L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 24 janvier 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Science Politique  
 

Au pays d’Amélie
Pierre Lellouche   Illusions gauloises - Plaidoyer pour une France debout
Grasset 2006 /  20.90 € - 136.9 ffr. / 391 pages
ISBN : 2-246-69151-6
FORMAT : 14 x 22.5 cm

L'auteur du compte rendu : Mathieu Zagrodzki est diplômé en droit privé de l’Université Paris II et de Sciences Po Paris. Il est actuellement doctorant au sein du Pôle Action Publique du Centre de Recherches Politiques de Sciences Po (CEVIPOF).
Imprimer

La France vit dans le monde d’Amélie Poulain, où règnent les bons sentiments. Pour Pierre Lellouche, nouveau membre du clan des «déclinologues», elle refuse de voir la réalité en face, à savoir l’échec de son modèle social et la dangerosité du monde qui nous entoure. Apôtre du statu quo, pays qui dit non à tout, la Patrie de Droits de l’Homme préfère se draper derrière de grands principes moraux et donner des leçons, comme lors de l’affaire irakienne, plutôt que d’envisager de changer son système économique et social, mais aussi sa façon de voir le monde. Le constat est classique : le fameux «modèle social français» a mené à un chômage de masse, une dette et un déficit publics abyssaux et des taux d’imposition records. Le système éducatif et la recherche ne se portent pas mieux, sans oublier les tensions communautaires et le racisme qui marquent l’échec de l’intégration à la française. Sur le plan international, la France rêve de diffuser ses valeurs au sein de l’Union Européenne et défend, sans agir concrètement en ce sens, un illusoire monde multipolaire, où démocratie, justice sociale, paix et développement durable triompheraient comme par enchantement.

Or, la réalité contredit de manière spectaculaire les rêveries françaises. Les nouveaux pays membres de l’Union Européenne ne sont que très peu enclins à adopter le dirigisme à la française et sont plus attirés par le modèle anglo-saxon, synonyme de risque et d’innovation. Par ailleurs, l’espoir d’un multilatéralisme paisible et pacifique risque d’être anéanti par l’avènement de la puissance chinoise et la probabilité d’un monde régi par la rivalité entre l’Empire du Milieu et les Etats-Unis. Mais c’est surtout dans le domaine du terrorisme islamiste et du Moyen-Orient que la France aurait une vision erronée de la situation. Loin d’être une simple réaction du monde musulman face aux injustices et aux humiliations infligées par les Etats-Unis ou Israël, l’islamisme radical est une idéologie totalitaire et nihiliste, dont le but, à l’instar du nazisme et du communisme en leur temps, est de détruire le monde occidental dont il abhorre les valeurs. Face à cette menace, aggravée par l’acquisition potentielle par Al Qaïda d’armes de destruction massive, il faut cesser de se voiler la face en croyant que la fin du conflit israélo-palestinien ou la réduction de la misère mettront fin à la menace terroriste et se ranger aux côtés des Etats-Unis dans leur combat contre le «fascisme vert».

Néanmoins, les remèdes à l’aveuglement français existent selon Pierre Lellouche. Les hommes politiques, mais aussi un peuple accroché à ses avantages acquis et incapable de faire des sacrifices pour le bien de la collectivité, doivent avoir le courage d’entreprendre des réformes parfois douloureuses. Au niveau national, les solutions proposées surprendront peu de la part d’un député UMP soutenant Nicolas Sarkozy : réforme de l’Etat et des institutions, refonte de la politique d’immigration, remise à plat du modèle d’intégration, revalorisation de l’effort à travers un assouplissement du Code du Travail. Dans le domaine des relations internationales, la place de la France est aux côtés des Etats-Unis, partenaire naturel des Européens, et non d’une Russie qui ne partage ni nos valeurs ni nos objectifs. La lutte contre la prolifération nucléaire et le soutien de la démocratie à travers le monde, à rebours des fameuses politiques arabe et africaine de la France, qui ont trop souvent consisté à soutenir des régimes dictatoriaux, doivent être des priorités pour la diplomatie hexagonale.

A défaut d’être particulièrement innovant, le propos de Pierre Lellouche ne manque ni d’intérêt ni de prises de position claires. Ceci dit, certaines choses ne manqueront pas de surprendre eu égard au titre du livre et aux aspirations électorales de l’auteur, qui, rappelons-le, était candidat à l’investiture UMP pour les municipales parisiennes. Censé parler de la France et des réformes qu’elle doit entreprendre, Illusions gauloises est dans sa majeure partie consacré à la géopolitique (qui est le domaine de prédilection du député de Paris), certains chapitres ne parlant quasiment pas de l’Hexagone (comme par exemple celui sur le terrorisme islamiste). A croire que l’auteur lorgne sur le Quai d’Orsay et non la mairie de Paris…


Mathieu Zagrodzki
( Mis en ligne le 25/08/2006 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • La France injuste. 1975-2006
       de Timothy Smith
  • La France qui tombe
       de Nicolas Baverez
  • Atlas des nouvelles fractures sociales en France
       de Christophe Noyé , Christophe Guilluy
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd