L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 21 janvier 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Biographie  
 

''La plus belle histoire du monde''
Olivier Bouzy   Jeanne d’Arc en son siècle
Fayard 2013 /  20 € - 131 ffr. / 317 pages
ISBN : 978-2-213-67205-2
FORMAT : 13,5 cm × 21,5 cm
Imprimer

Docteur en histoire médiévale, Olivier Bouzy est membre du Centre Jeanne d’Arc à Orléans depuis 1988. Elève du professeur Contamine, il s’est concentré sur l’étude de la gestion économique de la guerre au Moyen Age et l’histoire de Jeanne d’Arc. Après avoir consacré un ouvrage à la Pucelle en 1999, il a participé au Dictionnaire de Jeanne d’Arc paru l’an dernier. Olivier Bouzy vient de publier un livre intitulé Jeanne d’Arc en son siècle, récemment paru chez Fayard.

«Cette fille du peuple a été une trouvaille de la démocratie, du peuple prenant la parole (…). Jeanne d’Arc est le fruit de notre temps. Jusqu’à la Révolution, jusqu’à l’envahissement du sol, on n’a pas su ce qu’elle était». C’était ainsi que Maurice Barrès évoquait autrefois Jeanne d’Arc. Si les études et les sources documentaires qui y sont consacrées sont extrêmement nombreuses, voir même surabondantes, «tout n’a pas été écrit sur Jeanne d’Arc» selon Olivier Bouzy.

Le propos de l’auteur est d’autant plus étonnant que la célébrité posthume de cette paysanne illettrée est absolument immense. Les arts, la littérature, la musique, le cinéma, l’historiographie s’efforcent régulièrement de mettre en scène sa trajectoire si peu classique. A cet égard, ainsi que l’écrivait naguère le philosophe Alain, l’histoire de cette figure est à n’en pas douter «la plus belle histoire du monde».

Née vers 1412, de basse extraction, Jeanne provenait de Domrémy en Lorraine. Durant la Guerre de Cent Ans, le ciel lui aurait demandé de porter secours à la France contre les troupes anglaises et bourguignonnes. La jeune femme parvint alors à rencontrer «le roi de Bourges». A cette occasion, Jeanne reconnut Charles VII, alors qu’il s’était dissimulé parmi ses courtisans. Finalement, le roi accepta de lui attribuer quelques troupes. Elle concourra ensuite à la célèbre libération de la ville d’Orléans, laquelle était assiégée depuis des mois. Galvanisés par cette victoire, les Français suivirent la Pucelle et pourchassèrent l’ennemi, remportant d’autres succès encore. Passant de ville en ville, les Français reprirent notamment Auxerre, Troyes et Reims, où le monarque put enfin être sacré, conformément à la volonté de Jeanne.

Mais l’étoile de la Pucelle commença à pâlir : elle fut d’abord blessée, ensuite contrainte au retrait, puis capturée par les Bourguignons qui la livrèrent aux Anglais. Jeanne fut jugée à Rouen, où l’évêque de Beauvais mena une sorte de procès politique avant l’heure. Jeanne fut brûlée vive sur la place du Vieux-Marché en 1431. Réhabilitée par le pape en 1456, Jeanne fut béatifiée en 1909 et canonisée en 1920.

Si les lignes forces de la vie de la Pucelle sont connues, elle est toutefois nimbée d’un évident mystère qu’aucune œuvre n’est parvenue à dissiper entièrement. De surcroît, Jeanne d’Arc fait l’objet de récupérations récurrentes de la part des politiciens de tous bords. A cet égard, Maurice Barrès affirmait avec une surprenante clairvoyance qu’«il n’y a pas un Français, qu’elle que soit son opinion religieuse, politique ou philosophique, dont Jeanne d’Arc ne satisfasse les vénérations profondes».

Pour saisir au mieux Jeanne d’Arc, Olivier Bouzy rappelle le contexte historique et politique de son action. Il prend le parti de la réintégrer dans le XVe siècle qu’elle a réussi à éclipser et qui a donc été négligé par l’historiographie. Se fondant notamment sur des études récentes portant par exemple sur le prophétisme, la guerre et la société, cette étude donne à la trajectoire de Jeanne d’Arc tout son sens. L’historien médiéviste utilise aussi des archives inédites. Ce faisant, il fait toute lumière sur la paysanne qui contribua à sauver la France. Olivier Bouzy fait revivre Jeanne d’Arc en son siècle. Une perspective extrêmement novatrice !


Jean-Paul Fourmont
( Mis en ligne le 30/04/2013 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Jeanne d'Arc - Histoire et dictionnaire
       de Philippe Contamine , Olivier Bouzy , Xavier Hélary
  • L'Affaire Jeanne d'Arc
       de Marcel Gay , Roger Senzig
  • Jeanne d'Arc
       de Colette Beaune
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd