L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 18 janvier 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Biographie  
 

Un roi pour la France
Xavier Walter   Un roi pour la France - Henri comte de Paris, 1908-1999
François-Xavier de Guibert 2002 /  45 € - 294.75 ffr. / 989 pages
ISBN : 2-86839-777-8
Imprimer

Cette biographie volumineuse du comte de Paris nous propose de poser un regard fouillé sur une des figures les plus étonnantes de l’histoire politique de la France du XXème siècle. Détenteur de la légitimité monarchique en France, Henri comte de Paris a tenté de proposer une doctrine originale à partir des héritages multiples que supposait la prétention au trône dans la France contemporaine. Pour donner corps à des principes, il fallait une certaine prise sur les faits. Cette biographie montre toutefois que, souvent sollicité par l’événement, le comte de Paris n’y a que rarement prise. Parfois très proche du pouvoir, il ne s’y hisse jamais. Choix politique, volonté tactique plutôt que stratégique ? Le livre de Xavier Walter ouvre le dossier.

Le parcours politique du comte de Paris reste ambiguë à bien des égards. L’option monarchique échouant avec la fin de la présidence Mac Mahon, la République crut mettre un terme aux espoirs de restauration en exilant les Princes. Cependant, la place de l’Action française dans le paysage politique devait lever l’hypothèque. Par ailleurs, le jeune comte de Paris devait se révéler un actif en politique, voir un activiste. Pourtant, Henri de France se tient autant que se peut à l’écart du combat de Maurras. Si l’AF donne des troupes, elle se révèle un soutien fort dangereux car trop exclusive dans son nationalisme. Dans un article donné au Figaro en 1938, le comte de Paris condamne le racisme ouvert du mouvement. A la veille de sa mort, Maurras constatera la distance qui le sépare du prétendant : « Henri, comte de Paris est, a été, sera tant qu’il vivra, le vrai et droit roi de France (…). Me fit-il porter sur le billot ma vieille tête de nationaliste intégral et d’antisémite impénitent, je lui redirais ma fidélité non moins intégrale et impénitente ».

Sortie de l’option Action française, le comte de Paris a cherché un destin par ses propres moyens. La guerre et la défaite de 1940 semblent lui donner l’opportunité de jouer la carte dynastique. Les événements sont connus. Du soutien à Pétain à l’assassinat de Darlan, le livre nous rappelle l’histoire des occasions manquées. L’approbation de l’épopée de De Gaulle ne masque-t-elle pas un espoir, vain au demeurant, d’avancer la cause dynastique ? Et que dire du soutien à Mitterrand ? A défaut de jouer un rôle, le Prince prend parti. Et cela compte.

En effet, et c’est là un grand mérite de l’ouvrage que d’y insister, Henri prend position dans les débats de son temps. Il se fait volontiers idéologue, publie beaucoup, tient après la guerre un bulletin. Il trace un projet doctrinaire où se reflètent successivement la Tour du Pin, Mounier et Maritain. Mais, c’est assurément avec le projet gaulliste qu’il se sent le plus en phase. Si la pensée épouse les questions du temps, un fil rouge se dégage, celui où se distille le projet monarchique : conservateur, chrétien, social et démocratique. Le programme de l’orléanisme au XXème siècle c’est, en dépit de tout, le souhait d’une paix sociale et politique. Les péripéties familiales des derniers temps ajoutent sans doute à la désincarnation du projet.

Xavier Walter a été un témoin privilégié et lecteur très attentif de l’oeuvre du comte de Paris. Le livre est construit sur la base d’entretiens avec le Prince. Le style est vivant, la documentation abondante. Deux regrets cependant : l’absence de travail sur archives qui aurait pu assurer l’analyse des témoignages et éviter cette impression de reconstruction ou de justification a posteriori, des rappels de contextes souvent superflus et long. A noter, pour finir, une introduction vive et stimulante d’Emmanuel Le Roy Ladurie.


Pascal Cauchy
( Mis en ligne le 21/02/2003 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd