L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 16 janvier 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Science Politique  
 
Naissance du Code Civil
Dossier Napoléon
Dossier Napoléon
Correspondance générale
Les Royalistes et Napoléon
Les Français sous Napoléon
La Mort de Napoléon
Correspondance générale
Les Mensonges de Waterloo
Jakob Meyer, soldat de Napoléon
La Corse du jeune Bonaparte
Napoléon et Joseph Bonaparte
Correspondance générale
Cent Jours - La tentation de l'impossible
Quand les enfants parlaient de gloire
L'Aigle et la Synagogue
Nouvelle histoire du Premier Empire - Tome 3
Le Sacre de Napoléon. 2 décembre 1804
Les Français et l'Empire
Quand Napoléon inventait la France
Maret, duc de Bassano
La Chute ou l'Empire de la solitude
Napoléon. Mon aïeul, cet inconnu
Nouvelle histoire du premier empire - Tome 4
1812 - La paix et la guerre
L'Allemagne de Napoléon
Du Niémen à la Bérézina
Guerre et armées napoléoniennes
Correspondance générale
Correspondance générale
Pie VII face à Napoléon : la tiare dans les serres de l’Aigle
Murat - La solitude du cavalier
Percier et Fontaine
La Berline de Napoléon
La Première guerre totale
Les Hommes de Napoléon
Chroniques de Sainte-Hélène - Atlantique sud
L’Abdication
Napoléon et ses hommes
De la guerre
Correspondance générale
La Conspiration du général Malet - 23 octobre 1812
Napoléon, l'esclavage et les colonies
Des résistances religieuses à Napoléon
Napoléon et le Mémorial de Sainte-Hélène
Kléber l'indomptable
Napoléon et l'Opéra
Napoléon, de la mythologie à l'histoire
Napoléon et la mer
Naissance du Code Civil
Champollion
La France de la Révolution et de l'Empire
Le Grand voyage de l'obélisque
Les Opposants à Napoléon
Dominique Vivant Denon
Le Grand Consulat
Le 18 Brumaire
Waterloo
Voies nouvelles pour l'histoire du Premier Empire
Lendemains d'Empire
Le Voyage en Egypte
La Province au temps de Napoléon
Nouvelle histoire du Premier Empire - Tome 2
Napoléon, le monde et les anglais
Sainte-Hélène
Le Maréchal Davout
Nelson contre Napoléon
Austerlitz
Austerlitz
Trafalgar
La Garde impériale
La Légende de Napoléon
Figures d'Empire
L'Impératrice Joséphine
Napoléon
Napoléon Bonaparte
L'Empire des muses
Passion Napoléon
Napoléon Ier et son temps
Le Sacre de Napoléon
Napoléon
Mythes et légendes de Napoléon
Kléber après Kléber (1800-2000)

La raison naturelle en tant qu’elle gouverne tous les hommes
François Ewald   - La raison du législateur, Travaux préparatoires du Code civil
Flammarion 2004 /  21 € - 137.55 ffr. / 409 pages
ISBN : 2-08-210360-9
FORMAT : 14x22 cm

L'auteur du compte rendu : Archiviste-paléographe, docteur de l'université de Paris-I-Sorbonne, Thierry Sarmant est conservateur en chef du patrimoine au Service historique de l'armée de Terre. Il prépare, sous la direction du professeur Daniel Roche, une habilitation à diriger des recherches consacrée à "Louis XIV et ses ministres, 1661-1715". Il a publié une vingtaine d'articles sur l'histoire politique et culturelle de la France moderne et contemporaine et six ouvrages dont Les Demeures du Soleil : Louis XIV, Louvois et la surintendance des Bâtiments du roi (2003)et La Roumanie dans la Grande Guerre et l'effondrement de l'armée russe (1999).
Imprimer

Quand Pierre-Antoine Fenet, avocat à la Cour d’appel de Paris, publiait son Recueil des travaux préparatoires au Code civil, en quinze volumes et sept mille pages imprimées, cette compilation devait permettre aux jurisconsultes de retrouver l’«intention du législateur», suivant la méthode en usage au XIXe siècle.

Les morceaux choisis que l’équipe dirigée par François Ewald a tirés de cette somme offrent au lecteur d’aujourd’hui l’occasion d’entrer à son tour dans l’intimité des créateurs du Code. Il s’agit le plus souvent de discours, prononcés au Conseil d’Etat, au Tribunat ou au Corps législatif pendant la discussion des différents livres du Code, quelquefois de débats survenus à cette occasion. Nous entendons ainsi s’exprimer Bonaparte et Cambacérès, Portalis, Tronchet, Bigot-Préameneu, Maleville, Treilhard, d’autres encore. Au-delà des différences de style et d’opinions, on est frappé de la qualité de l’expression, de la netteté de l’exposition, de l’élévation de la pensée, de la véritable éloquence même qui jaillit de certains morceaux. Sans doute le choix dans le corpus a-t-il privilégié les pièces les plus remarquables, telles que le célèbre discours préliminaire de Portalis, mais l’impression n’en demeure pas moins, à lire ces paragraphes frappés en médailles, que les législateurs du Consulat appartiennent aux meilleurs penseurs de leurs temps, hommes sortis de la Révolution mais dépouillés de sa phraséologie verbeuse.

De la même manière, le Code civil apparaît ici moins comme une création ex nihilo que comme une œuvre de transaction : entre le droit coutumier de la France du Nord et le droit écrit de la France du Midi, d’une part, entre les traditions juridiques et les idées nouvelles, de l’autre. En retranchant le livre préliminaire, «Du droit et des lois», qui devait ouvrir le Code, ses rédacteurs ont renoncé à faire œuvre philosophique ou dogmatique ; d’avance, ils ont prévu la péremption future de nombreux articles de leur ouvrage – intervenue beaucoup plus vite qu’ils ne l’avaient imaginé. Pour autant, leur méthode de discussion, de rédaction, d’organisation des textes, s’offre comme un modèle toujours valable. Quant à leur entreprise, elle marque l’aboutissement des aspirations juridiques des Lumières, pour qui le droit n’aurait dû être «que la raison naturelle, en tant qu’elle gouverne tous les hommes».


Thierry Sarmant
( Mis en ligne le 03/05/2004 )
Imprimer

Ailleurs sur le web :
  • Lien vers le site de l'Assemblée nationale : exposition 200 ans de Code civil
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd