L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 26 avril 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Biographie  
 

Une affaire mal engagée ?
Alain Frerejean   Churchill et Staline - Biographies croisées
Perrin 2013 /  24 € - 157.2 ffr. / 506 pages
ISBN : 978-2-262-03797-0
FORMAT : 15,6 cm × 24,2 cm

L'auteur du compte rendu : Grégory Prémon est agrégé d'histoire-géographie.
Imprimer

L’idée est originale, le pari audacieux : faire l’histoire croisée de deux des hommes qui ont le plus marqué le XXe siècle, Winston Churchill, premier ministre anglais de 1940 à 1945 et de 1951 à 1955 et Staline, maître de l’URSS, des années 1920 à sa mort, l’un des défenseurs de la démocratie et celui qui transforma son pays en Etat totalitaire. Le premier naît en 1874 dans une famille aristocrate anglaise. Il abandonne rapidement sa carrière militaire pour se lancer dans le journalisme. Correspondant de guerre, il couvre notamment la seconde guerre des Boers où il est fait prisonnier. Sa carrière politique débute avec son élection au Parlement en 1900 sur les bancs des conservateurs. Il rejoint rapidement le camp libéral, fait son entrée au gouvernement et participe pleinement à l’élaboration et au vote de plusieurs grandes lois sociales.

Contrairement à Churchill, rien ne permettait à Staline d’espérer le destin qui fut le sien. L’homme naît en 1879 en Géorgie dans une famille modeste. Après des études au séminaire de Tiflis, Staline s’éloigne de la religion pour embrasser la cause révolutionnaire. Lors de la révolution russe, l’homme joue un rôle modeste mais débute alors son ascension politique : «insaisissable, le visage étonnamment calme et impénétrable, patient, dissimulé, il se donne des airs humbles et, avec sa pipe, il semble incarner le bon sens».

La Seconde Guerre mondiale réunit les deux hommes : au cours des années 1930, Staline dirige l’URSS quand Churchill, parlementaire désormais conservateur, observe et ne se prive pas de remettre en cause la diplomatie de son pays. Devant la chambre des Communes, il n’hésite pas à critiquer les concessions accordées par les Anglais et les Français lors de la rencontre de Munich : «On vous a donné le choix entre le déshonneur et la guerre, (…), vous avez choisi le déshonneur et vous aurez la guerre». En 1940, il prend la tête du pays qu’il dirigera toute la durée de la guerre.

Les deux hommes se rencontrent tardivement, seulement en 1942 à Moscou. Les relations et les négociations entre les deux hommes sont tendues. Churchill finit par s’exclamer : «vous vous rendez compte, cet homme là, ne sait pas qu’il parle au représentant du plus grand empire qui ait jamais existé». Toutefois, ces relations complexes n’empêchent pas les deux hommes de trouver des terrains d’entente, de nouer une relation personnelle. Téhéran, Moscou, Postdam, ils se revoient régulièrement jusqu’à la fin de la guerre lors de ces entrevues ou conférences au cours desquelles les grandes puissances alliés décident du sort du monde à venir.

Cette biographie croisée offre-t-elle un regard neuf, un nouvel éclairage sur les deux hommes ? Malheureusement, non. Une grande partie de l’ouvrage consiste en la simple juxtaposition de deux histoires parallèles. Avant que le destin ne les rassemble sur une même scène, que nous apprennent les tumultes de leurs années de jeunesse ? Leurs débuts hors norme ? Rien que nous ne sachions déjà. Certains chapitres étonnent comme celui à la fin de l’ouvrage sur «La cour amoureuse», juste après le chapitre consacré à l’arme nucléaire. Plus intéressants sont les chapitres qui décrivent longuement les rencontres, les oppositions, les échanges entre les deux hommes. Mais là encore, l’exercice relève-t-il du délicat exercice de la biographie croisée ou du simple récit diplomatique, de l’histoire, pour l’essentiel, de la Seconde Guerre mondiale ? Bref, avec cet ouvrage, l’exercice de la biographie croisée semble trouver ses limites.


Grégory Prémon
( Mis en ligne le 16/07/2013 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Winston Churchill
       de François Kersaudy
  • Winston Churchill
       de Roland Marx
  • 1956. La Deuxième Mort de Staline
       de Hélène Carrère d'Encausse
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd