L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 20 janvier 2018
  
 
     
Le Livre
Essais & documents  ->  
Questions de société et d'actualité
Politique
Biographies
People / Spectacles
Psychologie
Spiritualités
Pédagogie/Education
Poches
Divers

Notre équipe
Littérature
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Essais & documents  ->  Divers  
 

Europe qui rit
Romain Seignovert   Les Meilleures blagues de Toto à travers l’Europe
J'ai lu 2013 /  3.50 € - 22.93 ffr. / 157 pages
ISBN : 978-2-290-05949-4
FORMAT : 11,2 cm × 17,8 cm
Imprimer

Ancien élève de la filière intégrée franco-allemande de Sciences Po Rennes et de l’Université catholique d’Eichstätt-Ingolstadt, puis de l’Université de Salamanque en Espagne, Romain Seignovert vit actuellement à Bruxelles, où il travaille auprès d’une filiale du groupe Publicis. Passionné par la culture européenne, il a fondé l’an passé le site «Europe is not dead» (europeisnotdead.com). Après avoir reçu le prix de l’Européen du mois en août 2012, Romain Seignovert vient de publier un livre amusant qui explore l’identité et les cultures populaires du Vieux Continent à travers… les blagues de Toto !

Rappelons d’emblée que Toto n’est en aucune façon une spécificité nationale. Il n’est pas le seul cancre en Europe, loin s’en faut. Chaque pays possède son plaisantin national. Insolite, le présent ouvrage invite à s’imaginer une grande cour de récréation européenne, dans laquelle seraient réunis tous ces jeunes farceurs. S’y côtoieraient notamment Little Johny le \'\'bad boy\'\' britannique dans son uniforme scolaire propret, les cousins germains Fritzchen et Klein Erna vêtus de leurs costumes folkloriques qui deviseraient en allemand, l’antihéros suédois Bellman qui jouerait de bien vilains tours à ses compagnons danois et norvégiens ainsi que tous les autres plaisantins d’Europe. A n’en pas douter, la situation serait explosive : malheur au surveillant !

Avec ce voyage au cœur de l’humour parfois corrosif des différents pays d’Europe, le lecteur apprend mille et une choses. Par exemple, c’est dans les années 1830 que «Toto» fit son apparition en tant qu’expression familière pour interpeller ses proches sur le mode «salut mon Toto». Les blagues à propos du cancre Toto se généralisèrent à partir de la IIIe République. En Roumanie, Bulă fait partie des «personnalités» les plus appréciées. Il fut souvent utilisé pour tourner en ridicule Nicolae Ceaușescu. Après la chute du communisme, les Roumains donnèrent naissance à Alinuța, une sadique gamine de dix ans désenchantée par les dérives du capitalisme triomphant.

Rafraîchissant, l’ouvrage abonde en anecdotes plus rigolotes les unes que les autres. Qui a dit que l’Europe était ennuyeuse ?


Jean-Paul Fourmont
( Mis en ligne le 11/07/2013 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd