L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 18 janvier 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Sociologie / Economie  
 

Théorie des petits capitaux
Smaïn Laacher   L'Institution scolaire et ses miracles
La Dispute - Comptoir de la politique 2005 /  15 € - 98.25 ffr. / 212 pages
ISBN : 2-84303-116-8
FORMAT : 12,5cm x 20,0cm

L'auteur du compte rendu: Guy Dreux est professeur certifié de Sciences Economiques et Sociales en région parisienne (92). Il est titulaire d'un DEA de sciences politiques sur le retour de l'URSS d'André Gide.
Imprimer

Pour appréhender les difficultés scolaires des enfants immigrés ou issus de l\'immigration, il est convenu d\'invoquer pêle-mêle la disparition de l\'autorité parentale (et notamment de l\'autorité du père), la difficulté d\'appartenir à une double culture, le non moins difficile déchirement des références morales et culturelles, ou encore la pleine responsabilité de l\'école dans la \"production\" des inégalités scolaires. Autant d\'éléments qui, explicitement ou non, déclinent une même thématique générale, celle de l\'extériorité, de l\'étrangeté radicale ou encore de l\'éloignement culturel des familles immigrées par rapport au monde scolaire. Posture encore visible lorsque, s\'intéressant aux succès, l\'on s\'acharne à vouloir présenter la légère supériorité de réussite scolaire des filles par rapport aux garçons comme l\'expression d\'une volonté d\'\"émancipation\", de \"s\'en sortir\". Tout cela signale qu\'au fond, longtemps l\'immigration fut un problème d\'Etat, le plus souvent abordée à travers le prisme de la question de l\'\"intégration\".

Or, ce sont toutes ces réalités et croyances que Smaïn Laacher remet en cause dans son très intéressant ouvrage, L\'Institution scolaire et ses miracles. A partir d\'un échantillon non représentatif, il tente de comprendre comment des individus persévèrent dans un système d\'enseignement alors qu\'ils connaissent un environnement social défavorable. Pour y répondre, l\'auteur juge donc beaucoup plus heuristique de s\'intéresser à ceux que Pierre Bourdieu appelait les \"miraculés\" du système scolaire. L\'originalité de sa démarche est donc de ne pas se polariser sur les grands indicateurs classiques de la sociologie, à commencer par les catégories sociales et professionnelles. Par de nombreuses références à Michel de Certeaux qui, comme on le sait, fut particulièrement sensible aux \"arts de faire\", l\'auteur n\'hésite pas à s\'interroger sur des données \"mineures\" de la vie des individus. Par exemple, la présence d\'un lave-vaisselle dans une famille peut être révélatrice d\'une conception plus moderne de la division sexuelle des tâches. L\'auteur a aussi privilégié les entretiens qui constituent, d\'ailleurs, toute la seconde partie de son ouvrage.

Cette perspective semble d\'autant plus fondée que l\'auteur avance qu\'il est faux de croire que \"à situation sociale égale ou équivalente\", les performances scolaires sont identiques pour les enfants immigrés ou issus de l\'immigration que pour les français de souche. L\'appartenance à telle ou telle catégorie socioprofessionnelle ne permet en effet pas d\'éliminer toute distinction entre les échecs et les réussites scolaires des familles françaises et des familles immigrées. C\'est là qu\'apparaît le plus nettement cette tentative de considérer tous ces \"petits capitaux\" qui, pour ne pas avoir a priori et obligatoirement une portée sociologique forte, appuient, parfois de façon décisive, les décisions, orientations et projections des individus. Ainsi, la scolarisation des grands-parents, des oncles et tantes, quels que soit les systèmes de reconnaissance des diplômes ou encore les lieux de résidence, apparaissent comme des éléments très importants dans la réussite actuelle des élèves. Les exemples familiaux contribuent pour Smaïn Laacher à établir un \"stock d\'expériences\" commun à toute la famille, et qui encouragent certaines orientations ou certaines projections scolaires.

Tout cela permet de préciser la démarche de l\'auteur : historiciser le point de vue des familles en n\'oubliant pas d\'étudier leur situation initiale, c\'est-à-dire dans le pays d\'origine. Si les publications sur le système éducatif ne manquent pas, voilà un ouvrage original. A l\'évidence, il permet de renouveler des problématiques et de relativiser certains discours trop monolithiques.


Guy Dreux
( Mis en ligne le 20/02/2006 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Pays de malheur !
       de Stéphane Beaud , Younes Amrani
  • L'Apartheid scolaire
       de Georges Felouzis , Françoise Liot , Joëlle Perroton
  • Mémoires d'immigrés - L'héritage maghrébin
       de Yamina Benguigui
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd