L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 26 mai 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Historiographie  
 

Libéral mélancolique
Pierre Statius   Christophe Maillard    Collectif   François Furet - Révolution française, Grande Guerre, communisme
Cerf - Politique 2011 /  24 € - 157.2 ffr. / 301 pages
ISBN : 978-2-204-09327-9
FORMAT : 13,5cm x 21,4cm
Imprimer

En 1995, François Furet publia Le Passé d’une illusion. Essai sur l’idée communiste au XXe siècle. Dans cet ouvrage souvent considéré comme son opus magnum, le célèbre historien français entendait comprendre la nature profonde de l’«illusion» communiste, laquelle nécessiterait rien de moins qu’un investissement comparable à celui d’une foi religieuse, car ce mirage serait finalement constitutif de l’histoire du communisme. En livrant une nouvelle grille d’intelligibilité du XXe siècle, la contribution de François Furet est à bien des égards éminente. C’est pourquoi quelques quinze spécialistes de l’histoire, de la philosophie, de la littérature et des sciences politiques se sont dernièrement penchés à la fois sur la pensée de François Furet ainsi que sur le rôle et la place de son œuvre dans les controverses contemporaines. Dirigées par Pierre Statius et Christophe Maillard, leurs recherches avaient donné lieu à un colloque en mai 2008, dont résulte l’ouvrage François Furet. Révolution française, Grande Guerre, communisme.

Paru aux éditions du Cerf, cet intéressant livre entend répondre à plusieurs séries de questionnements. Sur un plan historique, il est en effet question de s’interroger sur le rôle matriciel de la Première Guerre mondiale, sur la place des imaginaires révolutionnaires (issus de la Révolution française, mais encore des révolutions socialistes), sur le parallélisme structurel et historique entre le fascisme et le communisme, ainsi que sur la centralité du stalinisme dans l’interprétation du communisme. En matière philosophique, les questionnements sont d’ordres divers. Ils portent notamment sur l’itinéraire intellectuel de François Furet, mais également sur les lectures qu’il a faites d’auteurs de premier plan comme Alexis de Tocqueville, Karl Marx et Hannah Arendt. La littérature n’est quant à elle pas du tout absente des interventions réunies dans cet ouvrage, tant est grande sa puissance d’évocation.

Divisé en trois parties, ce livre s’attarde tout d’abord sur l’importance de la grande œuvre de François Furet. Dès sa parution, Le Passé d’une illusion suscita en effet une kyrielle de réactions et de polémiques. Dans un second temps, les thèses majeures défendues par F. Furet sont reprises et discutées. Ensuite, il est montré comment Furet peut contribuer à inspirer la critique littéraire. Le chantre de ce que Pierre Hassner appela le «libéralisme mélancolique» ne manqua pas d’attirer l’attention. C’est pourquoi cet ouvrage présente un intérêt majeur, tant la richesse et l’ampleur de la pensée déployée par François Furet fut grande. A bien des égards, ce retour sur François Furet est fécond et ouvre de stimulantes perspectives.


Jean-Paul Fourmont
( Mis en ligne le 18/10/2011 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd