L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 23 avril 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Témoignages et Sources Historiques  
 
Dossier : GUERRE D'ALGÉRIE
L’Algérie indépendante : l’ambassade de Jean-Marcel Jeanneney
Comment de Gaulle fit échouer le putsch d'Alger
Le Putsch des généraux
De Gaulle, les services secrets et l'Algérie
Pour comprendre la guerre d'Algérie
Mon père, ce harki
Histoire de la guerre d'Algérie
Histoire de la guerre d'indépendance algérienne
''Barbouze'' du général
Ces officiers qui ont dit non à la torture
Le Rappel
Soldats en Algérie 1954-1962 (nouvelle édition)
Oran, 5 juillet 1962
La France en guerre. 1954-1962
La Temesguida. Une enfance dans la guerre d’Algérie
Général du contingent
De Gaulle et l'Algérie
Appelés en Algérie
La Guerre d'Algérie par les documents
Entretien avec Bernard Droz
Alger 1940-1962
Police contre F.L.N.
Soldats en Algérie 1954-1962.
le Onzième Commandement
Services spéciaux. Algérie 1955-1957
La torture et l’armée pendant la guerre d’Algérie
Une Drôle de Justice
Massacres coloniaux
Le Transfert d'une mémoire
Francis Jeanson
Chronologie de la Guerre d'Algérie

Souvenirs de jeunesse
Paul Christophe   Le Rappel - Journal d'Algérie
Cerf - L'Histoire à vif 2006 /  19 € - 124.45 ffr. / 151 pages
ISBN : 2-204-08051-9
FORMAT : 13,5cm x 21,5cm

L’auteur du compte rendu : Mathilde Larrère est maître de conférences en Histoire contemporaine à l'université Paris XIII et à l'IEP de Paris.
Imprimer

Connu, et reconnu pour ses travaux d’histoire religieuse, Paul Christophe nous livre ici un ouvrage bien différent de ses publications scientifiques, puisqu’il s’agit de son journal d’Algérie.

Le livre déconcerte de prime abord par son procédé narratif. Il se présente donc comme un journal, s’annonce comme un «simple témoignage». Des photographies centrales nous montrent l’auteur en Algérie, au milieu de ses camarades. On s’attend à une littérature personnelle, une écriture du «je». Il n’en est rien. Le récit est de bout en bout impersonnel, sans narrateur identifié. Le style est sec, descriptif. Il est centré sur la personne de Barral, sous-lieutenant rappelé, dont on comprend assez vite qu’il s’agit de Paul Christophe lui-même, mais sans que l’on comprenne ce que ce choix du pseudonyme et de la mise à distance narrative est censé produire. On finit par s’y faire.

Le Rappel est donc un journal d’Algérie sur un jeune sous-lieutenant, séminariste, rappelé, tenu du 25 avril 1955, où il est accueilli à la base de Villacoublay, au 21 novembre 1956, date de son retour auprès des siens. Entre ses deux dates, il sert sur les bases aériennes de Télerma (dans le Constantinois) puis à Orléansville. Jours après jours, l’ouvrage fait le récit du quotidien de Barral et de ses hommes, dans une guerre qui ne dit pas son nom. Récit des nombreuses misères de la vie militaire, et de ses rares grandeurs. On vit l’ennui, l’attente, mais aussi la peur, et tous les aménagements quotidiens avec l’angoisse, la routine. L’auteur nous fait partager toutes les petites mesquineries de la vie militaire, les vexations inutiles, l’incurie du commandement. Le journal s’articule notamment autour de l’affrontement récurrent entre Barral et son capitaine, Lavardin, figure du militaire ridicule mais petit tyran de caserne, qui donne au récit une teinte antimilitariste que viennent cependant nuancer les nombreuses anecdotes de la fraternité des armes.

Le Rappel est aussi le récit de la découverte enthousiaste d’un pays, de la beauté de ses paysages et de ses villes, et de la rencontre, difficile mais respectueuse, avec un peuple. C’est enfin, à mots prudents mais présents, une dénonciation plus humaniste qu’engagée de la guerre d’Algérie qui ne s’assume pas, des stratégies malheureuses, du racisme de certains colons.


Mathilde Larrère
( Mis en ligne le 20/04/2006 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd