L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 21 janvier 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Témoignages et Sources Historiques  
 

La redoutable franchise de la marquise
Alain Gérard   Mémoires de la Marquise de La Rochejaquelein
Centre vendéen de recherches historiques - Mémoire de Vendée 2010 /  26 € - 170.3 ffr. / 614 pages
ISBN : 978-2-911253-45-4
FORMAT : 17cm x 24,5cm

L'auteur du compte rendu : Françoise Hildesheimer est conservateur général aux Archives nationales et professeur associé à l'université de Paris I. Elle a notamment publié : Richelieu (Flammarion, 2004), La Double mort du roi Louis XIII (Flammarion, 2007) ainsi que Monsieur Descartes (Flammarion, 2010).
Imprimer

Bonchamps, Lescure, La Rochejaquelein…, tels sont les héros de la Guerre de Vendée. Lus et célébrés par des générations, les Mémoires de la marquise de La Rochejaquelein qui s\'est faite la narratrice de cette guerre semblaient avoir quelque peu perdu de leur immense notoriété de naguère. Elles devraient vite la retrouver grâce à la réactualisation éditoriale que vient de leur faire subir Alain Gérard. On y découvre d’abord que les textes qui étaient accessibles ne donnaient de la rédaction originale de la marquise qu’une image bien pâle : version Barante en 1814, largement réécrite par la plume littéraire et raisonnable de celui qui fut sous-préfet de Bressuire, puis préfet de la Vendée et ami des La Rochejaquelein, pour correspondre aux goûts et répondre aux attentes du temps, et qui connut un énorme succès ; édition dite «autographe» due à Julien, le petit-fils de la marquise, à partir du texte original, mais dépourvue du caractère scientifique d’édition critique, sur laquelle on vivait depuis 1889.

Ce n’est donc qu’en 2010 que l’on dispose – enfin – de cette édition due au travail exemplaire d’Alain Gérard et à la capacité éditoriale du Centre vendéen de recherches historiques. L’occasion est trop belle pour signaler combien ces travaux sont nécessaires, tant les historiens tendent à se reposer sur les immenses collections de publications de textes réalisées au XIXe siècle, alors que beaucoup de ces textes, y compris des plus connus, nécessiteraient reprise et édition nouvelle. Outre le texte restitué, on trouvera ici toutes les explications, annotations, annexes et index, le tout réalisé avec un sens esthétique qui ajoute sa touche visuelle au plaisir de la lecture.

Ainsi, grâce à Alain Gérard, il est désormais possible de se délecter d’un texte écrit au fil d’une plume spontanée qui retrouve sa saveur et ses couleurs, écrit «par le seul désir de me rendre compte à moi-même de tout ce que j’ai vu et de ce qui m’est arrivé». Ainsi se déroule devant le lecteur «la vie la plus singulière dont on a jamais entendu parler», depuis la jeunesse de la marquise à Versailles, à travers l’Ouest insurgé jusqu’à la fin de l’Empire. L’incroyable mémoire de la narratrice, son bonheur d’écriture, sa capacité d’analyse donnent vie et profondeur aux événements mémorables qu’elle a traversés - «…on se rappellera avec étonnement que ce sont ces paysans armés de bâtons qui ont été à la veille de conquérir la France, l’ont forcée à la paix. Qu’eux seuls ont su faire trembler la République, et que le nom de la Vendée durera autant que le monde» -, comme aux mobiles des héros de cette histoire : «Nous étions bien jeunes alors (…) : aussi ne voulions-nous consulter personne, non que notre famille n’eût pas les mêmes sentiments que nous, mais parce que nous redoutions les réflexions et les conseils raisonnables»…

À l’écart de toute volonté d’édification et de toute récupération idéologique, la Marquise (et Alain Gérard) nous livre(nt) de l’épopée vendéenne un récit dont la spontanéité constitue finalement la meilleure clé de compréhension : revisitée à travers une vie qui en fut tragiquement marquée, elle se révèle comme une aventure militaire, populaire et spirituelle. À relire, mais surtout à lire absolument !


Françoise Hildesheimer
( Mis en ligne le 14/12/2010 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd