L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 23 janvier 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Témoignages et Sources Historiques  
 
Dossier Jean MOULIN
La Résistance sacrifiée.
Jean Moulin
Vies et morts de Jean Moulin
Colonel Passy
Nous étions faits pour être libres
Jean Moulin
L'Affaire Jean Moulin - Trahison ou complot ?

La passion de résister
Claude Bouchinet-Serreulles   Nous étions faits pour être libres - La Résistance avec de Gaulle et Jean Moulin
Grasset 2000 /  20.61 € - 135 ffr. / 406 pages
ISBN : 2246517117
Imprimer

Pionnier parmi les pionniers de la Résistance, Claude Bouchinet-Serreulles n\'avait pas trente ans lorsqu\'il déserta, le 17 juin 1940, pour rejoindre l\'Angleterre, où il rallia immédiatement les Forces françaises libres. Attaché au cabinet militaire du général de Gaulle jusqu\'à la fin de l\'année 1942, et brûlant de prendre une part plus directe à la lutte, il obtint d\'être versé au sein des services secrets de la France combattante (le BCRA). Désigné à la fin du printemps 1943 pour gagner la métropole et seconder Jean Moulin, il retrouva ce dernier à Lyon le 18 juin. Après la catastrophe de Caluire (le 21 juin), Claude Bouchinet-Serreulles dut improviser un intérim délicat, en bataillant notamment contre les mouvements de Résistance qui tentaient de reprendre leur indépendance vis à vis de la France combattante et contre les tentatives du colonel Passy et de Pierre Brossolette pour imposer leurs vues à propos de la délégation de la France combattante en métropole. Avec l\'aide de Jacques Bingen qui le rejoignit à la mi-août, Claude Bouchinet-Serreulles réussit à éviter le pire alors que la Gestapo portait des coups terribles à la Résistance. Toutefois, il ne parvint pas à maintenir sous la tutelle gaulliste le Conseil national de la Résistance, Georges Bidault s\'emparant de la présidence et les communistes prenant le contrôle du Bureau. En butte tout au long de l\'automne 1943 aux critiques acerbes de ses rivaux et détracteurs, au premier rang desquels Pierre Brossolette et l\'agent anglais Forest Yeo-Thomas qui exploitèrent \"l\'affaire de la rue de la Pompe\" (découverte d\'un local de la Délégation, saisie des archives qui y étaient conservées et arrestation des résistants qui y travaillaient) pour le déstabiliser, il fut rappelé à Londres en novembre 1943. Parvenu en Angleterre en mars 1944, il fut néanmoins fait compagnon de la Libération par le général de Gaulle.

Les souvenirs de Claude Bouchinet-Serreulles sont donc bel et bien ceux d\'un résistant de la première heure, très proche de Charles de Gaulle pendant deux années, qui sut, alors que rien ne l\'y avait préparé et bien qu\'il ne disposât que d\'informations très fragmentaires, jouer un rôle essentiel au sein de l\'armée des ombres à partir du 21 juin 1943. Un tel parcours laissait espérer un livre passionnant. De fait, Serreulles livre d\'intéressants éléments sur les débuts de la France libre. Il propose quelques éclairages précieux sur tel ou tel événement ou personnage croqué sur le vif. Il expose lucidement certains des enjeux qui se posèrent à lui, et à la Résistance, au long des douloureux et difficiles été et automne 1943. Toutefois ce Nous étions faits pour être libres ne tient pas toutes ses promesses. La raison doit en être recherchée dans le curieux mélange des genres auquel son auteur s\'est livré, passant du journal de bord à des notes reconstruites, de souvenirs au sens strict à des analyses très classiques. Surtout, il arrive à Claude Bouchinet-Serreulles de prendre parti de façon quelquefois extrême contre tel ou tel, sans pour autant pleinement expliquer les raisons de son ire plus de cinquante années après les faits. Cette colère intacte donne la mesure des dissensions qui agitèrent la Résistance française, monde peuplé d\'hommes et de femmes d\'accord sur l\'essentiel mais capables d\'oppositions passionnées sur des questions de tactique à court terme et sur certains enjeux politiques. Elle vient cependant amoindrir la force des souvenirs de Serreulles.

Malgré ces défauts, ces mémoires doivent être salués à leur juste valeur. Témoignage d\'un grand résistant qui sut dire \"non\" parmi les premiers et \"tenir\" alors que les catastrophes survenaient, il conservent force d\'exemple à une époque où l\'engagement, en Résistance ou ailleurs, continue à être mis en question.


Guillaume Piketty
( Mis en ligne le 03/12/2001 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Rémy
       de Guy Perrier
  • Résistance (1927-1943)
       de Pierre Brossolette
  • La Résistance sacrifiée.
       de Alya Aglan

    Ailleurs sur le web :
  • Lire le premier chapitre sur le site des éditions Grasset
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd