L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 23 janvier 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Géopolitique  
 

L’homme par qui la guerre d’Irak est advenue
Andrew Cockburn   Caligula au Pentagone
Xenia - Le chainon manquant 2007 /  19 € - 124.45 ffr. / 281 pages
ISBN : 978-2-88892-046-5
FORMAT : 15,0cm x 21,0cm

Traduction de Fred Hissim.

L'auteur du compte rendu : Juriste, essayiste, docteur en sociologie, Frédéric Delorca a dirigé, aux Editions Le Temps des Cerises, Atlas alternatif : le monde à l'heure de la globalisation impériale (2006).

Imprimer

A trop prêter attention aux effets de structures dans les relations internationales, on oublie que celles-ci sont aussi affaire d’hommes dont le poids individuel s’avère parfois plus lourd que celui de cohortes de fonctionnaires. Tel fut le cas, au sein de l’Empire états-unien du premier secrétaire à la Défense de l’administration Bush, dont le visage et le nom furent familiers de tous les téléspectateurs de la planète au début des années 2000 : Donald Henry Rumsfeld.

Andrew Cockburn, écrivain irlandais, né à Londres et établi à Washington, lui consacre une impressionnante biographie, qui repose sur un travail d’enquête minutieux dans les arcanes du Parti républicain et du Pentagone. L\'auteur, qui est un des piliers du grand site d’information alternative sur Internet Counterpunch.org, n’en est pas à son coup d’essai puisqu’il a notamment publié en 1999 L’Enigme Saddam, un livre qui fait autorité sur l’histoire récente de l’Irak. Il met ici tout son talent et toute sa rigueur de journaliste non-conformiste à mettre en lumière l’itinéraire de cet homme, Rumsfeld, dont les grands médias n’ont découvert les turpitudes que sur le tard.

De ses responsabilités de 1977 à 1985 à la tête de la société de produits pharmaceutiques G.D. Searle & Company où il fit de son mieux pour commercialiser l’aspartame, dont divers rapports scientifique signalaient pourtant la dangerosité pour la santé publique, à son obstination à engager l’armée américaine dans une guerre en Irak dont il se montrera incapable de gérer les conséquences, Rumsfeld apparaît dans ce livre comme un politicien assez irresponsable, plus soucieux de son image et du passage en force de ses idées, que des réalités auxquelles il devait faire face. Les accusations ne sont pas légères : elles imputent aussi bien à Rumsfeld son aveuglement sur la «Revolution in military affairs» (un slogan chimérique pour des investissements technologiques aussi onéreux qu’inutiles) que son intransigeance dogmatique (à l’égard de la Chine notamment) alors qu’il exerçait une influence sans partage sur le président Bush, et même sa cruauté inhumaine – Cockburn affirme, témoignages à l’appui, que l’ex-secrétaire à la défense a donné personnellement des ordres pour torturer des prisonniers de Guantanamo par vidéoconférence, ce qui pourrait un jour le conduire à rendre des comptes devant la justice internationale pour crime de guerre et crime contre l’humanité.

Le travail de Cockburn est incontestablement à la hauteur de la gravité du sujet qu’il traite. Ce portrait à charge a d’ailleurs séduit même le New-York Times, journal d’ordinaire «patriote» et discipliné en matière de politique étrangère, qui y voit une biographie «pénétrante et captivante» (perceptive and engrossing). En France, ce livre tombe à point nommé dans le débat à l’heure où une plainte contre Donald Rumsfeld, déposée le 25 octobre 2007 à Paris par diverses organisations de défense des droits de l’homme, vient d’être étrangement classée sans suite, en vertu d’une interprétation très contestée des règles d’immunités…

Le réquisitoire de Cockburn gagnerait sans doute à être mis en balance avec une défense de l’accusé. Mais il constitue, en attendant, une pièce importante versée au jugement de l’histoire sur le personnage. En outre, par delà les individus, ce livre donne des clés intéressantes pour la compréhension d’un système politique qui fonctionne encore aujourd’hui : une administration états-unienne toute-puissante, entre les mains d’une équipe de théoriciens et de carriéristes que de moins en moins de contrepoids viennent freiner dans leur élan – sauf peut-être la résistance des peuples, celle des Irakiens par exemple, quand des millions de vies humaines ont été saccagées.

In fine, on émettra malgré tout une petite réserve sur la transposition française (Caligula au Pentagone) du titre anglais Rumsfeld, His Rise, Fall and Catastrophic legacy : cette traduction qui, outre qu’elle peut donner une image trop spectaculaire à un livre sobre et rigoureux, échoue peut-être à restituer la nature véritable du personnage de Rumsfeld. Car si le ministre américain a en commun avec l’empereur romain le sadisme à l’égard des prisonniers, ce dernier avait au moins l’excuse d’être un homme jeune, mal à l’aise dans le jeu institutionnel complexe du Principat (au point de fuir dans la folie les ambiguïtés de ce jeu), alors que Rumsfeld, vieux routier de la politique, maîtrisait, lui, parfaitement le système dans lequel il se trouvait… Là où Caligula révélait encore quelque grandeur, soulignée notamment dans la pièce de théâtre d’Albert Camus, Rumsfeld, pour sa part, ne serait, si l’on en croit Cockburn, qu’une illustration supplémentaire de l’accablante «banalité du mal», bien connue des lecteurs d’Hannah Arendt.


Frédéric Delorca
( Mis en ligne le 28/11/2007 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd