L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 16 janvier 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Témoignages et Sources Historiques  
 

Mille e tre
Giacomo Casanova   Histoire de ma vie. Tome 1
Robert Laffont - Bouquins 2013 /  32 € - 209.6 ffr. / 1573 pages
ISBN : 978-2-221-13135-0
FORMAT : 13,4 cm × 19,9 cm

Edition établie par Jean-Christophe Igalens et Erik Leborgne
Imprimer

Casanova est devenu un mythe avec toutes ses aventures galantes. Le mythe de l\'homme séducteur. Comment fit-il pour parvenir si aisément à faire tomber les belles ? Il a écrit ses mémoires, intitulées Histoire de ma vie, objet de moult fantasmes. Et un succès également légitime car l\'homme a du panache !

Alors pourquoi une nouvelle édition ? À peu près au même moment, Gallimard sort ces mêmes mémoires en Pléiade. L’édition ici présente respecte tout d’abord le manuscrit acquis par la BnF en 2010. Elle comporte, pour ce premier volume, trois tomes, de l\'enfance du libertin jusqu’à son évasion de la prison des Plombs en novembre 1756. Elle est fidèle (pour la première fois, nous dit l’éditeur) au découpage original, corrigé des erreurs de transcription de la précédente édition Brockhaus-Plon de 1960 (reprise dans la collection \'\'Bouquins\'\' par F. Lacassin en 1993).

Il ne s’agit pas d\'une traduction car Casanova a écrit ses mémoires en français. La lutte entre les différentes éditions ne se fera pas sur ce terrain-là mais justement sur l’exactitude du manuscrit et la richesse de l\'appareil critique, l\'analyse de l’écriture, les documents saisissant le monde de Casanova mais aussi les variations dans les préfaces et les versions du texte.

Ce premier tome permet de corriger l’image factice qui a court sur Casanova. Certes, on ne saura jamais si notre libertin retrace exactement ce qu’il a vécu car il a une tendance hallucinante à conquérir victorieusement celles qu’il convoite. Casanova cavale après la gueuse mais il décrit aussi son époque et ses relations dans une langue particulièrement belle et riche, pleine d’esprit. Les femmes sont au centre de son attention et le nombre devient rapidement conséquent ! On pense au célèbre air du catalogue chanté par Leporello dans le Don Juan de Mozart («Madamina, il catalogo è questo»).

A la lecture, tout le piquant de l’histoire vient surtout des stratagèmes, les façons souvent rocambolesques par lesquelles Casanova parvient à ses fins : masques, travestissements, attentes, mensonges, tout y passe. Il a du mérite car il tente de séduire – et y parvient - alors que les belles n’ont peut-être pas envie d’être abordées.

Bien sûr, les critiques n’ont pas manqué d\'attaquer une telle aisance, cette manière d’accumuler les chiffres et la chair. On se souvient du film de Federico Fellini, Casanova, où le maestro transformait, dans une somptuosité esthétique inégalée, le libertin en homme mécanique, forniquant comme une machine, ne se rendant même plus compte des femmes qu\'il conquérait au point qu\'il parviendra à coucher avec une automate sans même se rendre compte de la différence entre une femme de chair et de sang, et une poupée...

Mais, il ne faut pas l\'oublier, ces mémoires sont aussi une histoire d’aventure, piquante et jouissive, où notre homme subit maintes avanies, la ruine, la solitude et enfin la prison d\'où il s’évadera. Sans oublier les nombreuses connaissances qu’il fait, le tout dessinant un roman épique avec de multiples rebondissements. On peut donc le lire aussi comme un roman d’Alexandre Dumas. Qui pourrait de nos jours se targuer d’avoir mené une vie aussi riche que celle de Casanova ?...

Voilà donc une nouvelle édition respectueuse du manuscrit original, pour être au plus proche de Casanova... mais hélas, pas de ses belles !


Yannick Rolandeau
( Mis en ligne le 16/07/2013 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Histoire de ma vie. Volume 1
       de Giacomo Casanova
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd