L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 18 janvier 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Science Politique  
 

Lui, Président...
Laurent Binet   Rien ne se passe comme prévu
Le Livre de Poche 2013 /  6,90 € - 45.2 ffr. / 302 pages
ISBN : 978-2-253-17478-3
FORMAT : 11,6 cm × 21,7 cm

Première publication en août 2012 (Grasset)
Imprimer

Moi président de la République, je ne serai pas le chef de la majorité, je ne recevrai pas les parlementaires de la majorité à l\'Élysée. Moi président de la République, je ne traiterai pas mon Premier ministre de collaborateur. (…) Moi président de la République, j\'essaierai d\'avoir de la hauteur de vue, pour fixer les grandes orientations, les grandes impulsions, mais en même temps je ne m\'occuperai pas de tout, et j\'aurai toujours le souci de la proximité avec les Français». C’est en ces termes que, le 2 mai dernier, le candidat François Hollande présenta la façon dont il percevait l’office de président de la République.

Tout le monde a encore probablement en tête ce discours à la fois flamboyant et prometteur, qu’il tint lors du débat télévisé d’entre-deux-tours face à Nicolas Sarkozy. Comme le rappelle Laurent Binet dans Rien ne se passe comme prévu, ces désormais célèbres répliques n’étaient pas préparées. C’est en effet une question de Laurence Ferrari («Vous président (…)») qui lui donna l’idée de répondre de la sorte. La spontanéité du candidat socialiste en renforça probablement la sincérité. Manifestement, cela lui porta chance, puisque François Hollande remporta l’élection présidentielle, avant que son camp ne gagne les élections législatives.

Agrégé de lettres modernes, Laurent Binet est professeur. Il enseigne en Seine Saint-Denis et est chargé de cours à l’université Paris VIII. En 2010, il s’était fait remarquer pour son œuvre HHhH (Himmlers Hirn heißt Heydrich, c’est-à-dire : \'\'le cerveau d’Himmler s’appelle Heydrich\'\'), dans lequel il retraçait l’assassinat de la «bête blonde» Reinhard Heydrich par des Résistants tchèques entraînés outre-Manche en mai 1942 (Jozef Gabčík et Jan Kubiš). Laurent Binet reçut le très prestigieux prix Goncourt du premier roman. Cette fois, il a changé de genre pour raconter la campagne de François Hollande pour l’élection présidentielle de 2012.

C’est grâce à Valérie Trierweiler que Laurent Binet put prendre contact avec François Hollande et le suivre durant de longs mois jusqu’à la célébration de la victoire place de la Bastille. Il s’agissait pour l’auteur à succès d’observer les coulisses de la campagne côté socialiste et de rendre compte de ses impressions. Un exercice analogue avait déjà été réalisé en 2007 par Yasmina Reza, laquelle officiait quant à elle aux côtés de Nicolas Sarkozy. Une différence notable sépare néanmoins les deux écrivains : si l’auteure de L\'Aube, le soir ou la nuit avait entendu garder une certaine distance avec le candidat de l’UMP, Laurent Binet soutenait ouvertement François Hollande. Sans faire secret de sa préférence pour la gauche, l’auteur écrit avoir voté pour le candidat socialiste, même si son cœur balança un temps pour Jean-Luc Mélenchon dont la rhétorique - très ancrée à gauche – séduisait le «fils de communiste» qu’il est.

Grâce à cette plongée dans la campagne du candidat socialiste, le lecteur apprendra un certain nombre d’anecdotes amusantes ou tout simplement intéressantes. Laurent Binet explique d’emblée que François Hollande possède un grand sens de l’humour, ce qui lui permet régulièrement de désarçonner ses adversaires. En effet, l’actuel locataire du palais de l\'Élysée fonctionne comme un judoka : dans les débats, «il utilise la force de l’adversaire. Il n’esquive pas les attaques mais au contraire les encaisse, les absorbe et les reprend à son profit. Le procédé, conclut Laurent Binet, a le mérite d’être à la fois spectaculaire et élégant». Jamais mis en défaut, le romancier décrit la seule fois où le candidat socialiste fit montre d’une certaine «fébrilité». C’était juste avant l’annonce des résultats du second tour, ce qui se comprend aisément. L’auteur revient notamment sur l’importance de Manuel Valls durant la campagne, sur la rivalité entre Stéphane Le Foll et Pierre Moscovici ainsi que sur toute la kyrielle de détails qui a finalement abouti à la victoire de François Hollande en mai dernier.

Un témoignage précis, éclairant et… profondément honnête sur la victoire du candidat socialiste !


Jean-Paul Fourmont
( Mis en ligne le 02/04/2013 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • HHhH
       de Laurent Binet
  • François Hollande
       de François Bachy
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd