L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 26 avril 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Sociologie / Economie  
 

Pour lire Bentham
Jérémie Bentham   Déontologie ou science de la morale
Encre Marine - Bibliothèque Hédoniste 2006 /  40 € - 262 ffr. / 443 pages
ISBN : 2-909422-98-4
FORMAT : 16,5cm x 23,0cm

Traduction de Benjamin Laroche.

L'auteur du compte rendu: Guy Dreux est professeur certifié de Sciences Economiques et Sociales en région parisienne (92). Il est titulaire d'un DEA de sciences politiques sur le retour de l'URSS d'André Gide.

Imprimer

\"Je demande des excuses aux historiens de la philosophie pour cette affirmation, mais je crois que Bentham est plus important pour notre société que Kant ou Hegel. On devrait lui rendre hommage dans chacune de nos sociétés.\" On pourrait croire ce jugement issu de quelque apologie de l\'utilitarisme le plus plat, souvent celui des économistes. Il n\'en est rien. La citation est de Michel Foucault. Et si l\'on peut soupçonner quelque ironie dans le terme d\'\"hommage\" employé par l\'auteur de Surveiller et punir, on doit admettre que Bentham fait partie de ces illustres méconnus en France. Et cette méconnaissance est d\'autant plus étonnante que Foucault n\'est pas le seul penseur de poids à avoir attiré l\'attention de ses lecteurs sur ce penseur singulier. Un autre a pu écrire : \"Ce personnage est loin de mériter le discrédit, voire le ridicule, dont une certaine critique philosophique pourrait faire état quant à son rôle au cours de l\'histoire du progrès éthique.\" Cet autre, c\'est Jacques Lacan.

S\'il n\'est pas aisé d\'expliquer une telle méconnaissance, en France tout du moins, de l\'œuvre de Jeremy Bentham (même si l\'on peut évoquer l\'originalité de sa démarche, la difficulté de sa langue ou encore la radicalité de certaines propositions), on peut rappeler ici quelques points essentiels.

Jeremy Bentham (1748-1832), juriste de formation, a abordé des sujets aussi divers que l\'usure, la législation, les parlements, la sexualité, les prisons, etc. Souvent présenté comme le père fondateur de l\'utilitarisme, Jean-Pierre Cléro et Christian Laval rappellent que la fameuse formule-programme de sa philosophie \"le plus grand bonheur pour le plus grand nombre\" est reprise de Hutchenson et de Beccaria (cf. De l\'ontologie de Jeremy Bentham, traduction et commentaires de Jean-Pierre Cléro et Christian Laval, éditions du Seuil). Son originalité tient à sa volonté de réformer radicalement la société, juridiquement et politiquement, en ayant un souci constant de s\'appuyer sur une réforme presque aussi radicale du langage. C\'est ainsi que Bentham utilisera de nombreux néologismes, comme celui de déontologie. Cet auteur prolixe ne se réduit donc pas aux formules du libéralisme le plus vulgaire, et si la recherche des plaisirs et la fuite des peines est au cœur de sa philosophie, celle-ci repose sur des considérations et définitions plus profondes que l\'homo oeconomicus de l\'anthropologie libérale.

Le présent ouvrage est constitué de considérations morales qui permettent d\'appréhender des questions fortes de cette philosophie : le lien entre plaisir et peine et bien et mal, la relation entre les sentiments et la vertu, le rôle de la sanction…. Des considérations puisque cet ouvrage est un amalgame de notes éparses, de débuts de textes plus élaborés et de conversations. C\'est en effet son secrétaire John Bowring qui réunit à titre posthume ces fragments dans un même volume, intitulé Déontologie, traduit et publié en France en 1834 par Benjamin Laroche. C\'est ce texte qui est ici réédité. Certains puristes se méfient de cet ouvrage, d\'autres le reconnaissent comme un texte clair et utile à une meilleure compréhension ou comme une introduction possible à l\'œuvre de Bentham. Le terme \"déontologie\" doit être compris dans la distinction qu\'établit Bentham, après Hume, entre ce qui est et ce qui doit être, entre l\'ontologie et la part de jugement de l\'éthique, la déontologie.

Les lecteurs désireux d\'en savoir plus sur cette œuvre importante pourront consulter l\'excellent site du Centre Bentham. Ce centre de recherches, constitué par Jean-Pierre Cléro et Christian Laval, réunit des chercheurs de plusieurs disciplines qui travaillent à la traduction des œuvres complètes et proposent des articles et des informations sur l\'actualité de Bentham.


Guy Dreux
( Mis en ligne le 05/05/2006 )
Imprimer

Ailleurs sur le web :
  • Lien vers le site du Centre Bentham
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd