L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 11 décembre 2017
  
 
     
Le Livre
Essais & documents  ->  
Questions de société et d'actualité
Politique
Biographies
People / Spectacles
Psychologie
Spiritualités
Pédagogie/Education
Poches
Divers

Notre équipe
Littérature
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Essais & documents  ->  Questions de société et d'actualité  
 

Are you born again?
Patrice de Plunkett   Les Évangéliques à la conquête du monde
Perrin 2009 /  19.80 € - 129.69 ffr. / 312 pages
ISBN : 978-2-262-02760-5
FORMAT : 15cm x 24cm
Imprimer

L’essai de Patrice de Plunkett sur le boom des mouvements évangéliques constitue l’exploration d’un monde parallèle qui se fait pourtant de plus en plus présent dans notre quotidien.

Quatrième surgeon de la Réforme après le luthérianisme, le calvinisme et l’anglicanisme, la mouvance évangélique prend ses sources dans des courants au départ marginaux du protestantisme. Dans une introduction historique particulièrement vivante, de Plunkett retrace la boucle – passant bien entendu par l’Amérique – d’une forme de religiosité qui, en dissidence avec l’esprit de système du catholicisme, se frayera un chemin dans les domaines du psychologique et de l’affectif. Il campe les portraits de prédicateurs d’envergure tels Whitefield, «Le grand itinérant», ou Finney, l’avocat aux cent mille convertis. Ces personnages de puritains intransigeants apparaissent comme les lointains archétypes de ces preachers contemporains que l’on peut voir scander de frénétiques «Alléluia !» devant la foule envahissant leur megachurch…

Un cap sera franchi avec, d’une part, le «pneumabaptisme xénolalique» de Parham – selon qui la connaissance des langues étrangères est un don de Dieu pour diffuser la bonne parole – et, d’autre part, l’application que fera de ce principe son disciple noir, William Seymour, dans son Eglise d’Azula Street (Kansas). La communion des participants s’y traduit par une babélisation qui les amène à parler «en langues», soit dans ce qui serait l’idiome de Dieu, transmis par leurs bouches. Ces états de transe ne sont pas sans évoquer, au siècle des Camisards en France, ceux des petits bergers prophètes. Aux États-Unis, les enseignements de Parham et Seymour déboucheront sur le pentecôtisme, une des branches les plus actives en matière d’évangélisme.

Le Great Awakening («Grand Réveil») et l’idée d’être born again («né à nouveau») grâce à la révélation de la foi vont bientôt s’articuler au rêve américain. Dès 1900, affirme de Plunkett, le spirituel et le sociétal étaient indissociables dans la mentalité états-unienne. «La religiosité de la Nouvelle naissance est devenue le climat de la société américaine. On peut dire que c’est son biotope, au sens écologique du terme : l’ambiance d’un milieu fait pour héberger un certain type d’êtres vivants».

Toutefois, malgré la collusion entre les évangéliques et les militants prohibitionnistes ou encore les patrons des trusts financiers, le message va progressivement se désaméricaniser et les pays émergents n’attendront pas les prosélytes des NTM (lire New Tribes Mission) pour recevoir la révélation des Écritures. Des Jidujiao chinois aux apôtres de Sao Paulo, en passant par l’impressionnante communauté de la Corée du Sud, de Plunkett a investigué du côté des missionnaires de la relève ; une démarche indispensable à qui veut saisir l’ampleur planétaire de cette vague de ferveur. Le journaliste trouve une origine à cet engouement dans la faillite de la «théologie de la libération», initiée par les catholiques dans les années 70. La version actuelle et globalisée du protestantisme évangélique, moteur de nombreuses ONG humanitaires, donnera une sorte de management religieux mâtiné de pratiques traditionnelles ancestrales, notamment en Afrique.

Cet ouvrage passionnant offre une clef de lecture insoupçonnée à la compréhension de notre modernité en mal de sens. De la douce moquerie à l’indulgence, de la statistique générale au témoignage de terrain, de Plunkett a adopté une voie médiane propre à rendre assez objectivement compte du problème. Il fournit aussi quelques réponses à propos des dangers que représenteraient les évangéliques quant à leur éventuel poids sur les décisions politiques internationales.

S’il aboutit au constat que leur effet sur le cours des événements est proche de zéro, il pèche peut-être par omission en ne montrant pas clairement la dilution de l’individu qu’entraîne l’adhésion à ce genre d’holisme. Assistant à une réunion baptiste à Nancy, il observe : «Ce qui est dans la culture ambiante, c’est l’idée que tout commence avec moi ; et c’est là que l’attitude évangélique coïncide avec l’air du temps. Le protestantisme évangélique, bizarrerie hier, ressemble à la société d’aujourd’hui : “ce qui ne lui ressemble plus, c’est le catholicisme”, ironisent les évangéliques».

De Plunkett appréhende le phénomène dans sa globalité et dans la diversité de ses manifestations. On déplorera cependant que son approche de «la base pratiquante» se borne à en décrire l’aspect le plus spectaculaire, soit les prêches de masse. Au fond, qui sont ces gens qui se précipitent ainsi dans des hangars de banlieue ou des supermarchés en déshérence recyclés en lieux de culte, pour aller danser, psalmodier des louanges et se confesser publiquement ? Un grand nombre d’entre eux ne se jettent-ils pas dans cette spiritualité au rabais parce qu’ils ne peuvent pas se permettre de s’affilier à une secte plus intime mais plus onéreuse ? Et si le fidèle s’écarte de ce chemin pavé de bonnes intentions (dont on sait où il mène), s’il éprouve en somme le besoin d’en sortir, dans quelles conditions cela se fait-il ? Avec quelles conséquences ?

Le sujet manquait d’une solide assise documentaire ; voilà en tout cas ce qui nous est fourni à travers cet excellent coup de sonde chez les coachs de Dieu.


Frédéric Saenen
( Mis en ligne le 16/07/2009 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Dieu XXL - La révolution des megachurches
       de Sébastien Fath
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd