L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 18 janvier 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Sociologie / Economie  
 

Deux papas, deux mamans
Martine Gross    Collectif   Homoparentalités, état des lieux - Edition revue et augmentée
ERES - La vie de l'enfant 2005 /  28 € - 183.4 ffr. / 443 pages
ISBN : 2-7492-0388-0
FORMAT : 14,0cm x 22,0cm

Préface de Jacques Commaille.
Imprimer

Actuellement en France, il y aurait environ 100 000 enfants élevés par des couples homosexuels. Les familles homoparentales existent donc bel et bien. Cette réalité, niée tant sur les plans politique, juridique que social, a d’ailleurs été au cœur de la dernière campagne de sensibilisation de la Lesbian and gay pride. La situation soulève de nombreuses questions, à commencer par celle, légitime, de l’intérêt de l’enfant et de sa protection face notamment à l‘absence de statut juridique de la famille homoparentale. Le fait que le sujet ait suscité et suscite encore des débats passionnels et parfois houleux nécessitait une approche transdisciplinaire. C’est chose faite avec Homoparentalités, état des lieux qui invite au débat des représentants de l’APGL (Association des Parents et futurs parents Gays et Lesbiens) et une pléthore d’universitaires (sociologues, anthropologues, juristes, psychologues, pédopsychiatres et historiens).

Davantage qu’une simple actualisation de la précédente édition, cet ouvrage de référence présente un panorama élargi des problématiques qui entourent l’homoparentalité avec l’apport de nouveaux intervenants. Comme le rappelle Francis Bailleau, «sur ce thème de l’homoparentalité, tout le monde a quelque chose à dire mais trop souvent refuse d’entendre l’autre, car cette parole a du mal à s’extraire d’un jugement moral». C’est à partir de ce constat que l’AGPL a manifesté sa volonté de rencontrer des chercheurs de tous horizons. Homoparentalités..., suite logique du colloque intitulé «Parentés et différences des sexes», est le résultat de cette rencontre. Tout l’intérêt du livre réside dans son côté «tribune libre» car, loin d’être une œuvre purement militante qui aurait marqué les limites de l‘entreprise, Homoparentalités... convoque tous les courants de pensée et confronte tous les points de vue, non sans heurts... Sur les rapports entre association militante et démarche scientifique des universitaires, Francis Bailleau, directeur du GRASS, précise que «(…) les objectifs que s’est fixés l’association en tant que porte-parole et groupe de pression des parents et futurs parents gays et lesbiens, ne peuvent être pris en compte» par les chercheurs. Voici posées les conditions de la légitimité du débat.

L\'ouvrage se découpe en deux mouvements, l’un comportant des études théoriques, l’autre des études de terrain. Dans un premier temps, il est question de parentés et de différence des sexes (présence du féminin et du masculin). L’avocate Caroline Mercary actualise sa critique de la jurisprudence concernant l’homosexualité et l’adoption ; le doctorant en sociologie Wilfried Rault travaille sur l’utilisation du PACS comme construction symbolique d’une famille ; la professeure en droit Anne Robinson décrit la loi d’union civile adoptée au Québec tandis que le président de l’APGL, Eric Garnier, fait le point sur l’évolution des mentalités des personnalités politiques (évolution qui ne masque pas le besoin de rester proche d‘un électorat pro-homoparentalité non négligeable). Dans un second temps, les études concernent aussi bien les enfants nés d’insémination artificielle dans les familles lesbiennes, que leur développement psychologique et comportemental ou encore la transmission des valeurs et des identités religieuses au sein des familles homoparentales.

Tous ces auteurs tentent d’apporter des éléments de réponse aux questions telles que : «La différence des sexes doit-elle impérativement être incarnée au sein de la cellule familiale ? Peut-on être les parents d’un enfant et être de même sexe ?». L’important dans ce domaine est aussi d’écouter la parole des enfants ; c’est notamment ce que le livre permet. L’APGL remplit parfaitement son rôle en amenant le débat dans l’espace public, appelant les différents acteurs à s’exprimer, tout en dépassant les pensées partisanes et les préjugés. La famille n’est plus une institution immuable, en prendre la mesure est l‘enjeu de toute une société. En rappelant que «les questions affrontées par les parents homosexuels (…) font avancer la société tout entière», la sociologue Irène Théry souligne la nécessité d’un débat devant un sujet qui nous concerne tous.


Tiphaine Rochereuil
( Mis en ligne le 21/06/2006 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd