L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 26 avril 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Sociologie / Economie  
 

Une Odyssée américaine ?
Sylvie Laurent   Homérique Amérique
Seuil 2008 /  18 € - 117.9 ffr. / 198 pages
ISBN : 978-2-02-097461-5
FORMAT : 14cm x 20,5cm

L'auteur du compte rendu: Gilles Ferragu est maître de conférences en histoire contemporaine à l’université Paris X – Nanterre et à l’IEP de Paris.
Imprimer

Il y a quelques années, les frères Cohen réalisaient, sur l’Amérique des années 30, un film merveilleux, qui, comme une version sudiste de l’Odyssée, évoquait le périple de trois évadés en quête d’une Ithaque bientôt noyée par les flots. Dans O’ Brother, on croisait des sirènes, un cyclope, des muses et toute une mythologie habillée en complet veston et chapeau mou… Avec Homérique Amérique, voici la version «universitaire» (mais l’adjectif est impropre, et l’ouvrage, peu classable, entre essai sociologique, réflexion sémiologique et récit de voyage) et contemporaine de ce petit bijou du cinéma américain. Sous la double invocation d’un Jean-Pierre Vernant, qui s’interrogea sur l’impact des mythes sur la société grecque, et d’un Roland Barthes, qui s’attacha à décrypter les nouvelles mythologies des Trente glorieuses, Sylvie Laurent, enseignante en civilisation américaine à l’IEP de Paris, entraîne son lecteur dans une Amérique qui se rêve encore : non pas cette Amérique grossièrement matérialiste, tout à la fois stigmatisée et enviée, mais une Amérique qui s’espère «le meilleur espoir du monde» (W. Wilson).

Que la nation américaine se soit construite sur des mythes, fondateurs (comme bien d’autres nations du reste), l’affaire est connue (cf. les travaux d’Elise Marienstras)… mais qu’elle perpétue ses mythes, voire qu’elle en ait forgé d’autres, voilà qui attire le regard en ces temps d’Obamania forcenée. Au moment où les chercheurs européens s’interrogent, dans des ouvrages d’histoire, de science politique (etc.), sur l’américanité, ce sentiment d’appartenir à une communauté de valeurs qui fonde une identité (et explique des choix politiques parfois peu lisibles vus d’Europe), Sylvie Laurent propose de passer par le mythe pour saisir cette identité, voire ce destin spécifique. Destin individuel tout d’abord, comme celui d’un Obama, d’un Eminem, d’une Marilyn ou d’un John McCain (significativement placé en épilogue…), destin «imaginaire» d’une héroïne de télé (Carrie Bradshaw), d’un personnage de roman ou d’un écrivain à l’unique chef d’œuvre, destin collectif d’une communauté (les latinos, les indo-américains, les afro-américains…) ou d’une région (les Appalaches), voire d’une spécialité culinaire… Loin du classique melting pot d’I. Zangwill, désormais un peu éventé, l’auteur jette un regard neuf sur le peuple américain, qui sait faire la part du communautarisme, mais également de ce qui peut le dépasser, à savoir les mythes contemporains.

Sylvie Laurent a donc choisi de livrer dans cet ouvrage un portrait très impressionniste et en même temps empathique de l’Amérique et des Américains, un périple plus inspiré par Homère que par Tocqueville. Les titres des chapitres eux-mêmes sont autant d’hommages à l’aède : «Cosmos et chaos», «Sirènes et nourrices», «Métèques et barbares»… : c’est tout un imaginaire grec et classique qui est convoqué ici pour expliquer, donner un sens, voire illustrer les racines récentes de la société américaine, racines touffues et multiples. Que l’on scrute l’assiette des Américains en quête d’une vérité autre que celle – facile, simpliste, condescendante même – de la malbouffe, que l’on se promène dans les Appalaches en quête d’une Amérique autre, à la fois plus sauvage et plus traditionnelle, que l’on se pose devant CNN ou HBO en quête d’une révélation, que l’on se glisse même dans la vie d’une Marilyn Monroe, pour saisir ce qu’elle a pu incarner de son époque, et pourquoi elle fut la seule à l’incarner… Chaque texte, (dont certains furent déjà publié dans la revue La Vie des idées) dessine une étape inattendue dans cette longue traversée d’un siècle américain. Une étape qui passe par les médias traditionnels (le roman, le cinéma, la presse…) comme par la culture actuelle (y compris les séries à la mode et autres sitcoms), jusqu’à l’élection récente et ses enjeux sociétaux.

En quelques pages, d’un format et d’un style très accessibles, qui mêlent une culture littéraire et artistique solide à une connaissance plus immédiate de l’Amérique et de ses modes, l’auteur prend un objet, d’actualité, pour l’interroger d’une manière autre, et généralement inattendue. La méthode est originale et fait le charme de cet ouvrage, comme un guide alternatif à l’Amérique contemporaine. Une lecture d’autant plus indispensable pour saisir, de l’intérieur, les attentes américaines (éclairées par la récente élection).


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 24/11/2008 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Les Etats-Unis
       de Denis Lacorne , Collectif
  • Les Etats-Unis d'aujourd'hui
       de André Kaspi
  • Etats-Unis, peuple et culture
       de John Atherton , collectif
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd