L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 26 avril 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Sociologie / Economie  
 

Eau secours !
Michel Camdessus   Eau
Robert Laffont 2004 /  21 € - 137.55 ffr. / 289 pages
ISBN : 2-221-10188-X
FORMAT : 14x22 cm

L'auteur du compte rendu : Diplômée de Sciences-Po Paris et de l’Université libre de Berlin, également titulaire d’un DESS en Administration Internationale (Paris I), Delphine Carlens poursuit ses recherches dans les domaines du développement et du droit international, après diverses expériences professionnelles et stages à la Commission européenne, la Cour pénale internationale, le PNUD-Honduras, des ONG de développement et l’UNESCO.
Imprimer

Aujourd’hui, plus d’un milliard d’individus n’ont pas un accès commode et à un prix acceptable à l’eau potable, et environ 2,5 milliards ne disposent d’aucun moyen d’assainissement. Ce sont ainsi 10 000 personnes qui décèdent chaque jour de maladies liées à l’eau, dont la moitié sont des enfants. Ce constat se heurte à un autre constat apparemment contradictoire : l’eau potentiellement utile sur Terre représente 40 000 km3 par an, c’est-à-dire 15 000 litres d’eau par jour et par personne, ce qui équivaut à presque 40 fois la consommation d’eau moyenne d’un Européen.
En fait, seulement 5% de ces 40 000 km3 d’eau utilisable étaient consommés en 1995. Pourquoi une telle contradiction ? Pourquoi de telles disparités ? Où trouver les solutions à ce problème mondial qui touche surtout les plus pauvres ?

Telles sont les questions auxquelles tente de répondre un panel d’experts spécialistes des problèmes de l’eau. Coordonné par Michel Camdessus, directeur général du Fond Monétaire International de 1987 à 2000, cet ouvrage est né d’un rapport rédigé par le «Groupe de travail mondial sur le financement des infrastructures de l’eau», comportant 80 propositions de mesures à prendre par les gouvernements.

L’idée centrale du livre est que «le problème de l’eau, avant d’être un problème de ressources financières, est d’abord une question de bonne gouvernance, de coordination et de mobilisation de tous les acteurs au sein d’une chaîne complexe d’intervenants». Il est ainsi plus aisé de dire, avec les experts, que l’objectif du millénaire, fixé par la communauté internationale en 2000, à savoir réduire de moitié, d’ici 2015, le pourcentage de la population qui n’a pas un accès durable à un approvisionnement en eau potable et à un moyen d’assainissement, est certes ambitieux, mais réalisable, si la volonté politique et la mobilisation de tous les acteurs suit.

Après avoir brossé un tableau de la tragédie de l’eau (inégalités géographiques, déclin de la qualité de l’eau, croissance exponentielle de la demande), présentant les enjeux et moyens de l’amélioration et de la protection de cette ressource limitée, rare et menacée (gestion des ressources en eau, problématique des barrages, dessalement, pollutions), les auteurs exposent les moyens concrets de réaliser l’objectif de 2015… voire au-delà. Ils mettent également en relief la relation des hommes à cette ressource (injustice criante de la condition des femmes à l’égard de l’eau, demande en eau croissante, indifférence des autorités publiques et désintérêt des investisseurs privés).

Rebondissant sur la prise de conscience accrue de la fragilité des ressources en eau par la communauté internationale, grâce notamment à de nombreuses conférences (de Stockholm en 1972 à Johannesburg et Monterrey en 2002), Michel Camdessus et ses collaborateurs exposent leur plan d’actions concrètes afin d’effectuer une double réforme : celle de la gouvernance et celle du financement. C’est sur cette dernière que l’ouvrage est le plus innovateur et polémique, prônant une relance de l’investissement privé dans ce secteur, notamment par des partenariats entre les secteurs public et privé (PPP), tout en recommandant un renforcement de la solidarité internationale.

Riche en arguments pertinents, fondé sur des recherches approfondies, c’est également un livre grand public, conçu par les auteurs comme moyen de rendre la problématique de l’eau accessible à tous. Il répond ainsi au besoin, essentiel dans ce domaine, de reconnaissance et de mobilisation de l’opinion publique mondiale.


Delphine Carlens
( Mis en ligne le 18/02/2005 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd