L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 18 janvier 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Historiographie  
 

Une histoire pour la France d’aujourd’hui
Dominique Borne   Quelle histoire pour la France ?
Gallimard - Bibliothèque des histoires 2014 /  22,50 € - 147.38 ffr. / 358 pages
ISBN : 978-2-07-013924-8
FORMAT : 14,2 cm × 22,5 cm

L'auteur du compte rendu : administrateur territorial, agrégé d’histoire et diplômé en Études stratégiques, Antoine Picardat a enseigné dans le secondaire et en IEP, et travaillé au ministère de la Défense. Il est aujourd’hui cadre en collectivité territoriale.
Imprimer

L’histoire, comme discipline universitaire et comme créneau éditorial se porte plutôt bien. Mais l’histoire de France va mal. Le grand récit classique de l’histoire de France est épuisé. Elaboré au XIXe siècle, dans la foulée de Michelet, mis en forme essentiellement par Ernest Lavisse dans les programmes et manuels scolaires de l’école primaire et dans ses ouvrages sur l’histoire de France des Gaulois au XXe siècle, il a appris à des générations de Français comment un cortège de grands personnages, rois, militaires, explorateurs ou savants, ont fait l’histoire d’en haut et ont inexorablement tracé le chemin menant de la Gaule à la France. Il a forgé des représentations partagées, donné des repères, convaincu que l’histoire a un sens, qui se traduit notamment par le destin singulier de la France. Il a été d’une grande efficacité, mais il ne fonctionne plus dans le monde actuel. Les épreuves du Xxe siècle, guerres mondiales, défaite de 1940 et Occupation, décolonisation, difficultés économiques et sociales depuis les années 1970, immigration récente et enfin mondialisation, ont eu raison des idées de singularité, d’exemplarité et de supériorité françaises.

Ancien professeur d’histoire en classes préparatoires, puis inspecteur-général de l’Education nationale, Dominique Borne porte sur l’état de l’histoire de France un regard nourri par de longues années de réflexion et de pratique, qu’il poursuit en enseignant désormais à l’université populaire de Bondy (Seine-Saint-Denis). Dans Quelle histoire pour la France ?, il essaie de poser les bases, le principe général et la trame d’un récit nouveau, adapté à la France et au monde actuels, qui redonnerait un sens partagé non seulement au passé, mais surtout au présent, et permettrait donc de se projeter collectivement vers l’avenir. Le projet est ambitieux, mais il est nécessaire si l’on veut que l’histoire joue à nouveau le rôle unificateur puissant qui fut le sien et qui reste indispensable.

Dominique Borne commence donc par un rappel de la manière dont le récit national a été structuré, puis a évolué depuis le XIXe siècle. Nous sommes passés d’une vision forte et assumée, parfois simpliste certes, mais structurante, à un agrégat de références hésitantes, confuses, incohérentes, et volontiers culpabilisantes. Les programmes scolaires cherchent à tout aborder, à traiter toutes les époques, mais ne proposent pas de récit et surtout n’arrivent pas à donner un sens aux contenus que les élèves subissent souvent plus qu’ils ne les comprennent. Les discours et usages politiques, notamment ceux des présidents de la République, sont dominés par l’émotion, la morale et la déploration des victimes, mais n’osent pas assumer ou donner un sens. Cela va de la lecture de la lettre de Guy Moquet dans toutes les classes, aux commémorations des deux guerres mondiales et de la Shoah, des translations de cendres au Panthéon dans l’indifférence générale, à Jaurès mis à toutes les sauces, y compris par une partie de la droite…

Mais si faire le constat d’un dysfonctionnement est une chose, le corriger en est une autre. Dominique Borne est convaincu de la nécessité d’une histoire nationale ; d’une histoire qui donnerait un sens au passé, bien entendu, mais surtout au présent, en permettant de mieux comprendre la France d’aujourd’hui et d’envisager collectivement celle de demain. Dans la seconde partie de son livre, il propose donc des pistes de réflexion et quelques principes qui pourraient structurer un nouveau récit de l’histoire de France.

Dominique Borne choisit de commencer son histoire avec l’arrivée des Phocéens et leur rencontre avec les Ségobriges d’une part, avec l’exploration du tombeau celte de la princesse de Vix d’autre part. Ainsi, d’emblée, la diversité est son fil conducteur, ou plus exactement les diversités : celles des origines, celles des évolutions locales, celles des paysages qui portent les traces d’histoires particulières qu’il faut savoir redécouvrir, tout en les rattachant à une histoire commune, et celle des hommes et des femmes qui l’ont habitée bien longtemps avant qu’elle soit la France et l’ont progressivement façonnée. Un autre axe important est l’inscription des histoires de France et de l’histoire de France dans des évolutions générales, en relation avec d’autres espaces géographiques et d’autres aires civilisationnelles. Du coup, la France cesse d’être une île, une exception, un destin singulier et éternel, dont les seuls contacts avec son environnement sont des guerres et des conquêtes. Elle est une partie d’un tout, même de plusieurs touts, elle évolue, se construit, sans déterminisme, au gré d’une histoire dans laquelle les hasards, les circonstances et les particularités comptent davantage qu’un quelconque destin.

Quelle histoire pour la France ? est l’ouvrage d’un intellectuel brillant et pédagogue, riche d’une culture historique immense et précise, nourrie d’une grande réflexion. Il ne s’agit pas, ou en tout cas pas encore, d’un manuel, le récit lui-même est à construire et son éventuelle vulgarisation encore davantage, mais le projet est là, celui d’une histoire de France différente, adaptée à son époque.


Antoine Picardat
( Mis en ligne le 28/04/2015 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd