L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 24 avril 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Géopolitique  
 

Nord contre Sud : analyse d’une imposture
Yves Montenay   Le Mythe du Fossé Nord-Sud - ou Comment on cultive le sous-développement
Les Belles Lettres 2003 /  18 € - 117.9 ffr. / 214 pages
ISBN : 2-251-44240-5
Imprimer

Le dernier essai d’Yves Montenay est dédié aux «familles des pays pauvres qui s’épuisent dans la vie quotidienne et la servitude, tandis que leurs dirigeants paradent dans des forums et se font légitimer par des idéologues fumeux». Le ton de ce livre, que l’auteur qualifie volontiers de pamphlet, est donné d’emblée. Fruit d’une révolte contre les poncifs misérabilistes qui émaillent les manuels scolaires, les médias, les discours politiques, les productions culturelles diverses, il décortique une série de mythes et de pétitions de principe qui fondent le discours dominant sur le développement du Sud. Cet ouvrage, qui articule une partie critique et une partie prospective, ne saurait être réduit à une entreprise de démolition en bonne et due forme. Yves Montenay, qui jouit d’une connaissance approfondie du Tiers Monde, acquise sur le terrain, espère ardemment l’essor de ces régions qu’il aime. Il réfléchit donc aussi aux leviers de leur développement futur.

Le Mythe du Fossé Nord-Sud est l’«histoire d’une intoxication à travers les âges» qui, depuis Lénine jusqu’à l’altermondialisme en passant par l’anticolonialisme et le tiers-mondisme vise à culpabiliser l’Occident, à accabler les pays développés, à discréditer le libéralisme. Les anciennes colonies, qui ont choisi hier les voies d’émancipation les plus socialistes, sont aujourd’hui les plus pauvres. Mais cette vérité hurlante, confortée a contrario par les succès des modèles libéraux de développement (Singapour, Corée…), ne vient pas déstabiliser pour autant les contempteurs habituels de l’égoïsme occidental. Mus par un étrange réflexe de Pavlov, épicé d’un trait de masochisme, ils ne pointent toujours qu’un seul et même responsable : l’Occident développé. Jamais n’entrent dans ce discours les questions de l’alphabétisation, de l’efficacité de l’Etat, de la lutte contre le clanisme et la corruption, du progrès technologique, de la recherche du profit, de la bonne utilisation de l’aide internationale, qui seules peuvent pourtant garantir un développement… durable.


Guillaume Zeller
( Mis en ligne le 19/06/2003 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Le Mythe du Fossé Nord-Sud, Entretien avec Yves Montenay
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd