L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 23 avril 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Biographie  
 

Un ‘’saint en veston’’ ?
François Roth   Robert Schuman - Du Lorrain des frontières au père de l'Europe
Fayard 2008 /  28 € - 183.4 ffr. / 656 pages
ISBN : 978-2-213-63759-4
FORMAT : 14cm x 22cm

L'auteur du compte rendu: Gilles Ferragu est maître de conférences en histoire contemporaine à l’université Paris X – Nanterre et à l’IEP de Paris.
Imprimer

Robert Schuman est une figure majeure de la construction européenne, que l’on retrouve dès 1950, au sein des pères de la CECA. L’homme est connu, mais semble parfois figé dans cette icône de «l’Européen» dont on honore la mémoire sans forcément mesurer la portée, révolutionnaire à l’issue de la Seconde Guerre mondiale, de sa politique. Et c’est tout l’intérêt de la solide biographie proposée par le professeur François Roth, que de restituer le personnage dans son contexte, et cela au sens géographique (le Rhin, la Lorraine, la frontière…) autant qu’aux sens social et historique du terme.

On pourrait partir d’une légende infamante, lancée par Jacques Duclos, celle du «capitaine boche», pour décrire les débuts de Robert Schuman, qui ne fut français qu’à 32 ans, en 1918. Un Lorrain, mais pas sur le modèle Poincaré du patriote intransigeant. A cet égard, il serait plus en phase avec un homme de l’intérieur, un Nantais, Aristide Briand, homme d’ouverture et de conciliation. On pourrait également le rapprocher d’un Alcide de Gasperi, autre père fondateur – italien – de l’Europe, qui débuta sa carrière politique dans les parlements autrichiens. Robert Schuman a commencé sa vie comme citoyen allemand, sans états d’âme. Ce n’est certes pas un héros pour Mme Fouillée, l’auteur du Tour de la France par deux enfants. Enfance, éducation, études supérieures de droit et une carrière d’avocat-avoué prometteuse sur les marges du Reich, à Metz. Après la Première Guerre mondiale, il se retrouve français, et entame une carrière politique qui va bientôt l’accaparer. Immergé dans une région et dans des réseaux catholiques locaux, Robert Schuman est d’abord un homme de terrain, un baron local qui sait se faire apprécier et qui, même dans l’après Seconde Guerre mondiale, n’eut pas à craindre grand chose des nouvelles élites politiques. Une carrière lorraine, placée résolument à droite, aux côtés de Poincaré puis du MRP, et surtout proche de l’Eglise.

Car Robert Schuman est avant tout un catholique engagé, un homme seul qui aura hésité entre la contemplation et l’action (avec tout ce que cela suppose en terme de réseau social et de couverture médiatique, ou de combats politiques), et ce des deux côtés de la frontière : en cela, il incarne un christianisme d’action catholique à l’échelle européenne (d’aucun dirait une «internationale noire»), qui se nommera un jour la démocratie-chrétienne. Sans renier une identité française parfois persécutée (notamment durant la Seconde Guerre mondiale, qu’il subit caché), il ne s’illustre pas comme résistant (ce que de Gaulle ne lui pardonnera jamais) et s’égare même un temps du côté de Vichy, illustrant ainsi la complexité des trajectoires dans la France défaite. C’est donc à l’après-guerre que l’homme trouvera toute son ampleur : reconnu comme spécialiste des questions de réfugiés et des affaires allemandes, il fait une rapide ascension institutionnelle qui le propulse au quai d’Orsay, puis à Matignon (mais il refuse l’Elysée)… et aux commandes du projet européen, via la CECA. En tête : la réconciliation franco-allemande.

Et de fait, l’Allemagne est un autre personnage de cette biographie, un personnage loin d’être secondaire : de la question de la Sarre aux relations avec Konrad Adenauer, en passant par le problème franco-allemand dans l’après guerre, on peut dire que l’ouvrage constitue une bonne synthèse de tout ce qui fut longtemps un obstacle à la paix, et avec Dean Acheson, il faut savoir reconnaître à Schuman une volonté, ainsi qu’une capacité à s’engager (et à croire en Jean Monnet) qui firent de lui l’un des «pères de l’Europe» (face à un Vincent Auriol plus que frileux, et un Quai d’Orsay engoncé). Une paternité assumée, jusqu’à la présidence du mouvement européen et celle du parlement européen… Une carrière brillante, fruit paradoxal d’une marginalisation nationale complotée par le pouvoir gaulliste.

Voilà une solide biographie, de facture classique, étayée des lectures, des archives (françaises et européennes, privées et publiques) et une connaissance érudite de la Lorraine germanique puis française. Une biographie qui vient à point pour les concours (CAPES et agrégation d’Histoire et de géographie) mais qui montre également aux Européens blasés ce que fut vraiment la «construction» européenne et ses enjeux. Une biographie qui rappelle également à l’amateur d’histoire politique et religieuse, à l’heure où le centre, d’inspiration démocrate-chrétienne, s’enlise dans une stratégie sans lendemains, ce que fut la démocratie chrétienne et quels furent les espoirs qu’elle porta. Une grande étude enfin d’histoire politique et régionale, qui démontre que le régional et le national (voire l’européen) sont trop imbriqués pour être distingués. C’est cet ancrage qui est finement analysé par François Roth, lequel, dans un style sobre, sans fioritures mais avec – par endroit - des analyses originales, livre un tableau convaincant, et dépoussiéré, de cet européen de naissance.


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 07/10/2008 )
Imprimer

Ailleurs sur le web :
  • Lien vers le site de la Fondation Robert Schuman
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd