sur la guerre, ses convictions religieuses, économiques et sociales. L’iconographie du personnage, la question de sa postérité et celle de son historiographie font également l’objet d’articles.

Laissons le lecteur découvrir toutes ces contributions et contentons-nous de donner un seul exemple, en revenant sur ce qui est sans doute le thème le plus emblématique et attendu, celui du Robespierre «dictateur». C’est Guillaume Mazeau qui s’est chargé de l’article sur cette question en posant clairement les termes du débat. On peut bien parler de dictature pour le régime d’exception mis en place en 1793-1794 et passé à la postérité sous le nom de Terreur, mais en aucun cas Robespierre ne peut être tenu pour l’unique responsable des décisions collégialement prises à cette période par l’organe dont il était membre, à savoir le bien connu Comité de salut public. L\'auteur rappelle que cette institution n’est rien d’autre qu’un ensemble de députés cooptés (et mensuellement révocables) par leurs collègues de l’Assemblée nationale appelée à cette époque Convention. Bien loin de la fable inventée et très habilement propagée par ses adversaires politiques, les archives révèlent un Robespierre influent et écouté, un théoricien pragmatique du «gouvernement révolutionnaire», mais surtout un grand homme d’État désintéressé détestant le pouvoir personnel et ayant à cœur de «fonder une nouvelle société égalitaire au prix provisoire de la démocratie» (p.191). Progressivement isolé au sein du Comité de salut public, il est sans difficulté (au terme d’une simple séance à l’Assemblée) éliminé en juillet 1794 (thermidor an II) par ses collègues, lesquels s’empressent d’en faire un bouc-émissaire chargé de tous les maux dont ils se trouvent par là-même miraculeusement exemptés. Les mécanismes de propagation de cette légende noire sont détaillés et expliqués dans deux autres chapitres.

Les démonstrations sont rapides et claires, les références permettant de les comprendre, justifier ou approfondir sont disponibles. Des repères chronologiques mettant en regard vie de Robespierre, vie politique française et relations internationales de la France aideront les lecteurs pas complètement à l’aise avec la chronologie touffue des années révolutionnaires. La bibliographie fort commode contient les ouvrages les plus importants sur le sujet et surtout une sélection d’articles, à la fois plus difficiles à trouver et plus rapides à lire pour le lecteur pressé.

Espérons que cet ouvrage contribuera à apporter des réponses à tous ceux qui veulent s’intéresser honnêtement à l’histoire du personnage plutôt qu’aux calomnies malheureusement encore aujourd’hui largement répandues, ainsi qu’à fournir des clés à tous ceux qui voudraient approfondir leurs connaissances sur le sujet.


Cécile Obligi
( Mis en ligne le 29/01/2013 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Robespierre - La probité révoltante
       de Cécile Obligi
  • Robespierre
       de Joël Schmidt
  • Robespierre : entre vertu et terreur
       de Slavoj Zizek
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd