L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 21 avril 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Science Politique  
 

Un songe trop rare
Luc-Olivier d'Algange   Le Songe de Pallas - suivi de La Souveraineté et de Digression néoplatonicienne
Éditions Alexipharmaque - Les Réflexives 2007 /  18.00 € - 117.9 ffr. / 150 pages

Pour vous procurer l'ouvrage, merci d'envoyer un chèque de 20,50 euros (port compris) à l’ordre de Alexipharmaque :

Alexipharmaque
BP 60359
64141 Billère Cedex
www.alexipharmaque.net

Imprimer

Luc-Olivier d’Algange est décidément un auteur trop rare ; que ses articles lumineux, ses ouvrages engagés paraissent dans un quasi-anonymat devrait nous interpeller. Le Songe de Pallas, sa dernière œuvre d’inspiration gnostique, faisant suite à L’Ombre de Venise, est une référence inestimable dans le cercle très fermé des écrits qui comptent. Bien loin des modes littéraires, des thuriféraires de nos infâmes plateaux télés, il poursuit sa quête exigeante, dans la lignée abellienne, son combat pour la vérité et la beauté, avec ce souci de l’excellence stylistique qui le caractérise. Ne sacrifiant jamais la forme sur l’autel de toutes les compromissions, c’est la grâce d’écrire d’un professeur de bravoure, de constance, qui se manifeste, presqu’un maître spirituel autant qu’un humaniste, défiant de son regard aigu l’esprit bourgeois et les vanités, ayant même ce courage ultime de déplaire s’il le faut : «Il est vrai que la dictature du vulgaire triomphe sur tous les fronts (…)».

Dans ce livre audacieux, Luc-Olivier d’Algange est vraiment le témoin lucide de l’écroulement de notre société moderne, ce hussard à talons rouges fidèle à l’idéal chevaleresque. Sous l’autorité des plus grands noms de la tradition primordiale – que l’on songe ainsi à René Guénon, Frithjof Schuon ou bien à Henri Montaigu –, il ensemence jour après jour le sillon polémique d’une œuvre exemplaire, éminemment poétique : «Le secret de la souveraineté est dans l’abîme du jour.»

De Platon, Plotin, à la vitalité dionysiaque de Nietzche, d’Henri Bosco le magicien à René Daumal l’initié, il convoque les plus grands esprits universels au chevet de notre monde pourrissant, et nous entraîne vers des hauteurs olympiennes d’une perfection saisissante. De ces trois essais majeurs de philosophie politique, placés bien entendu sous l’égide de Pallas Athéna, de la source grecque à la tradition française, des présocratiques aux auteurs de la Provence légendaire, il nous mène au coeur du Mythe et du Symbole, aux antipodes des rugissantes banalités de la vie quotidienne. Ce Songe de Pallas ne peut s’adresser qu’à un petit nombre ; mais pour qui voudra bien le lire, c’est assurément une parole inspiratrice et visionnaire qui nous est offerte.


William Tellechea
( Mis en ligne le 12/03/2008 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd