L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 27 avril 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Témoignages et Sources Historiques  
 

La découverte d’un traité de Galien
 Galien   Ne pas se chagriner - Oeuvres Tome IV
Les Belles Lettres -  Collection des universités de France - Série grecque 2010 /  59 € - 386.45 ffr. / 222 pages
ISBN : 978-2-251-00556-0
FORMAT : 12,5cm x 19cm

L’auteur du compte rendu : Yannick Durbec, professeur agrégé de Lettres Classiques, Docteur ès Lettres, enseigne en Classes Préparatoires aux Grandes Écoles.
Imprimer

Ce volume constitue le tome IV des œuvres complètes de Galien en cours d’édition dans la Collection des Universités de France. Le texte est établi et traduit par Véronique Boudon-Millot et Jacques Jouanna, avec la collaboration d’Antoine Pietrobelli.

La notice (pp.I-LXXX) expose la redécouverte par A. Pietrobelli de ce manuscrit de Galien conservé à Thessalonique dans le monastère des Vlatades. La présente édition est donc la première édition critique de ce traité, dont seul le titre était jusqu’à présent connu par une citation de Galien dans son De libris propriis. Le De indolentia – titre latin qui lui est conventionnellement donné – est un ouvrage de philosophie éthique centré sur le chagrin qui est une passion de l’âme. Si cet ouvrage de Galien rappelle par sa forme épistolaire le De la tranquillité de l’âme de Plutarque, en revanche le ton très personnel de la demande du correspondant et de la réponse de Galien distinguent ce traité d’une simple introduction à un ouvrage de morale.

Ce texte apporte des informations nouvelles sur le grand incendie de Rome en 192, mais aussi sur Galien lui-même. Nous apprenons ainsi l’existence d’au moins deux titres nouveaux, qui viennent enrichir la bibliographie de Galien. La lettre expose la réponse de Galien à la question de son interlocuteur : comment se fait-il qu’il ne se soit pas chagriné après les pertes très lourdes occasionnées par l’incendie de Rome, au cours duquel brulèrent des médicaments, des livres, de l’or et d’autres valeurs ? Une première partie du texte expose le bilan des pertes et la réponse à la question occupe une seconde partie.

Le texte et la traduction sont suivis d’un commentaire détaillé qui permet d’apprécier pleinement ce très beau traité.


Yannick Durbec
( Mis en ligne le 14/09/2010 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd