L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 21 janvier 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Témoignages et Sources Historiques  
 

Une anthologie de référence
Jean Jaurès   Rallumer tous les soleils
Omnibus 2006 /  28 € - 183.4 ffr. / 941 pages
ISBN : 2-258-07019-8
FORMAT : 13,0cm x 20,0cm

Préface de Jean-Pierre Rioux.

L'auteur du compte rendu: Guy Dreux est professeur certifié de Sciences Economiques et Sociales en région parisienne (92). Il est titulaire d'un DEA de sciences politiques sur le retour de l'URSS d'André Gide.

Imprimer

A n\'en pas douter, l\'anthologie réalisée et présentée par Jean-Pierre Rioux fera date. Par son ampleur, la connaissance profonde de l\'oeuvre et la qualité des textes choisis, ce Jaurès risque fort de devenir rapidement une référence.

On le sait, le corpus Jaurès est un continent, un défi à l\'édition. Ses milliers d\'articles, ses centaines de discours, ses textes théoriques, ses ouvrages enfin, constituent une somme quasiment impossible à rassembler. Sans parler des douze volumes de l\'Histoire socialiste (1789-1900) qu\'il a dirigée, et dont il a rédigé quatre volumes. Cette masse de documents est à peine croyable au regard des activités quotidiennes d\'un homme qui mourra relativement jeune, avant de fêter ses cinquante cinq ans. Les éditions Fayard travaillent depuis 2000 à l\'établissement des Œuvres complètes. Cette aventure, initiée par Madeleine Rebérioux et aujourd\'hui sous la direction de Gilles Candar, est d\'autant plus à saluer qu\'aucun des projets précédents n\'a pu aller jusqu\'au bout de cette aventure.

De fait, l\'anthologie s\'est rapidement imposée comme moyen de diffuser et de faire mieux connaître la pensée de Jaurès. Charles Péguy fut le premier à rassembler des textes épars, du vivant même de l\'auteur. Encore l\'année dernière, deux anthologies ont paru portant sur les thèmes de l\'éducation et de la laïcité (De l\'éducation, Nouveaux Regards/Syllepse, et Laïcité et République sociale, Le Cherche midi). Ces publications sont largement justifiées par le décalage encore persistant entre la notoriété du personnage et la méconnaissance de son oeuvre. S\'il est peu de villes ou de villages qui n\'aient leur rue Jean Jaurès, peu d\'entre nous ont eu accès à ses textes.

L\'ouvrage de Jean-Pierre Rioux, s\'il s\'inscrit donc dans une lignée déjà ancienne, présente toutefois des qualités remarquables. Son ampleur tout d\'abord, puisque le volume ne contient pas moins de 900 pages de textes ! Les thèmes abordés sont alors fort nombreux : Le socialisme, bien sûr, mais aussi la guerre, la morale, la laïcité, la condition ouvrière, les relations internationales, l\'unité socialiste, l\'Etat, etc. Mais surtout, et là réside sa qualité essentielle, l\'ouvrage repose sur un choix particulièrement judicieux des textes ou extraits. Certes, de grands discours, les plus connus, sont réunis ici : Pour la laïque (1910), le Discours à la jeunesse (1903) ou son dernier, le Discours de Vaise (1914). Ils illustrent parfaitement le grand orateur, souvent célébré. Mais Jean-Pierre Rioux a eu le souci de donner à lire des textes plus théoriques, qui indiquent mieux que Jaurès fut aussi et surtout un grand penseur du socialisme. Car on oublie trop que c\'est en philosophe et en historien que Jaurès n\'a cessé de préciser les contours de son idéal et les ressorts de son engagement. C\'est donc avec des extraits de ses deux thèses soutenues en 1892 (rééditées par Fayard, sous le titre Philosopher à trente ans, tome 3 des Œuvres complètes), mais aussi à travers sa préface «Le socialisme est une morale» au livre de Benoît Malon, La Morale sociale, avec son fameux débat qui l\'opposa à Jules Guesdes, Les Deux méthodes (1900), son article superbe «La jeunesse pensante et le peuple», ou encore le texte fondamental Idéalisme et matérialisme dans la conception de l\'histoire…, on ne peut tous les citer ; à travers eux, donc, se dégage une forte conviction et une élaboration profonde des grands principes qui caractérisent le socialisme de Jaurès.

Travailleur inlassable, lecteur impressionnant, Jaurès eut toujours le souci d\'aborder la politique à partir des plus hautes considérations. Ses appels permanents à la République sociale témoignent tout à la fois de son aspiration à la justice sociale, au respect de l\'histoire, aux valeurs morales et de dignité. Inscrire le socialisme dans l\'histoire, par la connaissance des grandes évolutions économiques comme des grands mouvements d\'idée, et dans les cœurs, par la fréquentation des grandes œuvres : voilà ce qui fut au centre de l\'œuvre de Jaurès, de cet homme pour qui \"La Révolution, ce n\'est pas une rupture, c\'est une conquête\".


Guy Dreux
( Mis en ligne le 03/02/2006 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Sur les pas de Jaurès
       de Rémy Cazals , Collectif
  • Philosopher à trente ans
       de Jean Jaurès
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd